culture mobile_le blog

26
janvier
2011
21:44

Le multimédia au secours des musées

L'attention et la concentration seraient-elles des qualités en voie de disparition? A se demander si depuis l'invention de la télécommande, la culture du zapping ne s'est pas propagée dans toutes les sphères culturelles. Certains musées se penchent sur la question et s'essayent à de nouvelles formes de médiation pour attirer les esprits volatiles. Il y a certes ces interfaces ici et pour dynamiser les légendes qui accompagnent l'oeuvre, mais l'initiative la plus marquante nous vient de l'un des musées nationaux de Cracovie, le musée Sukiennice.

Pour attirer les visiteurs à venir découvrir la collection d'oeuvres des peintres polonais du XIXème siècle, le musée a déployé une stratégie de communication novatrice. Première étape, une campagne d'affichage invitant les passants à communiquer avec ces peintres d'antan, par sms, téléphone ou en les retrouvant sur Facebook. Une fois dans le lieu d'exposition, un Iphone leur était attribué. Lors de la visite, ils découvraient un petit film par oeuvre, déroulant une histoire sur les protagonistes dépeints sur la toile. Au vu de la qualité des films, ils ont probablement réussit à captiver leur auditoire ; de quoi eimpregner les mémoires et inviter à se questionner sur l'oeuvre.

Dans le même esprit, le photographe français Léo Caillard a imaginé pour le magazine Amusement, une série de photomontage sur le sujet des visites de musée :

art-game-leo-caillard-musee-3 art-game-leo-caillard-musee-4

A approfondir sur Culturemobile :

Les musées se mettent virtuel
  • Podcasts et 3D au Guggenheim Bilbao
  • La National Gallery sur iPhone et iPod
  • À l'heure de la réalité augmentée
  • MuseTrek ou la visite personnalisée
  • La vie en puces RFID du musée de Vilvite
  • Le vrai MoMA virtuel du vrai MoMA


A lire aussi :

Le Grand Versailles Numérique
  • Enrichir les visites réelles
  • Un robot pour des visites à distance
  • Des webcams pilotables au château
  • Le Petit Trianon en 3D
  • Versailles dans son fauteuil


del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

13
janvier
2011
13:48

Du photoréalisme pour transmettre de l’émotion

L.A Noire Rockstar

L'industrie du jeu vidéo à elle-aussi ses leaders, ces créateurs d'avant-garde qui influencent les futures tendances du marché. Rockstar est l'un de ces studios de référence. Ses productions les plus célèbres sont la série des Gran Thef Auto, vendus à des millions d’exemplaire. Ces jeux sont investigateurs d'un genre nouveau : les jeux « bac à sable », des environnements virtuels où les joueurs sont livrés à eux même dans un monde persistant. Le 4ème opus avait provoqué une polémique, car la modélisation de l’état de New york portait préjudice à la ville, selon le maire de celle-ci, du fait que le joueur incarne un ancien délinquant et opère dans le milieu de la mafia New Yorkaise.
Pour sa prochaine production, le studio à investit le champs de la motion capture pour apporter aux personnages du jeu le plus de réalisme possible. La modélisation des visages devrait froler la perfection si l'on en croit ce reportage qui dévoile les coulisses de la production. Ce perfectionnisme devrait intensifier le gameplay du jeu et la transmission d’emotion. En effet, le joueur endossera le rôle d'un policier et devra percevoir si les témoins incarcérés essayent de le tromper lors de leur audition. Chaque détail du visage et chaque posture aura une importance primordiale.

Making Of sur la technologie utilisée dans le jeu L.A NOIRE de Rockstar.

Bonus : Les jeux vidéo jouent de nos émotions - Conférence organisée par le Musée des Arts et des Métiers, avec David Cage, Eric Viennot et Stéphane Natkin.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

19
décembre
2010
16:22

Quand Google se transforme en designer de prêt à porter

Pour lancer sa campagne de publicité "More with Google", la firme de Mountain View a fait créer un clip d'une trentaine de secondes, montrant une séance d'essayage de vêtements... uniquement réalisée avec le moteur de recherche. Le but : viser les potentiels acheteurs de la nouvelle génération, habituée de l'achat en ligne.

Le spot de Google donne quelques indices sur les perspectives à venir en terme de vente en ligne. Et si, à l'avenir, chacun disposait d'une cabine d'essaye virtuelle à même de véritablement révolutionner l'achat en ligne ?



