culture mobile_le blog

28
janvier
2011
20:37

Lèche-vitrine interactif

Dématérialisation oblige, les publicités expérimentent progressivement les différentes passerelles entre univers numériques et espaces publics. Le potentiel est décuplé grâce aux technologies (QR codes, RFID, réseaux sociaux, géolocalisation,...), et les vitrines interactives fleurissent dans les rues. Atouts stratégiques pour les uns, pollution visuelle pour les autres, espérons que le paysage urbain maîtrise sa mutation.

Yahoo offre une campagne publicitaire basée sur un jeu concours entre 20 quartiers de la ville de San Francisco. "Ecrire le plus rapidement un message", "puzzle", "quizz"... plusieurs défis à remporter par les habitants. Un concert aura lieu dans le quartier gagnant. Une bonne façon pour détendre, attendre et créer de la discussion entre les passagers des transports publics..

Adidas innove dans sa façon d'impliquer le passant dans son prochain achat impulsif. AdiVerse est un mur interactif affichant une multitude de modèle de basket modélisées en 3D. Tel un menu de personnalisation dans les jeux vidéo, le passant choisit ensuite sa monture, et peut même se faire conseiller par les conversations Twitter dédiées aux modèles. Cerise sur le gateau, grâce à la reconnaissance visuelle, le mur detecte si vous êtes un homme ou une femme et adapte ses contenus automatiquement.


via publigeekaire

Si ces démonstration ne vous ont pas convaincu, il sera difficile de ne pas réagir en passant devant cette dernière. L'écran géant diffuse une vidéo interactive qui réagit en fonction de votre démarche. De quoi capter votre attention et vous attirer sur sa nouvelle ligne de vêtement WESC.

Interactive Display Window Concept from Gustaf Engström on Vimeo.

via Fubiz
del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

20
janvier
2011
17:30

Contrôler sa santé sur Iphone

"Allons-nous, à l'instar des États-Unis notamment, vers une prise en charge plus individuelle de notre capital santé ? Demain, chacun disposera peut-être d'un coach santé virtuel personnel pour stimuler son envie de s'occuper de soi. Peut-être aussi que les données qui seront recueillies via un pèse-personne ou un podomètre arriveront directement sur l'ordinateur du médecin..." interrogeait sur Marthe Aurèle dans le dossier Culturemobile "Je prends ma santé en main : quand les patients s'informent, partagent leur expérience et gèrent leur santé sur Internet". En effet, certains objets connectés sont déjà en mesure de transmettre des informations sur notre corps, en voici quelques exemples :

Le tensiomètre Withings à la particularité d'être connectable à un iphone. Les données s'enregistrent sur le mobile et dressent un tableau des mesures et des courbes sont tracées automatiquement pour détecter les tendances en un coup d'oeil. Le suivi devient aisé pour le patient et pratique pour le médecin qui décèlera plus rapidement les anomalies, car le patient peut les exporter et les envoyer par mail.

tensiometre-withings

Dans les hopitaux, un électrocardiocardiogramme se présente sous la forme d'une grosse imprimante à laquelle est reliée une dizaine d'électrode. Son poids nécessite de le déplacer sur un chariot roulant. Un encombrement qui pourrait prendre fin puisque la société Alivecor a mis au point une application "iPhonECG" complémentaire d'une coque iPhone un peu spéciale, équipée d’électrodes elle permet de faire un ECG (Electrocardiogramme) n'importe où, très facilement. Si le degrès de précision s'avère à la hauteur des enregistrements actuels, cette solution pourrait participer à la numérisation des dossiers des patients hospitalisés.

