culture mobile_le blog

13
octobre
2008
12:05

European Sound Delta: la croisière sonore (2)


Après avoir vogué sur le Rhin et le Danube pendant l'été (cf le blog et le reportage par Poptronics) et enchanté les Nuits du festival Ososphère de Strasbourg fin septembre, les artistes de la croisière sonore European Sound Delta sont de retour sur la terre ferme.

Culture mobile est partenaire de cette résidence itinérante qui explore le champ de l’art sonore et radiophonique en travaillant à partir d’enregistrements réalisés dans les contrées traversées. Ils seront invités pour une conférence performance lors du prochain cycle du CNAM: L'électronique, une révolution pleine d'avenir le 8 novembre prochain.

D'ici là, retour sur la croisière en images:


European Sound Delta _ first week _ DANUBE _ Arcelor & Delta
envoyé par mabuseki02



Interview de François Martig, artiste résident sur la péniche côté RHIN, qui interroge le concept de paysage sonore et tente de restituer des impressions à travers un voyage imaginaire.


Europan sound Delta - Francois Martig
envoyé par mabuseki


del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

6
octobre
2008
12:13

Jeu vidéo épisodique : sur le modèle des feuilletons TV


Les jeux vidéo se dématérialisent à leur tour. Comme les autres médias, ceci entraine une mutation de leur format. Pour répondre aux spécificités des nouveaux usages induits par les supports de diffusion numériques et connectés, certains créateurs expérimentent des nouvelles pistes. Focus sur le jeu vidéo épisodique à mi-chemin entre la série TV et le jeu d’aventure interactif.

Lors d’une conférence au Festival des Jeux Video 2008 à Paris, le chef de projet Olivier Masclef lançait à l’auditoire « Avez-vous encore le temps de jouer aux jeux vidéo ? ». En effet, de nombreux joueurs adultes n’ont plus le temps de savourer des jeux de 40H.

Pour s'adapter à cette contrainte, la plateforme internet Identifiction.com proposera d’acheter hebdomadairement des épisodes vidéoludiques au format court (30/40mn) « le jeu vidéo doit être capable de repenser sa narration, son format et son genre. À l’instar de la série TV américaine qui s’est affirmée comme un contrepoids efficace au cinéma des majors, le jeu vidéo doit être en mesure de proposer des alternatives aux modèles en place. »



Le premier jeu "Ao Sphere" sera de type aventure/exploration, genre qui se prête assez bien aux trames scénaristiques cinématographiques (voir l'adaptation de la série LOST sur consoles de salon). Nombreux rebondissements et personnalités complexes intensifieront l'histoire pour faciliter l’état d’addiction et d’immersion du joueur/spectateur. Autre originalité : chaque décision irréversible participera à recompenser, non plus la performance comme dans les jeux traditionnels, mais l’aptitude à incarner un personnage de fiction.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

9
septembre
2008
19:35

M.Sims fait du Spore


Sorti le 4 septembre, Spore, le dernier jeu du créateur des Sims et de Sim City était plus qu'attendu. Comme dans les jeux qui ont fait son succès, Will Wright invente encore un simulateur mais cette fois, c'est la vie même que le joueur met en oeuvre. Dans un univers encore vierge, il commence par créer une cellule qui deviendra créature puis tribu et enfin civilisation.
Exercice darwinien, atelier ultra créatif et environnement 2.0, ce jeu présente des innovations à la hauteur des espérances...

Mais d'où viennent toutes ces idées? Comment un joueur peut en quelques clics de souris créer une créature digne de chez Pixar? Quelles sont les limites de la créativité du jeu? Spore est-il un jeu 2.0? Les jeux vidéo peuvent-ils réellement nous enseigner des choses?

A l'occasion du lancement, nous avons rencontré Will Wright et son esprit foisonnant a largement satisfait notre curiosité...



Et le mobile dans tout ça ? Va-t-il entrer dans partie ?

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

5
mai
2008
08:22

Jeu de mains, jeu de demain

On a souvent reproché aux jeux vidéo d’isoler le joueur dans un monde virtuel. La relation Homme/Machine dénuée de tout contact physique, est elle irréversible? Essayons une partie main dans la main.

Prix de l’innovation au 10ème salon Laval Virtual, le projet Freqtric introduit le contact coprs-à-corps comme élément de base du jeu. Des récepteurs placés sur votre peau font le lien avec le programme vidéoludique. Ce gameplay quelque peu déstabilisant semble apporter une grosse dose de fun.

