culture mobile_le blog

19
novembre
2008
09:35

Mon beau sapin



Le compte à rebours a commencé... Dans un peu plus d'un mois, c'est Noël!
Les magasins ont déjà revêtu leurs vitrines de lumière et votre boîte aux lettres déborde de catalogue de jouets et de foie gras en promotion sur papier glacé. Heureusement, Noël n'est pas qu'un déchaînement commercial, c'est aussi un moment dans l'année où la solidarité s'exprime.

Mon beau sapin est un site de bande dessinée en ligne, qui permet d'offrir des cadeaux aux enfants défavorisés.

Créé par Pénélope Bagieu, alias Pénélope Jolicoeur, star blogueuse qui raconte "sa vie tout à fait fascinante" sur la toile depuis bientôt deux ans, le site présente chaque jour un nouvel illustrateur.

Juste avant Noël, toutes les visites seront comptabilisées et grâce à son partenaire Orange, Monbeausapin.org versera à la Croix-Rouge Française une somme proportionnelle au nombre de visiteurs total. Ce don sera offert à l'opération "Arbres de Noël" de la Croix Rouge, afin d'offrir des cadeaux aux enfants défavorisés.

Il n'y a rien à cliquer, rien à acheter et plein de dessinateurs à découvrir. Alors n'hésitez pas!

A lire ou relire sur les BD blogs: Le manga à l'ère numérique
le portrait d'une BD blogueuse: Princesse Capiton

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

14
novembre
2008
10:58

Exploit sportif teinté de réalité virtuelle


Philippe Fuchs, ultramarathonien de 57ans, a parcourus 8487 km (Paris-Pekin) en 161 jours, équipé de capteurs de géolocalisation et de biométrie. Il pouvait être suivi en 3D et en temps réel sur internet. Il a aussi été encouragé par 800 coureurs…virtuels.

Phillippe Fuchs_Projet Virtual + Reality Challenge
© Crédit Photo

Les internautes étaient invités à suivre sa progression ainsi que son état physique depuis le site du "Virtual + Reality Challenge". Ils avaient aussi la possibilité de participer en déplaçant virtuellement un avatar à leur effigie sur des parcours imagés. Le plus endurant des internautes à tout de même parcouru 60 km virtuels. Un mécénat de compétence récompensait ces participants en reversant 1€ par km à l’ONG Sport Sans Frontière.

Ce challenge mise en oeuvre par Dassault Système visait aussi à récolter des données scientifiques. Dix paires de basket ont été nécessaire à Phillppe Fuchs pour venir à bout de ce périple. Parmi les partenaires de cette aventure l’Institut des Sciences du Mouvement de Marseille étudiait la modélisation et la simulation du pied.
On peut déjà deviner les nombreuses applications possibles d’un modèle 3D bioréaliste du pied humain : prévention et traitement des accidents, élaboration de prothèses et amélioration des performances.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

30
octobre
2008
16:38

La reacTable à l'ElectraLab de Montréal



Depuis fin 2005, le projet ReacTable fait beaucoup parler de lui. Développé par une équipe de chercheurs aux compétences multiples (science, systèmes interactifs, musique électronique et design graphique), cet instrument de musique électronique à interface interactive multi-utilisateurs a remporté le 5 septembre dernier un Golden Nica dans la catégorie Digital Musics décerné par le fameux centre d'arts numériques Ars Electronica.

Instrument de prédilection de la chanteuse Björk, la reacTable a été présentée aux quatre coins de la planète dans les plus grands festivals de musiques électroniques et d'arts numériques (comme le festival Emergences en 2006).

Si par chance vous êtes à Montréal ce soir ou demain, le designer graphique Marcos Alonso nous fait le plaisir de présenter la ReacTable durant Elektra_lab, le nouvel événement satellite du festival Elektra.



L’instrument a été développé sous la direction de Sergi Jordà par une équipe de luthiers numériques du Music Technology Group de l’Institut Audiovisuel de l’Université Pompeu Fabra de Barcelone.

Elektra_Lab 1e édition
30 et 31 octobre à l’Usine C
Interactivité et nouvelles interfaces
http://elektrafestival.ca
Plus d'informations sur la reacTable
del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

25
octobre
2008
13:48

Numérisation des territoires : Google est passé par ici, il repassera par là


Lors du Tour de France 2008, le service StreetView de Google Maps proposait de visionner le trajet des cyclistes. Depuis peu, ce service est disponible pour les rues de six grandes villes de France : Paris, Lyon, Lille, Toulouse, Marseille et Nice. En attendant l’Europe…

La France est le 3ème pays à être présent sur cette plateforme de captation de données topographiques. Les rues d’Australie (enregistrées à 80%) et celles du Japon peuvent aussi être arpentées de la même manière, par photographies panoramiques immersives. Les marques bleues de la carte ci-dessous affichent les zones enregistrées ; le court tutoriel donne un aperçu du rendu de ces promenades virtuelles.

