culture mobile_le blog

19
février
2008
17:49

Dorkbots : les deux doigts dans la prise

Ils font des choses bizarres avec l'électricité...

Les Dorkbots, ("people doing strange things with electricity") attirent les allumés de la création numérique: artistes, designers, ingénieurs, étudiants, scientifiques, curieux…

Initié à New York en 2000, ce rassemblement a fait des adeptes sur toute la planète. Importé en France depuis janvier 2007, le dorkbot parisien a célébré sa 8ème édition le week-end dernier à l'occasion des Rencontres Economie 0 à la Ménagerie de verre.
Les séances sont ouvertes à tous et se terminent généralement par un “opendork”, pendant lequel n’importe qui peut présenter rapidement de façon informelle et plus ou moins improvisée ses projets.
Au programme, pétage de plombs et détournement d'objets...

Le prochain dorkbot aura lieu le 21 mars à la désormais célèbre Cantine, un lieu d'échanges autour du numérique dont on parle beaucoup... Pour vous faire une idée, une vidéo de la session #6 au Cube (autre haut lieu numérique) à Issy-les-Moulineaux. C'était le 6 octobre 2007.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

7
février
2008
13:12

Robots avant tout


Dans le sujet les robots parlent aux humains sur le site culture mobile, on fait connaissance avec les dernières générations de robots qui communiquent avec nous. Aux côtés du lapin Nabaztag qu'on ne présente plus, une parfaite hôtesse d'accueil Actroid, un drôle d'animal de compagnie PaPeRo, un robot-poisson Robotic Koi et Paro, le bébé phoque ami des retraités.

En décembre dernier avait lieu à Tokyo l'International Robot EXhibition (IREX) autrement dit le plus grand rassemblement mondial de robots. On a pu y voir entre autres de nouveaux robots communicants, un dinosaure de compagnie plus vrai que nature et un androïde capable de démêler un Rubix Cube.
Incroyablement humains !



Pleo, le dinosaure plus vrai que nature
del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

24
novembre
2007
18:43

Le conte de fée de Princesse Capiton

Il était une fois une petite blogueuse devenue grande... et qui, entre temps, en avait profité pour arrêter de fumer.
Pour illustrer le dossier le manga à l'ère numérique, en ligne actuellement sur le site Culture mobile et en particulier l'article décrivant l'irruption des BD blogs, écoutez l'histoire de Princesse Capiton.


En 2005, Cati Baur travaille à l'accueil d'une maison d'édition spécialisée dans la BD. Elle a fait quelques illustrations par-ci par-là mais ce n'est pas son métier. Elle décide un jour de "croquer" les humeurs de son quotidien et surtout "les aventures ordinaires de la blonde de l'accueil" sur un blog tout rose (sa couleur préférée). Sous le pseudo de Princesse Capiton, Cati va peu à peu se faire un nom dans l'univers des BD blogs. Au tout petit hasard des mots (c'est le nom de son blog), elle fait beaucoup de rencontres, fidélise près de 2000 visiteurs par jour et finit par convaincre un éditeur.
Ironie du sort, elle signe finalement avec la maison d'édition dans laquelle elle travaille. En même temps, comme un défi n'arrive jamais seul, Cati a pris la courageuse et douloureuse décision d'arrêter de fumer et tient son journal de bord sur son blog. Cette expérience devient alors un album inopiné, en librairie depuis début novembre : J'arrête de fumer.


D'un trait simple et léger, ce recueil décrit avec justesse le parcours du combattant qu'il faut endurer pour se débarrasser d'une addiction: les doutes, les coups de blues et les petites victoires. Le talent de ce livre, c'est une façon de parler de soi avec humilité, une incursion dans l'intime où pourtant tout le monde se reconnaît : les fumeurs, les ex- et même les non-fumeurs. Et toujours, d'un dessin à l'autre, un humour teinté de poésie, une auto-dérision tendrement décapante, une mélancolie coloriée en rose.
Aujourd'hui, Cati travaille sur son prochain album (le vrai, celui pour lequel elle a signé un contrat) qui devrait sortir l'année prochaine. Un joli conte de fée qui se termine presque par "ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants"... puisque Cati attend un heureux événement. Félicitations!