"Freqtric Project" - 2'00



Le « bras de fer » n’a, à première vue, pas d’affinités particulières avec la sphère du jeu vidéo. Qu’importe, cette vidéo de démo du jeu, nous prouve qu’on peut concilier jeux vidéo et « jeux de vilains ». Qu'en une partie de Tetris se joue au « jeu de mains », ça donne ça :

Tresling - 1'32


del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

24
avril
2008
15:57

Nokia ressuscite les (jeux) morts

On croyait la N-Gage déchue et enterrée, on se souvenait à peine du « jeu du serpent », jouable sur les premiers téléphones mobiles… Eh bien !, Nokia nous montre comment faire du neuf avec du vieux dans sa dernière publicité pour sa plateforme de jeux pour mobile.

Le jeu « Snake » reprend vie dans ce spot en slow motion (image par image). Dans l’intro interactive du site, vous aurez même l’opportunité de jouer à Pong dans une version surprenante. Ce qui rappelle bien des exemples que l'on trouve dans le dossier de Culture Mobile faisant le point sur l'évolution des jeux sur mobile.

"Get Out And Play" - Nokia - 1'25



Le thème de cette campagne nous incite à « Sortir et jouer ! » (sous entendu sur votre mobile), ce qui semble logique tant l'idée de jouer au coeur de son salon avec un petit écran semble a priori moins désirable alors que celle de se faire plaisir au coeur d'un jeu en haute définition sur sa console, tranquillement sur son canapé.
Basées sur la géolocalisation, d’autres expériences ludiques fleurissent, mettant cette fois les fonctionnalités spécifiques de votre portable à contribution.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

23
avril
2008
20:33

L’environnement extérieur comme terrain de jeu

« Vas jouer dehors plûtot ! » Tous les adeptes des jeux vidéo ont cette phrase gravée dans leurs mémoires. Passer trop de temps devant un écran fait rugir les mamans. Muni de votre téléphone portable, l’expérience vidéoludique peut désormais se jouer sous le soleil.

Conçu avec la technologie Androïd, « Wifi Army » propose une nouvelle pratique interactive à base de réalité augmentée. Le joueur se lance dans une chasse à l’homme semi-virtuelle, il évolue dans son environnement de tous les jours tout en répondant aux règles du jeu dictées par son téléphone portable (qui l’intègre comme personnage du jeu grâce au GPS). La vidéo devrait éclaircir vos dernières zones d’ombres.

"Wifi Army" - w2pi - 1'57



Ce jeu peut être considéré comme un MMTRG (Mobile Multiplayer Trans-Reality Games), vous pouvez retrouvez d’autres jeux de ce type sur ce site.
Voilà comment prendre l’air tout en se divertissant avec la technologie. Mais prenez garde, le mobile ne détecte pas encore les véhicules ; donc vous savez ce qu’il vous reste à faire en traversant la route…

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

26
mars
2008
09:30

Jouer sur le plus grand écran du monde

Les nouvelles architectures urbaines sont une source d’inspiration et d’appropriation artistique. La grandeur des monuments offre un potentiel immersif qui ne demande qu'à être exploité. Jouer à Pong sur un écran géant tout en étant observés par des milliers de personnes, ça vous tente ?

Les membres du "CCC" (Chaos Computer Club) ont vu les choses en grand. Principe : il suffit d'apparenter chaque fenêtre d’un immeuble à un pixel pour obtenir un écran géant. C’est chose faite avec leur installation "Blinkenlights" qui parcourt aujourd’hui les grandes capitales.



Dégainez votre mobile, envoyez un SMS, attendez votre tour... et vous voilà dans une partie de Tetris, de Pacman, ou en duel sur Pong ; à la différence près que vous ne jouez par sur n’importe quel support… puisque votre écran est un building. De quoi vous sentir géant le temps d’une partie !

Cette installation nomade a aussi la particularité d’impliquer des internautes en amont de chaque représentation. Des logiciels sont disponibles sur le site blinkenlights.de, laissant l’opportunité à tous de créer sa petite animation qui sera diffusée lors de l’évènement. A vous de jouer!

