Fujitsu prépare une peluche robotisée

Retour en enfance en découvrant ces trois projets qui partagent un même point commun, une peluche ayant reçue une greffe technologique. Certes l'idée n'est pas nouvelle puisque que les poupons-à-pile qui pleurent et à qui il faut changer la couche ont aujourd'hui l'age de passer le baccalauréat. Les exemples suivants ne révolutionnent pas l'exercice, à savoir amplifier la personnification d'une peluche par des mimétismes humains mécanisés ; cependant ces projets nous offrent une vue sur l'internet des objets, lorsque la technologie sera ubiquitaire et que nos objets du quotien communiqueront, à leur façon bien sur, de façon non-intrusive, on l'espère.

Sniff est un chien en peluche dont la truffe embarque un capteur de technologie RFID. Il est capable, de "renifler" des étiquettes RFID correspondantes à des “activités” qui déclenchent des comportements : vibrations et jeux musicaux. D'où la volonté pour sa conceptrice, Sara Johanssons, de le destiner aux enfants ayant des déficiences visuelles, pour qui l'ouïe et le toucher sont primordiaux.

Wiiwaa est un jeu vidéo destiné à la console de Nintendo, la Wii. Le concept du jeu est aussi simple qu'il est ingénieux. Le joystick (et ses capteurs de mouvements) se glisse dans la peluche. Lorsque l'enfant dirige la peluche, l'avatar de celle-ci se déplace à l'écran. Calvin a trouvé son Hobbes ;) .

Présenté au Forum Fujitsu 2010, ce Teddy Bear robotisé possède un répertoire de 300 réponses à des stimuli externes. La reconnaissance des visages n'est pas encore au point mais devrait gagner en précision à l'avenir.