Bien entendu si vous êtes en bonne santé toutes ces applications peuvent vous sembler futiles ; profitez-en alors pour télécharger la nouvelle application gratuite de la Croix-Rouge, elle vous enseignera les gestes qui sauvent.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

19
janvier
2011
20:29

Conférences ICAN 2011 #entrevues

ican2011

Du 18 au 22 janvier 2011 se tient la deuxième édition annuel des conférences libres de l'ICAN, organisé par Etienne-Armand Amato et Brice Roy . Jeunes professionnels et seniors de l’industrie créative numérique, artistes et consultants, entreprises et institutions y partagent tour à tour leurs connaissances et savoir-faire sur des champs d’expertise précis tels que la modélisation d’espace urbain, le game design de social games, la composition sonore interactive, l’animation de personnages 3D, le transmédia, la réalité virtuelle ou augmentée…

En veille sur ces sujets, Culturemobile a posé quelques questions aux premiers intervenants et vous les partage ici.

ICAN 2011 - #entrevues

Compléments d'informations :

Xavier Boissarie conçois et réalise des expériences interactives numériques depuis une quinzaine d’années. Il a travaillé pour de nombreuses institutions comme le Centre Georges Pompidou, l’IRCAM, ARTE, le PASS, la Cité des Sciences et de l’Industrie, Le Cube… Ses travaux privilégient l’implication du corps dans l’expérience et offrent un rôle créatif à leurs utilisateurs. Il entretient plusieurs domaines d’expertise à travers une démarche de recherche appliquée : la cartographie subjective, le design interactif, le Game-Design, le design de l’information dans les environnements 3D, la réalité augmentée. Xavier Boissarie a créé la société Orbe en Avril 2009, spécialisée dans la cartographie dynamique et la réalité augmentée.

arte-avignon

Julien Aubert de chez Biggerthanfiction est Experience Designer, il créé les articulations entre la scénarisation des projets transmédia et les interactivités avec les spectateurs . "Jouer AVEC la ville" et "jouer DANS la ville" étaient les deux notions abordées pendant sa prestation. Ci-dessous, quelques exemples concrets qui ont servi à étayer ses propos.

Nathalie Paquet est responsable projets au sein du centre de création numérique le Cube. Elle a monté avec son équipe le dispositif "1,2,3 disparaissez!", jeu urbain pour enfant, agrémenté de technologie (Rfid, QRcode,...). Pour accéder au compte rendu, cliquez sur l'image.

jeu urbain - le cube
del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

14
janvier
2011
12:22

Nos avatars se matérialiseront-ils un jour?

« Les voyageurs des autoroutes virtuelles ont au moins un corps de trop - celui aujourd'hui considérablement sédentaire, le corps à base de carbonique face au clavier, souffre la faim, la corpulence, la maladie, le vieilissement et finalement la mort. L'autre corps, un fac-similé à base de silicium, branché dans un domaine immatériel des données, a des superpouvoirs, même si virtuellement, et il est immortel- ou, plutôt, le corps électif, une incarnation virtuelle 'disjointe' du corps physique, est un logiciel capable de faire face à d'infinies morts ».
Cette citation traduit de «What do cyborg eat» de Margaret Morse illustrait les propos d'Antonio A. Casilli lors de son exposé "Les Avatars : régénération et devenir technologique du corps en ligne" au séminaire EHESS Corps et TIC.

Les humains ont-ils besoin d'un nouveau corps? Se suffiront-ils à le créer "virtuellement", se satisferont-ils de leurs avatars numériques? Rien n'est moins sûr puisque certains chercheurs planchent déjà sur la possibilité de déléguer certaines actions à des robots, de manière totalement synchrone ; au point qu'il n'est pas difficile d'imaginer possible l'univers fictif dépeint dans le film"Clones" de Jonathan Mostow.

Présenté à la 3D Expo 2010 par Tsukuba University's Hoshino Lab, ce bras automatisé mime à la perfection les faits et gestes de son administrateur. Il est piloté par 2 caméras qui visualisent les mouvements à partir de points de lumières spécifiques aux articulations...ce que fait déjà aisément la technologie Kinect de la console Microsoft.

Clones de Jonathan Mostow, bande annonce.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

24
novembre
2010
10:13

L'avenir du livre numérique : le livre en papier?

