culture mobile_le blog

19
janvier
2011
20:29

Conférences ICAN 2011 #entrevues

ican2011

Du 18 au 22 janvier 2011 se tient la deuxième édition annuel des conférences libres de l'ICAN, organisé par Etienne-Armand Amato et Brice Roy . Jeunes professionnels et seniors de l’industrie créative numérique, artistes et consultants, entreprises et institutions y partagent tour à tour leurs connaissances et savoir-faire sur des champs d’expertise précis tels que la modélisation d’espace urbain, le game design de social games, la composition sonore interactive, l’animation de personnages 3D, le transmédia, la réalité virtuelle ou augmentée…

En veille sur ces sujets, Culturemobile a posé quelques questions aux premiers intervenants et vous les partage ici.

ICAN 2011 - #entrevues

Compléments d'informations :

Xavier Boissarie conçois et réalise des expériences interactives numériques depuis une quinzaine d’années. Il a travaillé pour de nombreuses institutions comme le Centre Georges Pompidou, l’IRCAM, ARTE, le PASS, la Cité des Sciences et de l’Industrie, Le Cube… Ses travaux privilégient l’implication du corps dans l’expérience et offrent un rôle créatif à leurs utilisateurs. Il entretient plusieurs domaines d’expertise à travers une démarche de recherche appliquée : la cartographie subjective, le design interactif, le Game-Design, le design de l’information dans les environnements 3D, la réalité augmentée. Xavier Boissarie a créé la société Orbe en Avril 2009, spécialisée dans la cartographie dynamique et la réalité augmentée.

arte-avignon

Julien Aubert de chez Biggerthanfiction est Experience Designer, il créé les articulations entre la scénarisation des projets transmédia et les interactivités avec les spectateurs . "Jouer AVEC la ville" et "jouer DANS la ville" étaient les deux notions abordées pendant sa prestation. Ci-dessous, quelques exemples concrets qui ont servi à étayer ses propos.

Nathalie Paquet est responsable projets au sein du centre de création numérique le Cube. Elle a monté avec son équipe le dispositif "1,2,3 disparaissez!", jeu urbain pour enfant, agrémenté de technologie (Rfid, QRcode,...). Pour accéder au compte rendu, cliquez sur l'image.

jeu urbain - le cube
del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

13
janvier
2011
13:48

Du photoréalisme pour transmettre de l’émotion

L.A Noire Rockstar

L'industrie du jeu vidéo à elle-aussi ses leaders, ces créateurs d'avant-garde qui influencent les futures tendances du marché. Rockstar est l'un de ces studios de référence. Ses productions les plus célèbres sont la série des Gran Thef Auto, vendus à des millions d’exemplaire. Ces jeux sont investigateurs d'un genre nouveau : les jeux « bac à sable », des environnements virtuels où les joueurs sont livrés à eux même dans un monde persistant. Le 4ème opus avait provoqué une polémique, car la modélisation de l’état de New york portait préjudice à la ville, selon le maire de celle-ci, du fait que le joueur incarne un ancien délinquant et opère dans le milieu de la mafia New Yorkaise.
Pour sa prochaine production, le studio à investit le champs de la motion capture pour apporter aux personnages du jeu le plus de réalisme possible. La modélisation des visages devrait froler la perfection si l'on en croit ce reportage qui dévoile les coulisses de la production. Ce perfectionnisme devrait intensifier le gameplay du jeu et la transmission d’emotion. En effet, le joueur endossera le rôle d'un policier et devra percevoir si les témoins incarcérés essayent de le tromper lors de leur audition. Chaque détail du visage et chaque posture aura une importance primordiale.

Making Of sur la technologie utilisée dans le jeu L.A NOIRE de Rockstar.

Bonus : Les jeux vidéo jouent de nos émotions - Conférence organisée par le Musée des Arts et des Métiers, avec David Cage, Eric Viennot et Stéphane Natkin.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

20
novembre
2010
20:29

Quand les robots comprennent le langage corporel

Depuis la sortie de Kinect pour la console, la Xbox 360, des petits malins ont réussi à exploiter son code interne, ouvrant la porte à des applications très variées, indépendantes de la console de Microsoft.

Kinect utilise une webcam et des techniques d'interactions qui permet d'interagir par commande vocale et reconnaissance du mouvement et d'image avec la console. Le corps humain sert ici de manette de jeu.

