culture mobile_le blog

30
novembre
2010
19:56

Des archives vidéos disséminées dans Paris grâce aux QRcodes

http://cosmografik.fr/wp-content/uploads/2010/11/photosQR7.jpg

Le projet "Paris, Désordres Publics" est un web-documentaire dont le contenu est pensé pour être consulté en toute mobilité. Chacun des sujets, composés de vidéo d'archives et de photos, est consultable en photographiant des QR codes avec son mobile, ces fameux code-barres 2D que l'on voit de plus en plus sur les affiches publicitaires. Le collectif RaspouTeam, à l'origine du projet, à pousser la démarche jusqu'à imprimer ces motifs interactifs sur des carreaux de céramique, collés sur les murs de Paris. Une vingtaine d'entre eux sont parsemés dans la capitale, ils renferment des bribes d'Histoire, parfois méconnues ou oubliés, en rapport des évènements ayant entraîné un "désordre public". A découvrir in-situ donc pour partager la mémoire du lieux, et ici pour les curieux.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

24
novembre
2010
10:13

L'avenir du livre numérique : le livre en papier?

Alors que l'iPad, le Kindle d'Amazon et même le Fnacbook, dernière des liseuses numériques menacent chaque jours un peu plus le traditionnel livre papier, plusieurs initiatives tendent à montrer que le livre "à l'ancienne" continue d'inspirer même les plus férus de nouvelles technologies.

Il y a quelques mois déjà, le "livre Twitter" intriguait...



Le livre Facebook a-t-il un avenir?

When Facebook becomes a book from Siavosh Zabeti on Vimeo.



Le concept du livre interactif poussé à bout

Toutes les maisons d'éditions prenaient son auteur, Jonathan Safran Foer, pour un fou et pensait son livre "impubliable". Le livre "physique" existe encore. Comme ses successeur, il est tactile, interactif, et immersif.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

22
novembre
2010
13:08

Après les tables tactiles, les murs tactiles... en glace

Faire d'une sculpture en glace un écran tactile, c'est maintenant possible. Le projet de ces ingénieurs de Nokia va plus loin que les tables tactiles, dont ce blog se demandait le rôle qu'elles allaient jouer dans le futur.

Comment ça marche?
Découpés en blocs de 50 centimètres de largeur et 25 centimètres d'épaisseur, les blocs de glace sont ensuite assemblés pour former un écran tactile de 2 mètres sur 1 m 50. Ici, pas de capteurs incrustés dans la glace, mais un système propre à Nokia, de vidéo-projection. "Une source infra-rouge et des caméras infra-rouges sont placées derrière le mur de glace. Dès qu’une main approche de la surface d’un bloc, elle réfléchit la lumière infra-rouge et ce signal permet au PC de déterminer la position, la taille et le déplacement de la main" analyse e site Teknologik.fr.

L'innovation pourrait être utilisée pour diffuser des contenus publicitaire dans les pays nordiques.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

20
novembre
2010
20:29

Quand les robots comprennent le langage corporel

Depuis la sortie de Kinect pour la console, la Xbox 360, des petits malins ont réussi à exploiter son code interne, ouvrant la porte à des applications très variées, indépendantes de la console de Microsoft.

Kinect utilise une webcam et des techniques d'interactions qui permet d'interagir par commande vocale et reconnaissance du mouvement et d'image avec la console. Le corps humain sert ici de manette de jeu.

Le chercheur américain Philipp Robbel a exploité l'ouverture du code du Kinect en le reliant à un robot, lui permettant de se représenter en temps réel son environnement.
Ainsi, le robot reconnait les gestes d'un humain, et peu être donc contrôlé à distance par une personne sans que celle-ci soit munie de quelque commande que ce soit.



Qu'est-ce que ça va changer?
On peut aisément imaginer des applications intéressantes dans des opérations de sauvetage mettant à contribution de robots capables d'interagir avec les personnes secourues.

A distance, le robot équipé de Kinect est tracé par l'outil de géolocalisation.

Ici, une autre application détournée de Kinect. Plus poétique...



