Pour Téléportation, événement Nuit Blanche 2007, il s’agit pour Chacun des 19 artélabistes d’investir une cabine téléphonique, à travers le prisme de son métier et de sa propre histoire.

La cabine "Picturaphone", Paris Nuit Blanche, 6 octobre 2007
Vidéo : 1min. © culturemobile.net

Voir aussi la Galerie Photo de "Téléportation"

Projet
La cabine sera recouverte de papier de soie froissé qui servira de support à une peinture translucide. Deux ouvertures seront conservées sur le côté le plus large de la cabine (côté trottoir), l'une à hauteur d'un enfant ou de quelqu'un en chaise roulante et l'autre à 1m50 du sol, pour pouvoir installer un support transparent (type rhodoïde) à l'intérieur et à l'extérieur de chacune de ces fenêtres. Le public sera invité par un médiateur à laisser une trace sur le support, trace qui sera utilisée et déclinée à l'intérieur de la cabine. Il s'agit de transformer la cabine en lieu de création et d'échange pictural à travers la vitre de la cabine. Les tableaux ainsi créés seront exposés sur les vitres de la deuxième cabine.


© Sophie Erlich

Bio
Licence d'arts plastiques – Ateliers de peinture, sculpture, modelage Expositions collectives et personnelles (France, Congo, Sénégal, Gambie) Workshops à Brazzaville (Congo) et à Ziguinchor (Sénégal) Animations de rue Performances.

Laisser un commentaire sur cette cabine

teleportation Se téléporter dans une autre cabine