Le 20 juillet 1969, 700 millions de spectateur assistaient à une mondovision qui présentait la bande annonce d’un futur galactique. L'été dernier avait lieu le premier vol du "SpaceShipTwo" de la compagnie Virgin, futur transporteur sensé inaugurer la conquête spatial pour le commun des mortels. Le vieux rêve du tourisme spatial est donc en marche et devrait propulser quelques fortunés en apesanteur dans les années à venir. Et si les airs devenaient un environnement habitable ? Qu’en ferions- nous ? Quelques pistes pour prendre l’air :

Zep’Lin est un dirigeable de 8000 m³ gonflé à l’hélium qui utilise des panneaux photovoltaïques pour s'alimenter en énergie. Ses ailes souples pivotent de façon intelligente pour rester dans l'axe des rayons du soleil et capter le maximum d'énergie solaire. Le dirigeable serait pourvu d'une maniabilité pointue pour atterir facilement, n'importe où, sans recourir à une piste adaptée.

Ce concept a été designé par Damien GROSSEMY lors d'un stage de fin d'étude chez Renault. Allez voir son portfolio, il y a d'autres projets d'écomobilité très bien pensés.

La marque Samsung et le studio Seymourpowell ont imaginé un concept d’hôtel de luxe volant, le Aircruise. Propulsé avec du gaz hydrogène, il serait capable de soulever 396 tonnes. Bientôt dans villes dans les airs?

Et si en 2016 vous preniez des vacances dans l'espace? Si l'on en croit les avances de Orbital Technologies, il sera bientôt possbile de prendre quelques jours de congés dans le premier hotel de l'espace, accompagné de 6 autres convives. Le prix d'un tel "repos" n'est pas encore annoncé ; on l'imagine astronomique.

orbital-technologies

Une belle illustration de cette prospective avec "Modern Times", un surprenant court métrage de science-fiction :