Alors que l'iPad, le Kindle d'Amazon et même le Fnacbook, dernière des liseuses numériques menacent chaque jours un peu plus le traditionnel livre papier, plusieurs initiatives tendent à montrer que le livre "à l'ancienne" continue d'inspirer même les plus férus de nouvelles technologies.

Il y a quelques mois déjà, le "livre Twitter" intriguait...



Le livre Facebook a-t-il un avenir?

When Facebook becomes a book from Siavosh Zabeti on Vimeo.



Le concept du livre interactif poussé à bout

Toutes les maisons d'éditions prenaient son auteur, Jonathan Safran Foer, pour un fou et pensait son livre "impubliable". Le livre "physique" existe encore. Comme ses successeur, il est tactile, interactif, et immersif.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

13
septembre
2010
21:00

Fenêtre sur environnement ubiquitaire

"Le web est mort" annonçait le rédacteur en chef du magazine américain Wired, magazine référent sur les tendances High Tech. Des propos à nuancer bien-entendu (cf. La fin du web? Place de la toile, France culture) mais qui traduisent une étape dans la mutation de l'internet actuel : la consommation des contenus dit "web" (page html, chat, ...) croit moins vite que les contenus reposant sur "internet", la structure qui englobe les vidéos, la VOIP, les jeux multijoueurs, les applications mobiles... De cette observation, il n' y a qu'un pas pour voir venir les prémisses de l'informatique ubiquitaire, que certains futurologues prédisent avec assurance (cf. Une interview d'Adam Greenfield sur « l'informatique ubiquitaire » à venir.). A quand de telles interfaces intégrées dans notre environnement?

L'entreprise TAT, à qui l'on doit le projet Augmented ID, nous promet de belles avancées dans nos échanges d'information quotidiens, le tout sur des supports toujours plus fins et malléables.

Fresscale, fabricant de semi-conducteurs présente ici deux visions de ce que pourrait être la maison du futur. Plaît-il?

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

27
août
2010
17:53

Expérience Fontevraud, interface d'accès à la connaissance [2]




Voilà un projet qui aurait eu sa place dans le dossier Culturemobile "Les musées à l'ère numérique, quand les nouveaux outils digitaux transforment la médiation culturelle". L'Expérience Fontevraud est une installation composée d'une table mutlitouch informative destinée aux visiteurs de l'abbaye Fontevraud (près de Nantes). Originale, l'interface affiche une représentation 3D du patrimoine topographique du lieu, le contenu culturel qu'elle recèle est à découvrir intuitivement par les visiteurs. Premiers retours d'expérience.

Cette table tactile multiutilisateurs trône dans l'abbaye depuis plus d'un mois. L'équipe en charge du projet est allée à la rencontre du public pour ajuster la relation entre l'homme et la machine, entre découverte, usabilité et transmission de savoir. Un compte rendu plus complet est à lire sur le site de l'Experience Fontevraud.


Expérience Fontevraud : l'avis des utilisateurs de la table
envoyé par experiencefontevraud. - Vidéos des dernières découvertes scientifiques.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

21
juillet
2010
22:00

C'est la faute aux « drogues mp3 »...

Des sons mp3 qui simuleraient les effets du LSD, du cannabis ou du peyotl ? Des adolescents sous addiction de tels téléchargements, secouant la tête ou riant de façon maladive, les écouteurs collés sur les oreilles ? Vu d'Europe, on croirait à une farce étudiante voire à la dernière trouvaille de ce clan, qu'on croyait disparu, des ennemis réactionnaires du monde numérique. Et pourtant, ces questions sont celles d'un très sérieux reportage réalisé par la chaîne locale News 9 dans l'État de l'Oklahoma aux USA. Tout a commencé par la convocation de trois élèves de la Mustang Public School, qui déambulaient dans les couloirs de l'école comme sous l'emprise de l'alcool ou de quelque substance illégale. Surprise : les trois égarés jurent n'avoir rien consommé de tel. Mais ils avouent en revanche avoir abusé de sons mp3 « dopants »,...

