La transparence comme nouvelle utopie sociale, génétique et technologique en 8 épisodes

2ème épisode : une société transparente (angles morts)


A gauche : Un "bracelet électronique" A droite : une carte des sites de détentions secrets de la CIA

Mais cette transparence généralisée produit aussi l'effet inverse, son double : de nouvelles manières de se cacher apparaissent, de nouvelles tactiques de dissimulation émergent pour contrebalancer la dictature d'un panoptisme généralisé!
Les angles morts et les zones aveugles se multiplient autant que les surexpositions éblouissent : par exemple les prisonniers eux-mêmes deviennent visibles dans la cité avec leurs bracelets électroniques (ils ne sont plus cachés derrière les murs des prisons), mais dans le même temps de nouveaux types de prisons mobiles et invisibles (illégales et secrètes) retirent de la scène visible des prisonniers soupçonnés de terrorisme (exemple des prisonniers détenus illégalement par les américains dans des caravanes itinérantes dans l'est européen). D'un côté la transparence absolue, de l'autre l'ombre de plus en plus marquée ! Dans les deux cas : société de contrôle…

Relire le premier épisode : un moi "transparent" (le vide)