StreetView France



La question du respect de la vie privée se pose puisque les Google Cars photographient leur environnement à un instant t, sans demandes d’autorisations au préalable. Vous, votre voiture ou votre propriété peut se retrouver sur Street View. Même si les plaques d'immatriculation et les visages sont floutés de façon automatisée, des erreurs persistent. Il est tout de même possible de signaler une photo inappropriée via un discret formulaire.

Le tourisme et l’immobilier se réjouissent d’un tel dispositif car de nombreux services vont pourvoir émerger et apporter une valeur ajoutée à ces secteurs.
Le Géoportail de l’Institut Géographique National talonnait de près Google Earth sur l’imagerie satellite, suivront-ils le même chemin ?


del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

9
octobre
2008
16:03

G1, le premier Google Phone



Enième émule de l'iphone ou concurrent sérieux?
Google et son partenaire, l'opérateur T Mobile, ont présenté récemment en grande pompe le premier téléphone mobile basé sur le système d'exploitation Androïd, conçu par Google lui-même. Attendu pour le 22 octobre aux Etats-Unis au prix de 179 dollars, le premier Google phone s'appellera «T-Mobile G1».
L'appareil, d'une forme assez semblable au modèle d'Apple, est fabriqué par la compagnie taïwanaise HTC et dispose des toutes dernières technologies du moment : connexion 3G, wifi, Bluetooth, un appareil photo 3 millions de pixels, ainsi qu'un GPS. Comme l'iphone, il est doté d'un large écran tactile mais dispose pour sa part d'un véritable clavier qwerty.
Il sera vendu notamment avec une application Amazon, pour télécharger de la musique et une application YouTube, le site internet de vidéo acheté par Google en 2006.
Au Royaume-Uni, il sera disponible à partir de novembre et doit être distribué en France par SFR au premier trimestre 2009.

En attendant, découvrez le G1 sous toutes les coutures ici et un simulateur pour découvrir son fonctionnement .

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

6
octobre
2008
12:13

Jeu vidéo épisodique : sur le modèle des feuilletons TV


Les jeux vidéo se dématérialisent à leur tour. Comme les autres médias, ceci entraine une mutation de leur format. Pour répondre aux spécificités des nouveaux usages induits par les supports de diffusion numériques et connectés, certains créateurs expérimentent des nouvelles pistes. Focus sur le jeu vidéo épisodique à mi-chemin entre la série TV et le jeu d’aventure interactif.

Lors d’une conférence au Festival des Jeux Video 2008 à Paris, le chef de projet Olivier Masclef lançait à l’auditoire « Avez-vous encore le temps de jouer aux jeux vidéo ? ». En effet, de nombreux joueurs adultes n’ont plus le temps de savourer des jeux de 40H.

Pour s'adapter à cette contrainte, la plateforme internet Identifiction.com proposera d’acheter hebdomadairement des épisodes vidéoludiques au format court (30/40mn) « le jeu vidéo doit être capable de repenser sa narration, son format et son genre. À l’instar de la série TV américaine qui s’est affirmée comme un contrepoids efficace au cinéma des majors, le jeu vidéo doit être en mesure de proposer des alternatives aux modèles en place. »



Le premier jeu "Ao Sphere" sera de type aventure/exploration, genre qui se prête assez bien aux trames scénaristiques cinématographiques (voir l'adaptation de la série LOST sur consoles de salon). Nombreux rebondissements et personnalités complexes intensifieront l'histoire pour faciliter l’état d’addiction et d’immersion du joueur/spectateur. Autre originalité : chaque décision irréversible participera à recompenser, non plus la performance comme dans les jeux traditionnels, mais l’aptitude à incarner un personnage de fiction.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

18
septembre
2008
14:17

Faire de son corps une manette de jeux


Sur Culture mobile, nous ne manquons pas une occasion de parler de réalité virtuelle*. "Immersive "ou "augmentée", cette technologie bluffante nous laisse croire que la science-fiction fera bientôt partie du quotidien.