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

18
novembre
2010
09:04

S'identifier à des sites par reconnaissance faciale... via son mobile

En 2008 déjà, la reconnaissance faciale était accessible, notamment via ce petit logiciel, permettant de s'identifier à des sites internets via sa webcam. Plus fort qu'un mot de passe. Plus fort que dans les films.

Cette fois-ci ça marche vraiment, c'est grand public, et compatible avec les réseaux sociaux les plus utilisés, Facebook et Twitter.

Le projet "MoBio" va plus loin et permet de réaliser la prouesse d'un téléphone portable, en utilisant le capteur frontal du mobile.

Le but, pas gagner du temps (ou alors un fragment de seconde), mais surtout, gagner en sécurité: en effet, si des programmes permettent de casser des mots de passes, ceux permettant de reconnaître des visages inconnus sont encore à inventer...

Logging into Twitter with your face from The Next Web on Vimeo.



Cela va bientôt remplacer les mots de passe, anticipe The Economic Times.

Une nouvelle technologie, adaptée aux besoin du mobile, qui aura quand même pris... vingt ans à développer!



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

16
novembre
2010
08:01

Ca y est, des ordinateurs remplacent les journalistes...

Cela s'appelle du "journalisme artificiel". Et c'est présenté comme l'avenir du journalisme. En pleine crise économique, certains (ça se passe aux Etats-Unis), jettent leur dévolus sur des robots, ou plutôt des algorithmes, capables de retranscrire des faits en un article journalistique.

"Dans le futur, ce que vous lirez dans votre journal favori pourrait bien avoir été écrit par une machine..." écrivait avant l'été Journalismes.info, citant un article du Monde.fr.
Depuis cet été, ce "fantasme" est une réalité: depuis août, le site StatSheet fait écrire des compte-rendus sportifs par des programmes informatiques.



Comment ça marche?

"StatSheet a stocké quelque 500 millions de statistiques, 10.000 données significatives et 4.000 phrases clé
" afin de générer des articles automatiquement, basés sur les statistiques ultra-détaillés des matches, écrit le site Owni. "Le résultat est surprenant. Le style est rugueux, direct et les articles bourrés de chiffres et de statistiques", commente le même site.

Alors, pensez-vous que ce type de journalisme puisse se substituer à (au moins) une partie du travail de journalisme classique ? Où un être humain est-il nécessaire pour rendre compte de certains faits?

A quoi ressembleront les médias dans 20 ans? Lire l'article sur le blog de Culture Mobile



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

14
novembre
2010
12:01

Des routes qui produisent de l'électricité: c'est possible

Imaginez une route faite de panneaux solaires mis bout à bout, qui crée de l'énergie, diffuse des informations, et transporte l'électricité aux habitations adjacentes à ces mêmes routes? Alors que la voiture électrique pointe le bout de son nez, la question de la recharge des batteries de ces véhicules semble d'un coup, balayée du revers de la manche.

Alors, c'est quoi cette "route solaire?
"Solar Roadways" "se veut une alternative intelligente à la traditionnelle route en asphalte".

En plus de produire une quantité impressionnante d'énergie, la "solar roadways" permet de diffuser des informations (plus besoin de peindre les lignes, elles s'affichent grace à des LED, des messages - ralentir, attention - peuvent également être diffusés).
Autre avantage de cette route: la chaleur emmagasinée peut être utilisée en cas d'enneigement!

Ci-dessous, une vidéo du prototype (en anglais).


Financée en partie par le gouvernement américain, cette initiative fait de plus en plus sensation...
Il faut dire qu'elle apparaît comme capable, du moins sur le papier, de répondre aux grands challenges de demain.

"Nous avons des kilomètres et des kilomètres de routes en asphalt au travers le pays, et pendant l'été, elles absorbent énormément de chaleur, chauffant très fortement les routes", indique le professeur K. Wayne Lee, leader du projet. "Si nous parvenons à collecter cette chaleur, nous pouvons la réutiliser au quotidien, économiser les énergies fossiles, et réduire le réchauffement climatique".

Emballant, non?



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

12
novembre
2010
19:28

Les tables tactiles ont-elles leur chance?

En 2007, alors que la plupart des constructeurs "tablaient" sur des gadgets de plus en plus petits, Microsoft lançait sa table tactile, baptisée "Surface".
Sous la forme d'une table basse, cet écran tactile agit comme un ordinateur géant, capable de reconnaître et d'interagir avec des objets posés sur la dalle.