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

20
novembre
2007
19:26

Le jeu vidéo en fanfare

Pendant la mi-temps d'un match de football américain à Washington, une fanfare a rendu hommage à l'histoire des jeux vidéo. C'était le 3 novembre dernier. Regardez bien et vous reconnaîtrez : Pong, Tetris, Mortal Kombat, Pokemon, Legend of Zelda et pour finir Super Mario World et Super Mario Bross.

Oui, le jeu vidéo fait partie de notre culture et il investit même les terrains de sport... en fanfare ;-)


Une fanfare rend hommage aux jeux vidéo
envoyé par allcurious
del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

9
novembre
2007
17:33

A quand la télé mobile du futur ?

C'est pour demain! enfin presque...
Déjà lancée au Japon, en Corée, en Italie, en Allemagne et en Finlande, la télévision mobile personnelle (TMP) est très attendue en France.
Le CSA a lancé hier son appel à candidatures officiel auprès des chaînes qui souhaitent obtenir des fréquences pour diffuser sur les téléphones mobiles. Trois canaux ont déjà été préemptés par l'Etat pour des chaînes publiques (France 2, Arte et une troisième dont on ignore encore l’identité) Restent donc 13 fréquences à attribuer à des programmes généralistes ou thématiques.
Le CSA clôt les inscriptions le 15 mars 2008 et rendra son avis en juin. Avant d’être vraiment au point début 2009, les premiers tests sur les téléphones mobiles commenceront au cours de l'année 2008. En espérant qu'ils soient prêts pour les JO de Pékin, ce qui offrirait une opportunité de lancement idéale...

Bien sûr, la télévision mobile existe déjà en 3G et Edge mais elle fonctionne en mode "unicast", en établissant des liaisons "point-à-point", c'est à dire une communication unique entre un émetteur et un récepteur.
La télé mobile personnelle, celle de demain, évoluera vers le mode ’’broadcast’’, un mode de diffusion de masse inspiré des techniques utilisées pour la télévision classique par voie terrestre ou par satellite.



Une question reste en suspend : combien cela va coûter à l'utilisateur?

Pour en savoir plus, rendez vous sur le Forum de la Télévision Mobile Personnelle.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

28
septembre
2007
16:38

Une première sur 4 écrans

Ciné, Télé, Net, Mobile: le Festival européen des 4 écrans lance sa première édition les 27, 28 et 29 septembre à Paris.


"Aux images, citoyens!" C'est l'invite que nous adresse Hervé Chabalier, à l'initiative de la manifestation de ce week end. Tandis que les festivals de films sur mobile pullulent depuis quelques saisons, pour la première fois, le quatrième écran entre dans la cour des grands.
Le Festival des 4 écrans s'attache à décrypter les images du réel sur les quatre écrans de diffusion : cinéma, télévision, internet et mobile. Les films en compétition seront diffusés au public jusqu'à dimanche au cinéma MK2 Bibliothèque (Paris XIIIe). En parallèle, des conférences et débats créent, le temps d'un week-end, une Université de l'Image à la BNF pour réfléchir à ces nouveaux outils d'écriture du monde.

http://www.festival-4ecrans.eu

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

25
septembre
2007
16:50

Votre mobile devient vidéoprojecteur !