>> Lire la suite

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

7
juillet
2010
10:00

A quoi ressembleront les festivals en 2050 ?


Future_festivals_Navigation&Connectivity

La saison des festivals a bel et bien commencé! Les Solidays ont battu un record d'affluence, Arles et les Vielles Charrues s'apprettent à ouvrir leurs portes et les Eurockéennes ouvrent l'appétit avec iRock leurs webreportages de l'édition 2009. En Angleterre, le partenariat entre le festival de Glastonbury et l'opérateur Orange fait une fois de plus écho jusqu'ici. Cette année, il ne s'agit pas d'un nouvel artefact hight tech écolo mais d'une prospective sur le futur des festivals. L'étude a été réalisée par des futurologues dans le cadre des 40 ans du festival ; l'idée était justement de s'imaginer au même endroit 40 ans plus tard, en 2050.

Les transmissions corporelles

Grâce a des technologies intelligentes incorporées dans les vêtements, chacun pourra transmettre aux autres combien il profite du festival. Comment ? Grâce à des capteurs de phéromones qui indiqueront sur vos vêtements que les morceaux qui passent ne vous laissent pas indifférents. Le rapport se penche également sur la faisabilité de tatouages qui, reliés à l'Internet, serviraient d'interface pour communiquer d’amis à amis les impressions sur la performance d'un artiste. Au final, les festivaliers seront capables de transmettre leurs ressentis via des nanotechnologies corporelles qui réceptionneront ce que le festivalier voit, entend et sent.

Partage d’instant

Cette innovation porterait sur la façon dont les concerts seraient diffusés et appréciés par des spectateurs non présents sur le site le jour « J ». Construit sur un moteur de recherche sémantique, les téléspectateurs pourront rechercher un spectacle basé sur leurs émotions et leurs humeurs du moment. Leur téléviseur, au combien plus évolué qu'aujourd'hui, proposera un dispositif holographique pour rendre compte de l’immersion habituellement vécue, dans la fosse, entourés d’amis et d’autres spectateurs. « Playlists » personnalisées et autres remixes seront de la partie, utilisés comme éléments de partage sur les réseaux. (cf. Neurosonics Live, les hologrammes n'existent pas encore... (fev2010)


Future_festivals_Interactive_Remote

Multisensorialité

Pour renforcer le degré d'interaction entre l’artiste et le public, il faudra superposer l'immédiateté de la performance avec de nouvelles technologies. Par exemple, les drapeaux traditionnels brandis dans la fosse deviendront des panneaux de messages holographiques visibles uniquement par l’artiste, sans gêner les festivaliers plus reculés. Cela permettra au public d'influencer la façon dont se déroule la performance et de donner à l'artiste la possibilité d'interagir avec les fans ; un jeu de scène plus social en somme. La foule sera en mesure de faire réagir l’espace scénique de l’artiste à l'aide d’interface à reconnaissance gestuelle des trois dimensions. Des technologies haptiques créés sur des nouveaux textiles permettront aux festivaliers de se toucher et de se sentir les uns les autres sans pour autant regarder dans la même direction de la scène.


Future_Festivals_Immersive_Live_Experience

Ce billet n'est qu'un résumé, le document source est à consulter ici, (non traduit).

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

24
juin
2010
00:35

Super Hadopi contre Super Crapule

Il est boutonneux, il a deux dents qui dépassent et porte un masque noir. Dans le petit film d'animation de curiosphere.tv, site de France 5 pour « l'éducation en images », il ouvre le bal, très fier de lui en criant : « Aujourd'hui, à l'heure de l'Internet et du haut débit, payer les artistes, c'est dépassé ! Alors, si toi aussi, tu veux t'en mettre plein les yeux et plein les oreilles sans débourser un radis, aaah !, suis les conseils de Super Crapule ! ». Voilà donc la figure à laquelle se trouve réduit, sous prétexte d'élévation des jeunes, l'usager du « peer to peer »....

>> Lire la suite

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!