culture mobile_le blog

26
octobre
2008
12:44

Le "Connected Bus", un bus vert mais pas très égalitaire

Au royaume de l'automobile, les transports en commun n'ont pas la cote. Mais en ces temps de crise pétrolière et de réchauffement climatique, il devient urgent de faire évoluer les mentalités.



Depuis juillet 2007, Cisco expérimente à San Fransisco le Connected Bus, un moyen de transport "deluxe", écologique et ultra-connecté.

Le but, redorer le blason du transport collectif considéré aujourd’hui comme la pire solution de mobilité (surtout en Californie) et convaincre les couches les plus aisées de la population d’abandonner leur voiture.

Conçu sur le modèle de la business class d'un avion, le bus offre un confort digne de la classe affaires : siège spacieux équipés d'un écran tactile, accès à internet haut débit, distributeur de boissons...
Avec en plus à bord, une série de services rendus possibles par les nouvelles technologies:
Géo-localisé, le bus indique précisément en combien de temps il arrivera à destination
Connecté au réseau routier, il est capable de coordonner les feux afin de circuler plus vite et de se synchroniser avec les autres moyens de transport
Vidéosurveillé, il valide automatiquement les titres de transport sans fil.

Et bien sûr, avec sa caution "écologique" - le véhicule hybride permet une réduction de 95% des émissions de carbone - ce bus a de quoi séduire les "bobos" californiens de plus en plus concernés pas les questions d'environnement.

Ce moyen de transport rapide, fiable et confortable, dans lequel on ne perd pas son temps, offre une alternative sérieuse à la voiture et gagne des points sur le plan environnemental... Sans pour autant répondre à l'aspect social du transport public ni résoudre les problèmes de déplacement des classes les plus pauvres qui n'ont déjà pas les moyens de s'offrir une voiture...

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

25
octobre
2008
13:48

Numérisation des territoires : Google est passé par ici, il repassera par là


Lors du Tour de France 2008, le service StreetView de Google Maps proposait de visionner le trajet des cyclistes. Depuis peu, ce service est disponible pour les rues de six grandes villes de France : Paris, Lyon, Lille, Toulouse, Marseille et Nice. En attendant l’Europe…

La France est le 3ème pays à être présent sur cette plateforme de captation de données topographiques. Les rues d’Australie (enregistrées à 80%) et celles du Japon peuvent aussi être arpentées de la même manière, par photographies panoramiques immersives. Les marques bleues de la carte ci-dessous affichent les zones enregistrées ; le court tutoriel donne un aperçu du rendu de ces promenades virtuelles.

StreetView France



La question du respect de la vie privée se pose puisque les Google Cars photographient leur environnement à un instant t, sans demandes d’autorisations au préalable. Vous, votre voiture ou votre propriété peut se retrouver sur Street View. Même si les plaques d'immatriculation et les visages sont floutés de façon automatisée, des erreurs persistent. Il est tout de même possible de signaler une photo inappropriée via un discret formulaire.

Le tourisme et l’immobilier se réjouissent d’un tel dispositif car de nombreux services vont pourvoir émerger et apporter une valeur ajoutée à ces secteurs.
Le Géoportail de l’Institut Géographique National talonnait de près Google Earth sur l’imagerie satellite, suivront-ils le même chemin ?


del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

20
octobre
2008
10:51

La mobilité dans la poche

Quoi de mieux que le mobile pour promouvoir la mobilité?

Ma RATP dans la poche est une application à télécharger sur son téléphone portable pour mieux organiser ses déplacements.



La nouvelle version est en phase de test du 20 octobre au 15 décembre 2008. Elle existe en deux variantes: une première en JAVA et une deuxième plus évoluée pour les téléphones type iPhone et Pocket PC.

Les deux opus proposent les fonctions RATP déjà disponibles sur la version wap existante : horaires en temps réel, bulletin trafic, itinéraires en transport en commun... mais aussi de tous nouveaux services à expérimenter :
- Calculer ses itinéraires en multimodal avec le parcours à pied détaillé et en vélo
- Accéder aux plans de quartier et aux points d’intérêts (banque, cinéma, vélib’…) pour mieux se repérer dans la ville
- Avoir pour les abonnés Orange la possibilité de se faire géolocaliser pour se situer facilement et améliorer la saisie des itinéraires
- Gérer son calendrier d’événements personnels et son carnet d’adresses depuis l’application pour calculer directement ses itinéraires
- Recevoir des alertes pour mieux gérer son emploi du temps

L'application est disponible gratuitement sur La Fabrique RATP, un espace d'échanges destiné à impliquer les internautes dans la conception de nouveaux projets.
A noter que les frais de connexions occasionnés lors du test restent à la charge du bêta testeur.

Surfant sur la vague 2.0, la société de transports parisiens a lancé début octobre deux plate-formes communautaires sur internet pour ses usagers:
En plus du site laboratoire de La Fabrique, elle a ouvert un volet communautaire à son espace de conversation, Vous-et-la-ratp.net. Chaque internaute peut maintenant créer son propre profil avec photo et indiquer quelle ligne de métro, bus, RER ou tramway il utilise le plus fréquemment pour participer à des discussions et, pourquoi pas?, à l'amélioration de ses transports.

Tout ceci dans un contexte de généralisation du pass Navigo (il remplacera complètement la Carte Orange en février 2009) qui remet d'actualité son intégration dans les téléphones portables.
Mobiles et mobilité n'ont jamais fait aussi bon ménage.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!