21'st century man Dance Das Monster
Auteur : tinNiTus_x Auteur : Micky Chickee Auteur : Holger Lippmann

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

20
novembre
2007
19:26

Le jeu vidéo en fanfare

Pendant la mi-temps d'un match de football américain à Washington, une fanfare a rendu hommage à l'histoire des jeux vidéo. C'était le 3 novembre dernier. Regardez bien et vous reconnaîtrez : Pong, Tetris, Mortal Kombat, Pokemon, Legend of Zelda et pour finir Super Mario World et Super Mario Bross.

Oui, le jeu vidéo fait partie de notre culture et il investit même les terrains de sport... en fanfare ;-)


Une fanfare rend hommage aux jeux vidéo
envoyé par allcurious
del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

3
septembre
2007
16:04

Culture d'univers

Culture d'univers de Franck Beau CULTURE D’UNIVERS
Jeux en réseaux, mondes virtuels, le nouvel âge de la société numérique.

Franck Beau
Ouvrage collectif coordonnée par la FING et GET/Telecom Paris

Editions FYP en collboration avec FING
http://fypeditions.com
Distribution Pearson Education France
2007


« J’y suis. Là-Bas. Pleinement. Dans un monde imaginaire au milieu d’un camp inconnu traversé de multiples personnages. Ceux d’autres joueurs bien sûr, je les reconnais par leur nom, affiché au-dessus de leurs tête. (…) A petites foulées, je déambule désormais au milieu de paysages fantastiques, dignes des meilleurs films à grand spectacle. »

Culture d’Univers n’est pas un livre à la lecture linéaire, plutôt un voyage à travers ces mondes virtuels, avec feuille de route pour le lecteur-voyageur. 8 zones à explorer : description, expédition ethnographique, la question de l’addiction, économie, production, retour au réel et bilan provisoire de cette expédition. Ce qui distingue le jeu vidéo de l’univers en 3D dont Second Life est devenu le symbole – mais il existe bien d’autres mondes, c’est peut-être la dimension sociale, et cette question posée dans l’un des chapitres « Vers des sociétés virtuelles ? » Pour y répondre, des récits, des entretiens avec des experts, autour de ce trio : le joueur, le producteur, l’universitaire. Des tags (mots-clefs) et un glossaire complètent l’équipement. Aucune généralité inutile dans cet ouvrage collectif, mais un véritable arsenal de témoignages précis et pertinents pour nous faire pénétrer à l’intérieur des mondes et de leurs rites.

Dans ces univers, il ne s’agit plus seulement de jouer, même si plusieurs chapitres sont consacrés au jeu, à son histoire, à ses secrets, ses astuces. Il s’agit d’habiter, de vivre, d’échanger avec les autres. Un échange qui peut devenir commerce. On s’aperçoit que les jeux comme les mondes virtuels sont très structurés : des règles de vie communautaires et leurs déviances s’inspirent des lois et des rites terrestres, avec la fantaisie en plus. Des « guildes », des « clans » accompagnent le joueur, des « Mr.Président » ou des pharaons prennent la tête de royaumes, se font élire ou battre, des wizards ou sorciers, des chefs de mafia exercent leur influence bénéfique ou maléfique. En ce sens, ces communautés virtuelles, ces mondes persistants qui datent des années 90 sont une métaphore d’Internet : un espace d’autonomie, où ceux qui ont appris les règles peuvent prendre un pouvoir économique ou médiatique dans « une ère renouvelée de la communication ».

« Comment est-il possible que l’on fasse de l’argent réel à partir d’un jeu ? » demande Irvin Bearca, l’avatar de Franck Beau, l’auteur principal de Culture d’univers, dans un dialogue avec un autre avatar, Mars. « Il ne faut pas le voir comme des espaces où l’on achète une fausse paire de chaussures que l’on ne pourra jamais porter, mais comme un espace où le fait d’avoir telle paire de chaussures permet d’accéder à une autre partie de l’expérience ». C’est cette « expérience » qu’il est si difficile de saisir quand on ne la vit pas personnellement. Cette « écologie de l’échange se met en place pour produire des choses qui n’existent pas ailleurs. » Les compétences s’agencent, s’ajoutent, et pour cela il faut faire des acquisitions de valeurs étranges, armures ou pouvoirs, et même des ailes d’ange, offertes par un joueur à un autre joueur. Un monde où on peut « rallier une ville à l’autre à tire d’aile, ou encore « se déplacer sur des montures en forme de loups ou de grands lézards » finit par être plus réel et plus attirant que la « vraie vie », celle où on nous annonce l’augmentation du prix de la baguette et du croissant au retour de vacances pluvieuses.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!