Le chercheur américain Philipp Robbel a exploité l'ouverture du code du Kinect en le reliant à un robot, lui permettant de se représenter en temps réel son environnement.
Ainsi, le robot reconnait les gestes d'un humain, et peu être donc contrôlé à distance par une personne sans que celle-ci soit munie de quelque commande que ce soit.



Qu'est-ce que ça va changer?
On peut aisément imaginer des applications intéressantes dans des opérations de sauvetage mettant à contribution de robots capables d'interagir avec les personnes secourues.

A distance, le robot équipé de Kinect est tracé par l'outil de géolocalisation.

Ici, une autre application détournée de Kinect. Plus poétique...



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

25
octobre
2010
19:09

Jeux vidéo et médecine: se soigner sans quitter son écran

Rester plonger dans un bon jeu vidéo des heures durant, s'identifier à son avatar numérique, utiliser son portable pour accéder à des informations via la réalité augmenté: autant d'habitudes qui peuvent, à en croire cet article de RSLNmag.

Ainsi, Yann Leroux, psychologue auteur du livre Les liaisons numériques, indique les bénéfices de l'utilisations des jeux vidéos et autres technologies numériques afin d'immerger l'individu dans le contexte auquel sa maladie le confronte: "l’individu est représenté dans un espace en trois dimensions qui correspond à ses anxiétés, à ses phobies ou à ses peurs, un avion par exemple, puis le thérapeute peut modifier à l’envie toutes les variables et accompagner le patient."
Des jeux vidéos comme Half-life, jeu de tir subjectif de science-fiction, permet de traiter notamment les arachnophobes, acrophobes et claustrophobes.

Déjà utilisé, le recours aux "serious game" est déjà un mode d'enseignement dans certaines université de médecine. A croire que c'est l'avenir. A l'université du Texas (Etats-Unis), on se connecte sur Second Life pour "permettre d'enseigner la même chose au plus grand nombre d'étudiants" et "réduire les problèmes d'ordre géographique", rapporte ce prof au site NewsWise. Plus besoin d'avoir une blouse blanche et quelques seringues pour faire ses premiers pas d'apprenti médecin.

Un cours d'informatique médicale sur Second Life


Lire aussi: La médecine aussi se met à la 3D.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

20
octobre
2010
18:18

MINI course pour grand challenge

Pour sa campagne marketing Mini Getaway Stockholm, la marque de voiture MINI s'essaye à un jeu urbain mêlant jeu de chasse-à-l'homme et géolocalisation. Le concept, simpliste mais habile, repose sur un radar à télécharger, uniquement sur un iphone, qui indiquera où se trouve la voiture, virtuelle dans un premier temps. Le joueur se rend ensuite aux coordonnées de celle-ci et s'enregistre ; il attrape "le foulard" en quelque sorte. Si personne ne lui vole (en se localisant à sa place, à 50m près) pendant une semaine, il remporte la voiture. A lui d'organiser des tactiques pour ne pas se faire attraper par les autres : travail d'équipe, échange de batterie pour ne pas rester trop longtemps à la même place,... il va falloir doubler d'ingéniosité pour obtenir le butin!
Bonne chance aux habitants de Stockholm à qui seul le jeu est destiné.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

2
septembre
2010
08:57

La rentrée des plateformes sociales : Twitter, Facebook & Co

La dernière fonctionnalité n'est pas toujours la meilleure, comme le prouve cette infographie des échecs essuyés par Google. Le risque est à prendre...car une nouvelle fonction qui "cartonne" peut entrainer de nouveaux usages et donner une seconde vie à la plateforme tout en remotivant la communauté d'utilisateurs. De ce fait, la concurrence fait rage sur les réseaux sociaux, et c'est une véritable course à l'ingéniosité qui sévit entre les ténors du web. Bien entendu, coups bas et "copier/coller" sont de mises pour attirer au plus vite le chalant, souvent dépassé par ces services qu'on lui offre. Fin des vacances oblige, petite révision dans ce récapitulatif rapide des dernières nouveautés sur les réseaux sociaux.

