Il est boutonneux, il a deux dents qui dépassent et porte un masque noir. Dans le petit film d'animation de curiosphere.tv, site de France 5 pour « l'éducation en images », il ouvre le bal, très fier de lui en criant : « Aujourd'hui, à l'heure de l'Internet et du haut débit, payer les artistes, c'est dépassé ! Alors, si toi aussi, tu veux t'en mettre plein les yeux et plein les oreilles sans débourser un radis, aaah !, suis les conseils de Super Crapule ! ». Voilà donc la figure à laquelle se trouve réduit, sous prétexte d'élévation des jeunes, l'usager du « peer to peer »....

>> Lire la suite