Cette fois, la réalité virtuelle s'invite dans les jeux vidéos et range le bon vieux joystick au placard.
Grâce à un système de capture de mouvements en trois dimensions, l'utilisateur peut se passer de manette et utiliser son corps pour évoluer dans un jeu.
Ce type de technologie a déjà fait ses premiers pas avec la Wii mais aujourd'hui, plus besoin d'accessoires ni de tenue particulière.

Ce sont des caméras qui captent l'image du corps et qui permettent d'identifier et de marquer certains points pour en reconstituer les mouvements en 3D. Le logiciel reproduit la silhouette et la fait évoluer en temps réel dans l'univers du jeu.
Prototype d'une start up belge Softkinetic, on trouve aussi l'application chez 3DV Systems, et dans un projet d'études de l'université Polytechnique de Catalogne (UPC) et l'université de Louvain en Belgique.

On pense immédiatement à d'autres applications, celle de s'en servir comme d'une souris pour naviguer à travers les interfaces d'un ordinateur. Nous ne sommes plus très loin de Minority Report...


* A lire ou relire:
L’environnement extérieur comme terrain de jeu
La réalité augmentée, c'est magique !
Obi-Wan Kenoby dans votre salon

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

10
septembre
2008
00:24

Tant et Temps

Se souvient-on de nos états d’âmes passagers et de nos instants de bonheur? Aussi intenses soient-ils, ils se dispersent souvent dans les méandres de la mémoire. La création d’ Eric Choisy leurs offre une nouvelle chance.


Primé dans la catégorie Expérimental au Flash Festival 2008, Tant et Temps projette la captation de scènes vécues sur une ligne de vie, sous la forme d’une interface flash.

Résolument multimédia, cette création s’expose sur internet par le biais d’une galerie d’images, juxtaposées et de tailles diverses. Même si celles-ci sont disposées de façon chronologiques, elles semblent désorganisées, éparses, comme ensevelies les unes sous les autres, à l’image de se que pourrait être un album de famille…mental.

Au passage de la souris sur ces « cases souvenirs », les photographies s’agrandissent et prennent vie sous la forme de sample vidéo. Ce procédé aide à transmettre la charge émotionnelle contenu dans le propos de la séquence ; le tout est sublimé par une qualité photographique irréprochable (lumière, cadrage,…).

Photographies et films numériques archivent déjà une partie de notre patrimoine personnel. Peut être disposerons nous un jour d’une sauvegarde de souvenir aussi exceptionnelle que celle-ci !

D’autres créations numériques sont à découvrir ! voir le palmarès du Flashfestival 2008

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

18
août
2008
18:19

Combien de lecteurs en ligne pour le Baiser de la Matrice ?


3000 lecteurs en ligne derrière leurs webcams pour lire A la Recherche du Temps perdu de Proust. La lecture débutera le 27/09 à 12h GMT. Ce projet voulu par une proustienne convaincue Véronique Aubouy est le premier de X-Réseau, la plateforme virtuelle créée par le Théâtre de Porte de la Villette à Paris.



Ce projet est fondé sur une volonté utopique et poétique :“Mon utopie aujourd’hui est qu’une machine puisse réagencer le temps de la lecture d’un livre. Il s’agit d’une nouvelle Recherche, définir le temps créé par une machine à faire lire". Si vous voulez en être...c'est simple : www.lebaiserdelamatrice.fr


Le Baiser de la Matrice
envoyé par x-reseau
del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

12
août
2008
11:00

Non, le minitel n'est pas mort !




On pourrait croire qu'il est rangé dans la catégorie des objets vintage des années 80, et bien non! L'irréductible minitel résiste à la suprématie d'internet.
Il en existe encore 2 millions en fonctionnement (même si 1 million de personnes avouent s'y connecter réellement). Si France Télécom a fermé définitivement en 2006 le légendaire "36 11", premier annuaire électronique, l'opérateur n'envisage pas l'arrêt du Minitel avant 2011.

Les utilisateurs sont pour la plupart des professionnels. Commerçants, marchands de journaux ou buralistes, ils gèrent leur approvisionnement grâce à des services minitel. Argument avancé en sa faveur: résistance, rapidité d'allumage et absence de virus informatique...
Et pas d'abonnement supplémentaire même si les connexions restent très chères. Côté particuliers, il est encore courant d'y consulter ses comptes bancaires, de s'informer sur la Bourse ou la santé financière d'une entreprise ou de parier sur les courses.
Malgré le succès d'internet, le Minitel a généré encore 70 millions d'euros de chiffres d'affaires en 2007.
Comme le vintage a la cote, le minitel sera-t-il hype en 2009?

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!