Selon certaines estimations, "Google réalise environ 10 millions de recherches par heure, ce qui fait dire (...) que chaque recherche consomme l'équivalent d'une ampoule de 100W allumée pendant une heure", peut-on lire sur le site de Médiapart.
Pour tenter de faire taire ses détracteurs, qui l'accusent d'être un gros pollueur, Google investit dans... l'éolien. La fondation Google a en effet indiqué investir dans le plus grand projet éolien en pleine mer des Etats-Unis. "Atlantic Wind Connection prévoit de créer un réseau électrique sous-marin (...) qui pourra fournir 6 000 mégawatts, de quoi alimenter 1,9 million de foyers dans les différentes agglomérations côtières", indique ZDNet.


image www.theplanet.com

En France, on mise sur les data-centers "verts", peu gourmands en énergie.
Le fournisseur d'accès à Internet pour professionnels Celeste veut "construire l'internet vert". Baptisé Marilyn, ce data-center révolutionnaire est en cours de construction à Torcy (Seine-et-Marne). Comment réduire de 35% la communication en énergie, comme promis? "La forme verticale permet une circulation de l'air très facile. L'air frais sera aspiré au niveau du sous-sol, refroidira les machines et sera utilisé pour chauffer les bureaux. Le surplus d'air sera évacué par le toit", indique un communiqué de l’entreprise.