En ce jour de fête des morts, zoom sur une oeuvre originale qui rend hommage aux avatars disparus.



Sur Culture mobile le magazine, Jean-Yves Leloup décrypte les jeux d'identités sur le net et leur implication dans la représentation de soi. Mais s'il est facile de donner vie à un personnage, qu'arrive-t-il après sa mort?

"Avatars Memory" s’interroge sur nos vies actuelles et antérieures sur la toile. Loggin, adresses mail, pseudos, profils ou avatars... autant d’identités qui se créent et disparaissent en un clic et dont il ne ne reste pour seule trace que des souvenirs fugaces.
L'artiste multimédia Julien Levesque présente cette oeuvre en construction dans le cadre du Festival Reality, le premier festival international d'art consacré aux réalités virtuelles qui se tient à Paris ce week end.
Pour honorer la mémoire de ces vies éphémères qui tombent dans l'oubli, Avatars Memory leur offre un lieu de sépulture sous la forme d'un site web communautaire, alimenté par les internautes, parents ou proches des défunts virtuels.
Conçue pour Second life et pour l'ensemble des communautés, des plates-formes virtuelles et des réseaux sociaux, ce site internet permet de laisser une trace des feux avatars dans la mémoire collective.
Paix à leur âme.