TWITTER

Twitter optimisé pour Ipad en natif. Le site Twitter offre son application dédiée à la tablette tactile d'Apple,elle est conçue pour faciliter l'échange de contenus via les Tweets, ces mini-messages de 140 charactères. Twitter devenant une passerelle pour consommer son information autrement (en s'abonnant à des relais d'information, veilleurs et autres collègues de profession), la plateforme de microblogging propose un design d'interaction penser pour gagner du temps dans sa consultation d'information...de quoi cloisonner toute pulsion de navigation sérendipitique.

twitter-ipadipad-twitter

FACEBOOK

Le ras de marée continue, Facebook s'apprête à envahir votre quotidien, non plus dans les conversations à la machine à café, mais désormais dans l'espace public. Concrètement, la nouvelle fonctionnalité nommée Places n'est ni plus ni moins qu'un Foursquare bis. L'occasion de réviser, Foursquare permet de tagguer les lieux que vous visitez d'une annotation "ce restaurant offre le digestif", "lieux calme parfait pour travailler",... Cette plateforme sociale apportait un peu de ludique à l'histoire, plus vous référencez un lieu, plus vous obtenez des points, convertis en badge ; système que l'on pourrait qualifier de « geogame » comme l'introduit cet article du site Ecrans.fr. Mais Facebook ne compte pas 2 millions de membres, mais 500 millions, ce qui accroit potentiellement la démocratisation de cet usage.

APPLE

« Il est frais mon player! ». La Keynote d'Apple s'est déroulée hier soir à San Fransisco. Elle était axée sur la nouvelle gamme des iPod, dont le nouveau Ipod Nano, avec écran tactile, en démonstration ci-dessous. Pour le reste l'iPod Touch (cet Iphone qui ne fait pas téléphone) se voit greffer d'une caméra en façade et l’application de visiophonie Facetime. Coté réseau social, le player Itunes sera appuyé par Ping", sorte de Facebook+Twitter où les utilisateurs pourront suivre leurs amis et leurs artistes favoris. Fonctionnalité connue depuis lastFM et Zune, mais qui, intégrée à la force de frappe d'Apple, pourrait entrainer la mort (si ce n'est pas déjà le cas) de Myspace. Autre news, une fonctionnalité permettra bientôt aux possesseurs d’iPhone ou d’iPad de jouer ensemble sur les différentes applications tiers.

GOOGLE ME?

Depuis Farmville, le jeu qui a plus d’utilisateurs actifs (80 millions) que Twitter, le social gaming est le candidat convoité pour être la poule aux oeuf d'or 2010/2011. Google sera inévitablement de la partie puisqu'il est en train d'achèter des entreprises spécialisées dans le domaine. Facebook joue aussi le jeu ; vous l'avez peut être remarqué, depuis quelque semaines, un (10) s'affiche dans les options de votre compte, ce qui indique que vous avez dix crédits à utiliser pour l'achat de jeux Facebook, voir pour des accessoires à l'intérieur de ces jeux (cf. Le game design des Free-To-Play) . La monnaie virtuelle est déjà en place , elle n'attends plus que les joueurs.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

6
août
2010
12:21

Et la pensée devient télécommande

Contrôler un avatar, envoyer des textos, jouer au flipper... toutes ces actions ont un point commun, elle peuvent être engendrées par un humain, uniquement par la pensée. Les dispositifs capables de cette prouesse sont les interfaces Cerveau/Ordinateur (BCI ou Brain Computer Interfaces). Elles permettent à son utilisateur d’envoyer des commandes à un ordinateur ou à une machine directement à partir de son activité cérébrale [vidéo explicative]. Ce mécanisme surprenant révèle un peu plus la troisième lois de d'écrivain de science-fiction Arthur C. Clarke "Toute technologie suffisamment avancées s'apparente à de la magie".

«Quand le cerveau prend une décision, que ce soit un ordre vers un muscle, ou un choix sur un menu de restaurant, cela se traduit par des échanges électriques entre neurones. Grâce à des capteurs électro-encéphalographiques sur le cuir chevelu, les scientifiques parviennent à enregistrer ces impulsions, puis à les transformer en instructions exécutables par des machines.» nous explique l'INRIA (Institut National de Recherche en Informatique et Automatique) créateur du logiciel open source OpenViBE, destiné à ce genre d'exécution.

Le tout est de savoir si cet artefact peut être démocratisé et simplifié au point de devenir un objet commun. Les usages sont pour l'heure destinés à la médecine et à l'industrie militaire. Les neurobiologistes savent en effet que le cerveau se reconfigure tout seul lorsqu'il est endommagé. Un patient atteint de traumatismes pourrait grâce à cette nouvelle interface visualiser son activité cérébrale et tenter d'aider à la reconfiguration de ses neurones. Dans le domaine militaire, l'armée américaine a également débloqué un fonds de 4 millions de dollars à l'Université d'Irvine (Californie) afin de développer un système qui permettra aux soldats américains de communiquer entre eux en s'envoyant des ondes cérébrales, de la télépathie en quelque sorte. Contrairement à Emotiv, les solutions Neurosky et OpenVIBE en libres distributions pourraient participer à la prolifération de ce nouveau support interactif. Voici quelques exemples d'applications :

