Depuis la sortie de Kinect pour la console, la Xbox 360, des petits malins ont réussi à exploiter son code interne, ouvrant la porte à des applications très variées, indépendantes de la console de Microsoft.

Kinect utilise une webcam et des techniques d'interactions qui permet d'interagir par commande vocale et reconnaissance du mouvement et d'image avec la console. Le corps humain sert ici de manette de jeu.

Le chercheur américain Philipp Robbel a exploité l'ouverture du code du Kinect en le reliant à un robot, lui permettant de se représenter en temps réel son environnement.
Ainsi, le robot reconnait les gestes d'un humain, et peu être donc contrôlé à distance par une personne sans que celle-ci soit munie de quelque commande que ce soit.



Qu'est-ce que ça va changer?
On peut aisément imaginer des applications intéressantes dans des opérations de sauvetage mettant à contribution de robots capables d'interagir avec les personnes secourues.

A distance, le robot équipé de Kinect est tracé par l'outil de géolocalisation.

Ici, une autre application détournée de Kinect. Plus poétique...