L'heure des bonnes résolutions, c'est aussi celle des prédictions sur les tendances qui marqueront l'année 2008.
A la lecture des blogs qui se penchent sur le présent et le futur des nouvelles technologies, un nouveau courant se dessine qui pourrait constituer (qui sait?) une petite révolution sur le web dans les mois à venir.

De plus en plus, les internautes chevronnés utilisent plus volontiers les réseaux sociaux pour répondre à leurs questions que les moteurs de recherche traditionnels. (Déjà vu sur Culture mobile, les "Q/R" s'habillent en 2.0.) Cette pratique est appelée par certains "intelligence collective", par d'autres "moteurs de recherche intelligents".


La preuve par l'exemple: l'Explorateur du web, Luc Legay a fait le test. Tour à tour il interroge ses contacts sur Linkedin, Flickr, del.icio.us et Twitter... et à chaque fois, obtient des meilleurs résultats qu'avec Google.

Aujourd’hui, que ce soit avec Linkedin, Del.icio.us, Twitter, mais aussi Facebook, Skype ou Flickr, ce n’est plus l’intelligence artificielle des robots d’indexation qui m’apportent des réponses. Ce sont bien les internautes eux-mêmes. Et je peux affirmer qu’en 2008, ma compréhension d’internet passera à 99% par les contacts présents dans mes réseaux sociaux, et a 1% par Google.



Il suffit d'aller sur le service Questions/Réponses de Yahoo pour avoir des doutes sur l'efficacité du tout participatif. Depuis toujours, les forums existent et donnent certaines réponses mais pas toutes... L'encyclopédie wikipedia génère aussi un grand nombre d'erreurs... etc. Les contre-arguments pleuvent.
Cela dit, face à l'évolution et à l'affinement des réseaux sociaux, ce phénomène pourrait bien gagner en crédibilité et marquer l'avènement du web 2.0.
Alors, Facebook aura tué Google en 2009?
Rendez-vous dans un an pour faire un point...