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

24
juillet
2010
15:52

MuseoGame, l'exposition jouable




Et si ce week end vous relanciez une petite partie d'Alex Kidd ? Sorti sur la console de salon Master System en 1986, il vous faudra avoir été très précautionneux de votre console d'époque pour qu'elle fonctionne toujours. Autre solution vous pouvez visiter le MUSEOGAME à Paris ; ouvert du 7 juin au 7 novembre 2010 au musée des Arts et Métiers.

Volonté conjointe de l'équipe du musée, de l'ENJMIN (Ecole Nationale du Jeu et des Medias Interactifs Numériques) , de l'association MO5 et des Arts Appliqués Dupperé, cette exposition tend à retracer l'Histoire du jeu vidéo. Plus qu'un simple musée, la collection d'ancienne console de salon est mise à disposition du public. Les "Nostalgeek "seront ravis. A l'image du site internet du musée qui regorge de contenus intéressants (dossiers, photos, interviews, ...) ; MuseoGame organie un cycle de conférence qui rassemble concepteurs, chercheurs et critiques tous acteurs de la reconnaissance du jeux vidéo. A ne pas manquer par exemple Jeudi 30 septembre 2010 de 18 h 30 à 20 h LES JEUX VIDÉO JOUENT DE NOS ÉMOTIONS avec David Cage, Eric Viennot et Stephan Natkin.

Le site et le musée ont de quoi nous occuper d'ici la réouverture de l'autre Musée du Jeu vidéo.

A lire sur Culturemobile :

Pour ceux qui ne peuvent se déplacer, voici un aperçu vidéo produite par Gamekult.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

6
juillet
2010
12:00

Vers une définition des «ArtGames»

Début juin à Paris se tenait le premier ArtGame weekend, rencontre interdisciplinaire dont l’objectif est la création d’un jeu vidéo nourrit d’une intention artistique. Défi à plus d’un titre, puisque les équipes n’avaient que 48H pour se former et réaliser leurs prototypes. Un processus de création délibérément « en flux tendu » pour que les réflexions nourrissent la conception.

Les ArtGames sont des jeux vidéo qui questionnent, interpellent et nourrissent des réflexions profondes. De la démarche artistique finale naît les éléments de conception du jeu. Via les mécanismes du gameplay, essence même d’un contenu vidéoludique, ces jeux se focalisent sur des sujets qui sont habituellement peu traités par le médium jeux vidéo. Définition « en construction », le terme est explicité ici par Marie-Noéline Viguié co-fondatrice de nod-A, Julien Dora artiste et co-organisateur du ArtGame weekend et Isabelle Arvers, commissaire d’exposition d'œuvres vidéoludiques.



Lire la suite

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

16
juin
2010
11:23

L'AR Drone s'envole

L'E3 se déroule en ce moment à Los Angeles. Il s'agit d'une grande messe du jeu vidéo où constructeurs et éditeurs présentent leurs futurs productions. Les jeux à consonnance "mobile" n'y sont pas encore très représentés mais pas délaissés pour autant. Le constructeur français Parrot vient d'y annoncer son fameux AR.Drone, mini-hélicoptère pilotable depuis l'iPhone, prévu pour septembre pour un prix avoisinant les 300 euros.

Chaque partie est unique, que ce soit en intérieur ou en extérieur. Les développeurs de logiciels peuvent utiliser les deux caméras de l’AR.Drone pour créer des jeux vidéo en Réalité Augmentée. Le logiciel de l’AR.Drone inclut des fonctions de Réalité Augmentée telles que la détection des autres AR.Drone en vol, la détection et le positionnement de marqueurs au sol et sur les murs. En fonction des applications téléchargées, un tout nouveau monde s’ouvre aux utilisateurs : ils peuvent ainsi participer à des courses endiablées dans leur jardin, ou encore combattre les aliens dissimulés dans leur salon.

Pilotable aussi depuis un Ipad, les sensations nouvelles devraient accompagner ce nouveau jouet qui mixe jeux vidéo et environnement extérieur. De quoi se sentir pousser des ailes :

[Autre nouvelle croustillante= la solution Onlive de cloud gaming (jouer sans support physique) sera disponible à partir du 17 juin! via @vincentabry.]

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!