Ce spot en dit un peu plus sur les nouvelles fonctionnalités de Google image, qui permet de rechercher des images par taille, type de représentation, et couleur notamment.

Simple campagne publicitaire ou application visionnaire ?



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

17
décembre
2010
15:45

Pour faire sa pub, Firefox organise une "web-télé-réalité" animale

Firefox, le navigateur de la fondation Mozilla a créé le site FirefoxLive.org, pour y assurer la promotion de son navigateur.
Ce site se résume à une seule page, qui permet de visionner en direct, la vie de 2 pandas roux, espèce en voie de disparition, adoptés par la fondation Mozilla.

Ca sert à quoi?Pour firefox, deuxième navigateur le plus utilisé derrière Internet Explorer, et logiciel libre de référence, c'est surtout une manière originale de faire sa promo. En effet, à partir d'un certain nombre de téléchargements du logiciel sur FirefoLive, la fondation ajoute un élément en plus dans la cage/loft des pandas roux. Dernier élément ajouté : un "centre de gym".



Réputé pour son caractère "alternatif", Mozilla se plie à la mode des animaux mignons pour faire sa promotion.

Interactif, le site propose différentes activités, comme trouver un nom pour les deux animaux, un fil Twitter, un sondage décalé, et des informations sur les pandas roux, symbole de toute une communauté de fan de Mozilla.

Pour Mozilla, c'est également l'occasion de sensibiliser sur la problématique de la sauvegarde de la nature.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

9
décembre
2010
19:24

Ces artistes qui travaillent pour... Google

Des ingénieurs par centaines... et quatre artistes travaillent pour Google, le géant de l'Internet. Bientôt, leurs oeuvres seront visibles sur les téléphones.

Mais que viennent faire des artistes chez le spécialiste des algorithmes de recherches ? Ils viennent créer les Google Doodles, des versions modifiées du logo affichées pendant une journée sur la page d'accueil, prenant la forme d'un dessins inspiré du logo Google.



Une forme d'art vue par des millions d'internautes, à la durée de vie très limitée : les "doodles" ne sont affichés sur le moteur de recherche que quelques heures.

A l'occasion de l'organisation d'un concours de création de doodles, Google avait publié cette vidéo, montrant l'un de ses artistes au travail.


Disponibles depuis 1998 sur ordinateur à l'occasion de certaines fêtes ou commémorations, les Doodle font maintenant leur apparition sur terminaux mobiles. "Google a annoncé que ses Doodles seront bientôt visibles sur les smartphones Android 2.0 et iPhone 3.0".



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

30
novembre
2010
19:56

Des archives vidéos disséminées dans Paris grâce aux QRcodes

http://cosmografik.fr/wp-content/uploads/2010/11/photosQR7.jpg

Le projet "Paris, Désordres Publics" est un web-documentaire dont le contenu est pensé pour être consulté en toute mobilité. Chacun des sujets, composés de vidéo d'archives et de photos, est consultable en photographiant des QR codes avec son mobile, ces fameux code-barres 2D que l'on voit de plus en plus sur les affiches publicitaires. Le collectif RaspouTeam, à l'origine du projet, à pousser la démarche jusqu'à imprimer ces motifs interactifs sur des carreaux de céramique, collés sur les murs de Paris. Une vingtaine d'entre eux sont parsemés dans la capitale, ils renferment des bribes d'Histoire, parfois méconnues ou oubliés, en rapport des évènements ayant entraîné un "désordre public". A découvrir in-situ donc pour partager la mémoire du lieux, et ici pour les curieux.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

18
octobre
2010
18:53

Etre peintre du numérique

Personne n’a pas pu passer à côté des affiches du Cube dans le métro parisien sans les voir. D’un graphisme contemporain, elles ont annoncées le ton décalé et technologique de l’expo. La 4ème édition du Cube Festival, L’Art Numérique Aujourd’hui, qui s’est déroulée du mercredi 22 septembre au dimanche 3 octobre nous en a fait voir de toutes les couleurs.

Qui n’a jamais rêvé de faire éclabousser la peinture comme Jackson Pollock sans se salir les mains ? C’est aujourd’hui possible grâce à Body Paint, de Mehmet Akten. Les mouvements du corps des visiteurs suffisaient à activer les couleurs sur l’écran. Interactive, amusante et créative, cette oeuvre a privilégié le geste et le partage.


