En 2010, la réalité augmentée est à la mode. Sauf qu'elle ne fait que projeter des données virtuelles sur une représentation du monde réel, et qu'elle a encore des limites, dont en particulier l'adéquation des terminaux mobiles à ses performances et services potentiels. D'où une tendance nouvelle, qu'incarnent en toute discrétion certains laboratoires, notamment en Asie : la « réalité mixte ». Il ne s'agirait pas de l'ajout de données virtuelles sur du réel, mais d'une véritable hybridation du réel et du virtuel, permettant une interaction entre des objets et des personnes réelles et virtuelles dans un même environnement partagé. Première illustration, signée par le Laboratoire d'intelligence ambiante...

>> Lire la suite