Peu grand public, la "Surface" est utilisée principalement par les entreprises qui lui confèrent des services interactifs: en y posant un téléphone par exemple, la "Surface" d'un opérateur détail les informations personnelles des propriétaires des mobiles.

Force est de constater que trois ans après, malgré la publicité visible ci-dessous, l'outil n'a pas encore trouvé son public.



Trois ans plus tard, et la "révolution" de l'iPhone et des smartphones passées, la table tactile revient avec cette "Table Connect", un prototype un tantinet délirant, qui prend la forme d'un iPhone géant.



Et cela marche même avec les jeux, la table disposant d'un accéléromètre.



Alors, ces tables tactiles ont-elles un futur? Y a-t-il la place pour un nouvel écran, plus grand que le mobile, que la tablette tactile, que le netbook, l'ordinateur portable et l'ordinateur de bureau?

Certains lui prédisent un bel avenir, dans l'univers des jeux vidéos.
"Cet outil (...) a donc tout simplement tous les arguments pour s'imposer dans nos salons d'ici quelques années (une fois que les tarifs deviendront suffisamment abordables pour que ce nouvel objet devienne un must-have comme ce fut le cas pour les écrans plats il y a quelques années) et pour devenir le support idéal de nos parties de cartes !"

Et vous, que pensez-vous de ces nouveaux supports?

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

10
novembre
2010
12:33

Traversez la Russie à dos de Google Maps



En partenariat avec la compagnie russe des chemins de fer, Google a "embeddé" le fameux Transibérien, reliant Moscou à Vladivostok.
Basé sur une Google Map enrichie de photo, description et vidéos, le projet permet de rallier la capitale russe à l'Océan Pacifique en quelques clics, et quelques vidéos.

A bord du train, vous pourrez même choisir la bande son de votre choix.

A l'image de "Google Street View", Google a capturé l'ensemble du trajet. Seulement, contrairement à Google Street View, il ne s'agit plus d'images statiques, mais de vidéos. Le trajet passe par 12 regions et 87 villes!

Exemple ici avec cette vidéo prise aux alentours de Kirov:




La visite commence ici!



Agrandir le plan



L'intégralité de la visite, sur la version russe de Google



.
del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

8
novembre
2010
16:10

Skype bientôt aux oubliettes? L'hologramme arrive

La mémoire collective récente place l'hologramme comme un gadget de science fiction. Un concept assez irréel, qui a sa place entre les voitures volantes et la téléportation.
Le grand public l'a découvert dans Star Wars, quand certains personnages participaient à distance, à des réunions.



En quelque sorte, c'était une visioconférence en 3D avant l'heure.

Les scientifiques ont continué à développer le concept.
En 2008, CNN utilisait cette technologie pour faire intervenir des correspondants des quatre coins de l'Amérique, sur un même plateau, à l'occasion des élections présidentielles.



Mais quid de l'usage grand public des hologrammes comme moyen de communication?
Si on n'en est pas encore là, de nouveaux progrès technologiques permettent de l'envisager dans un avenir pas si lointain.

"Nous pouvons capturer des objets à un endroit, et les montrer en 3D à distance, quasiment en temps réel", indique Nasser Peyghambarian, qui pilote les expérimentations pour l'université de l'Arizona, à l'occasion d'une présentation le 1er novembre. "Ce n'est plus de la science fiction, c'est quelque chose de réalisable aujourd'hui", indique-t-il, dans des propos rapporté par le magazine Wired.

En vidéo, cela donne ça:


L'image se rafraîchit toute les deux secondes, et l'équipe de scientifique espère augmenter ce ratio rapidement pour se rapprocher de la limite visible par l'oeil humain.
Le dispositif peut reproduire 16 perspectives grâce à autant de caméras et un laser qui encode les images et « pulse » 50 fois par seconde, s’approchant de la qualité de la perception humaine, analyse le site designersinteractifs.org.

Plus que le simple fait d'améliorer la communication visuelle à distance, c'est bien la téléprésence qui est en jeu, et ses applications qu'elle peut trouver: dans le domaine de la médecine, des médias, du militaire, etc.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!