Pour faire face au vieillissement de sa population, les japonais ont trouvé mieux qu'une réforme de leur système de retraites: les voilà qui confient l'assistance aux personnes âgées à des robots. Il suffisait d'y pense.

Voici donc Actroid-F, le premier robot androïde destiné aux service médicaux.

Au-delà de ses capacité d'assistance, d'interaction avec les humains - des aspects que de plus en plus de robots atteignent - Actroid-F surprend par son apparence, si proche d'un être humain.



Créé par Yoshio Matsumoto, chercheur de l'Institute of Advanced Industrial Science and Technology, l'infirmière/robot sait sourire, froncer des sourcils, et réaliser toutes autres mimiques permettant de toucher à un autre mode de communication que celui de la parole, bien utile quand il s'agit de réaliser ces tâches hautement sociales que sont celles du domaine de la santé.

On est donc bien loin de la mission première des robots infirmiers, voués à "passer la serpillière, distribuer des médicaments et guider des visiteurs vers le bon patient".
Il ne vous reste plus qu'à apprendre le japonais...
Car en France, on n'en est pas encore là: nos pharmacies se dotent de robots, leurs permettant de ranger et délivrer des médicaments.