culture mobile_le blog

16
novembre
2009
09:22

Les premières voitures "open source" et écologiques


Le succès de l'open source dans le domaine informatique fait des émules...dans l'automobile! Sur les bases du logiciel libre, les plans et les détails techniques sont accessibles à tous et une communauté se regroupe pour apporter les améliorations futures. L'industrie automobile se renouvellerait-elle enfin?

Plusieurs projets ont vu le jour en 2009 dans le monde (Etats-Unis, Pays Bas, Brésil,...). Les idées fourmillent sur les plateformes d'échangent comme celle de la Fiat Mio mise en place par la division brésilienne du constructeur. Les innovations futures portent sur la réorganisation de la production et sur la priorité donnée au développement durable.

La Rally Fighter, par exemple, vise une production décentralisée dans des micro-fabriques, implantées dans différentes villes des Etats-Unis, pour permettre d’être au plus près d’une communauté locale et d'adapter la voiture, aux particularités topographiques et climatiques de la région.

"Carrosserie thermoplastique légère","intérieur comprenant des mousses à mémoire de forme à base de soja", "matériaux recyclables" sont avancées pour la C,mm,n, concept d’automobile durable, destiné aux villes futures de l’Europe occidentale, initiative de la Société néerlandaise pour la nature et l’environnement, et des universités scientifiques de Delft, Twente et Eindhoven.

Le slogan de Framasoft, réseau de sites web ayant pour objectif commun la diffusion de la culture libre et des logiciels libres, colle parfaitement à ces nouvelles démarches de production : « La route est longue mais la voie est libre ».

La Rivers simple Open Source Green Vehicle Project (OSGV) Rally Fighter Cmmn
Riversimple-car-opensource osgv-car-opensource rally-fighter-car-opensource cmmn-car-opensource
del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

2
novembre
2009
17:12

Claviers/souris : les prochaines évolutions


Les intéractions entre l'homme et la machine ont d'entrée nécessité des périphériques intermédiaires pour faire transiter les commandes. Le couple claviers/souris, indétrônable jusqu'alors, doit maintenant évoluer pour répondre aux critères d'usabilité ambiants.

Les souris, qui ont très peu évolué ces 40 dernières années, s'orientent désormais vers le tactile multitouch. Les prises en main entre les différents artefacts (tablettes tactiles, écran multitouch, table de salon interactive,...) devraient s'homogénéïser. Des deux produits ci-dessous, celui d'Apple est le plus séduisant car il s'agit d'un produit déjà commercialisé alors que ces souris de Microsoft sont encore au stade R&D.

Cliquer sur l'image pour visionner l'ergonomie de la Magic Mouse d'Apple en vidéo

mouse_multitouch_microsofot

Cliquer sur l'image pour visionner l'ergonomie des souris multitouch de Microsoft en vidéo

Coté clavier, les chercheurs tatonnent encore. La dématérialisation semble envisagée mais ne se concrétise pas par manque de confort pour l'usager.



Si le multitouch s'impose sur de nombreux supports, son ergonomie ne semble pas exempt de défauts. Cette démonstration de Clayton Miller tend à révolutionner notre façon d’interagir avec les ordinateurs en proposant ce concept, 10/GUI.





A noter que les interfaces gestuelles s'immissent peu à peu dans ce paysages d'IHM, mais elles restent avant tout des options, plutôt que des substituts.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!