Ou comment les "signaux faibles" deviennent des tendances…

SMS Guerilla ProjectorSMS Guerilla ProjectorSMS Guerilla Projector
"SMS Guerilla Projector" (source url en bas de l'article)

Le "SMS Guerilla Projector" est un dispositif génial qui prend les messages qui lui sont envoyés par SMS, pour les projeter sur toutes les surfaces : façades d'immeubles, portes, panneaux routiers, vêtements… Avec ce procédé, toutes les surfaces deviennent ainsi potentiellement des écrans de téléphones mobiles. Conçu par le studio Troïka, un collectif de designers artistes londoniens, cet appareil est relié à un téléphone mobile. Cet ingénieux système de projection ressemble à un révolver doté d'un silencieux! Troïka a notamment utilisé ce système pour un concert du groupe britannique "The Streets". Ce "bricolage" ingénieux (voir photos ci-dessus) a été crée voici quelques années et était généralement perçu comme une idée un peu farfelue, en décalage avec la réalité… Et pourtant, aujourd'hui, la projection de textes SMS ou de vidéos à partir de son téléphone mobile va devenir une réalité pour tout le monde grâce aux recherches menées, entre autres, par Texas Instrument.

DLP(R) Pico-Projector in phone prototype
DLP(R) Pico-Projector in phone prototype. (PRNewsFoto/Texas Instruments)

En effet, Texas Instrument vient de créer un prototype intégrant un micro-vidéoprojecteur dans un mobile. Cette semaine, une vidéo circule sur le net et montre les prouesses techniques d'un tel dispositif : vous pouvez projeter une vidéo sur un mur (le mur de votre chambre par exemple) à partir du téléphone lui-même! Aujourd'hui équipé d'un LASER, l'utilisation de LED pourrait améliorer, selon les concepteurs, les performances d'affichage du projecteur-mobile (avec une meilleure résolution que celle obtenue actuellement). Vous pourrez ainsi visionner un film de taille appréciable, et non plus seulement le visionner sur le petit écran de votre terminal mobile.

Ce n'est pas un simple gadget, ni un simple agrandissement de l'image, c'est une véritable mutation des usages audiovisuels liés à la mobilité. L'écran n'étant plus incorporé dans l'objet que vous tenez au creux de la main (votre mobile) mais étant projeté face à vous, toutes sortes d'usages encore impossibles aujourd'hui peuvent alors émerger : on pourrait regarder un film à plusieurs (l'image étant assez grande), le terminal mobile (un téléphone ou un PDA) pourrait devenir l'objet interacteur d'une image projetée (un peu comme avec la Wii), la projection pourrait se faire aussi sur une table, sur votre peau, etc.

Que pourrions-nous conclure de cette aventure technique ? Au moins deux aspects: 1) les usages et les pratiques "décalées" (comme peuvent le faire les artistes ou les designers qui expérimentent les nouvelles technologies) précèdent souvent l'innovation technique ; le studio Troïka avec son "SMS guerilla projector" a préfiguré ce qui adviendra massivement dans quelques années : tout le monde aura un "vidéoprojecteur embarqué" dans son téléphone mobile (comme ce qui s'est produit avec la caméra vidéo) ; 2) les évolutions techniques, à leur tour, vont créer les conditions d'émergences de nouveaux usages : les nouveaux instruments ou dispositifs technologiques produisent de nouvelles attentes, de nouvelles attitudes, de nouveaux besoins… Ces deux aspects, loin de s'opposer, s'alimentent l'un l'autre comme un cycle d'innovation entre usages émergents et technologies nouvelles. Le métier de chercheur est aussi celui-ci : repérer les "signaux faibles" d'aujourd'hui, c'est-à-dire détecter et analyser les usages minoritaires, décalés et singuliers, pour anticiper les tendances de demain!


Liens :

Studio Troika :
http://www.troika.uk.com/sms-guerrilla-projector.htm

Prototype de Texas Instrument :
http://popsci.typepad.com/popsci/2007/09/dont-publish-a-.html
http://www.prnewswire.com/cgi-bin/stories.pl?ACCT=109&STORY=/www/story/03-26-2007/0004552878&EDATE=*

Démo vidéo du prototype :

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!