Body Paint - Mehmet Akten / Cube Festival 2010
envoyé par le_cube. - Futurs lauréats du Sundance.

La table cinétique de la compagnie Adrien M a permis également aux spectateurs de devenir artiste. A travers une table tactile, posée à plat, les spectateurs ont pu expérimenter, transformer les compositions qui apparaissaient sous leurs yeux. La vidéo est devenue une matière que le public a façonné selon sa volonté par un simple toucher.


Anamorphoses - Compagnie Adrien M / Cube Festival 2010
envoyé par le_cube. - Futurs lauréats du Sundance.

Bien d’autres œuvres sont à découvrir sur le site : www.cubefestival.com

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

12
octobre
2010
07:30

Usurpation d'identité visuelle en temps réel

Les images retouchées ne nous trompent plus depuis longtemps ; les vidéos? elles sont embellies depuis Méliès sur les bancs de montage. La magie n'opère plus. Mais si des caméras enregistraient en temps réel une nouvelle réalité, il y aurait-il forcement un tour de passe-passe? Souriez, vous êtes bluffés!

L'équipe du Pr. Wolfgang Broll (Université d'Ilmenau) a mis au point une technologie permettant de faire disparaître des objets filmés. C'est fait, la persistance rétinienne s'est faite dépassée par la rapidité de calcul des microprocesseurs.

Présenté au SIGGRAPH Asia 2010, MovieReshape agit comme un miroir déformant. Chaque humain filmé peut voir ses proportions morphologiques modifiées, prenant une allure filiforme ou volumineuse selon les modèles virtuels préenregistrés.

Le projet de la compagnie japonnaise Denso pousse le vice jusqu'à simuler la transparence d'un mur. Le tour de magie est pourtant simple. Démonstration.


(via Newscientist.com)
del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

3
octobre
2010
20:20

Retour sur Heritage Experience

Heritage Experience est une déclinaison du précédent projet d'Ulrich Fischer que nous vous présentions en détail dans un dossier Culturemobile "Walking the Edit : « Marche ton film » une nouvelle forme de narration urbaine". A l’occasion des journées du patrimoine, ce guide culturel interactif et immersif était à disposition des visiteurs sur le territoire de la Cité internationale Universitaire de Paris. Démonstration.

Heritage Experience / Présentation publique [Journées du patrimoine 2010] from DEDALE on Vimeo.

Retrouvez l’ensemble des films « marchés » lors de ces deux journées sur le site du projet www.heritage-experience.fr. A noter, à l'heure actuelle, les films ne sont compatibles qu’avec le navigateur Safari version 5 en raison de sa compatibilité avec le player vidéo HTML5. Le visionnage sur les autres navigateurs sera disponible prochainement.

Héritage Expérience convoque des images actuelles et d'archives, révélant ainsi la mémoire et l'imaginaire des lieux. Le promeneur, pourra à l'avenir capturer son parcours pour enrichir la base de données d'un lieux. Comme l'évoque Natacha Seignolles après expérimentation «C’est une rupture de sens, une déconstruction de nos habitudes de consommation filmique et un formidable laboratoire pour travailler sur les thématiques de l’image et de la géolocalisation, de l’indexation des données, de la recherche d’images...»


del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

13
septembre
2010
21:00

Fenêtre sur environnement ubiquitaire

"Le web est mort" annonçait le rédacteur en chef du magazine américain Wired, magazine référent sur les tendances High Tech. Des propos à nuancer bien-entendu (cf. La fin du web? Place de la toile, France culture) mais qui traduisent une étape dans la mutation de l'internet actuel : la consommation des contenus dit "web" (page html, chat, ...) croit moins vite que les contenus reposant sur "internet", la structure qui englobe les vidéos, la VOIP, les jeux multijoueurs, les applications mobiles... De cette observation, il n' y a qu'un pas pour voir venir les prémisses de l'informatique ubiquitaire, que certains futurologues prédisent avec assurance (cf. Une interview d'Adam Greenfield sur « l'informatique ubiquitaire » à venir.). A quand de telles interfaces intégrées dans notre environnement?

L'entreprise TAT, à qui l'on doit le projet Augmented ID, nous promet de belles avancées dans nos échanges d'information quotidiens, le tout sur des supports toujours plus fins et malléables.

Fresscale, fabricant de semi-conducteurs présente ici deux visions de ce que pourrait être la maison du futur. Plaît-il?

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!