culture mobile_le blog

11
décembre
2010
19:42

Plus fort que Google Earth : une carte holographique

Que donneraient les images satellites de Google Earth "imprimées", et diffusées de manière holographique ? Et surtout, à quoi cela servirait ? Zebra Imaging a pour le moment répondu à la première question, en créant un hologramme représentant des images extrêmement détaillées. Une carte en couleur, matérialisée, et en couleur. Le type de gadget que l'on retrouvait pour l'instant que dans les films...



Les hologrammes sont "imprimés" à l'aide d'une pellicule spéciale ainsi que de lasers, explique pfsk.com.

Reste la seconde question. A quoi cela sert ? La société vise les architectes, qui peuvent, à l'aide d'un tel produit, visualiser sous tous les angles et à l'avance, le projet qu'ils mettent en oeuvre. A cela s'ajoute la possibilité de superposer plusieurs "couches" de données permettant de proposer une présentation plus efficace, plus originale, et plus en accord avec le produit final.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

9
décembre
2010
19:24

Ces artistes qui travaillent pour... Google

Des ingénieurs par centaines... et quatre artistes travaillent pour Google, le géant de l'Internet. Bientôt, leurs oeuvres seront visibles sur les téléphones.

Mais que viennent faire des artistes chez le spécialiste des algorithmes de recherches ? Ils viennent créer les Google Doodles, des versions modifiées du logo affichées pendant une journée sur la page d'accueil, prenant la forme d'un dessins inspiré du logo Google.



Une forme d'art vue par des millions d'internautes, à la durée de vie très limitée : les "doodles" ne sont affichés sur le moteur de recherche que quelques heures.

A l'occasion de l'organisation d'un concours de création de doodles, Google avait publié cette vidéo, montrant l'un de ses artistes au travail.


Disponibles depuis 1998 sur ordinateur à l'occasion de certaines fêtes ou commémorations, les Doodle font maintenant leur apparition sur terminaux mobiles. "Google a annoncé que ses Doodles seront bientôt visibles sur les smartphones Android 2.0 et iPhone 3.0".



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

7
décembre
2010
18:50

Quand la réalité augmentée se transforme en machine à voyager dans le temps

La réalité augmentée, qui superpose des éléments virtuels au monde réel à l'aide d'une application que l'on utilise sur un terminal mobile, se voit ici appliquée au monde de la culture.

L'application "streetmuseum", développée pour les musées de la ville de Londres, permet au touriste équipé d'un iPhone de visualiser les éléments architecturaux et culturels de la ville telle qu'elle était à travers les âges... jusqu'en 1666.

Elle utilise la géolocalisation et la puissance de Google Maps pour guider les utilisateurs vers des sites historiques à Londres.

Un bon moyen de découvrir Londres en 2010... avec la perspective historique dans la poche.



Comme on le voit sur cette vidéo, les images "d'époque" se superposent à la réalité, ancrant un petit peu plus l'art et l'histoire dans le quotidien du touriste.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

4
décembre
2010
20:19

Des robots peuvent lire, comprendre et analyser... comme des grands

Des chercheurs de la faculté des sciences de l'université d'Oxford ont développé un utilitaire permettant à des robots de comprendre des "signalétiques textuelles". "Le but est de leur permettre d'estimer la pertinence de l'endroit où ils se trouvent et des lieux avoisinants par rapport aux actions qu'ils doivent effectuer", indique l'un des chercheurs.

Le logiciel se base sur un système de reconnaissance des caractères (qui repère les mots à partir d'une analyse des contrastes, des tailles et formes de caractères), une connexion internet, ainsi qu'un correcteur orthographique qui permet de contextualiser et comprendre chacun des mots "lus".
Mais pour donner du sens à une suite de mots, le robot se connecte à Internet : "le logiciel analyse le nombre de fois où un mot apparaît sur les façades des rues, comme le nom d'un restaurant, d'une pharmacie ou d'une banque".

A quoi ça va servir ?
Un tel logiciel, couplé à la voiture autonome de Google par exemple, et un GPS, et voici une voiture qui comprendrait les panneaux qui l'entourent...

Ci-dessous, des exemples de reconnaissance textuelles par le robot d'Oxford.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

2
décembre
2010
13:49

Mapnificient : une carte peu en cacher une autre

Le site mapnificient.net est un mash-up à lui tout seul : une "Google map" qui propose d'explorer une trentaine de villes à travers leur réseaux de transports en commun.

Mapnificient vous montre les zones que l'on peut atteindre en un certain temps à l'aide des transports en commun, en les représentant sur une carte Google.
Une jolie utilisation des données "open-source" ouvertes par certaines villes.

Mapnificent from Stefan Wehrmeyer on Vimeo.


Le site réalise des courbes isochrone délimitant les points accessibles en transport en commun en un temps délimité par l'internaute, qui peut déplacer un curseur en fonction du temps qu'il a à sa disposition. Une façon d'inverser la méthodologie des transports : on ne se demande plus combien de temps cela va prendre de se rendre à un point précis, mais plutôt où l'on peut se rendre en fonction du temps dont nous disposons.

Autre application de mapnificient: deux personnes de se donner rendez vous dans un endroit se trouvant "à mi chemin" en transport public.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

30
novembre
2010
19:56

Des archives vidéos disséminées dans Paris grâce aux QRcodes

http://cosmografik.fr/wp-content/uploads/2010/11/photosQR7.jpg

Le projet "Paris, Désordres Publics" est un web-documentaire dont le contenu est pensé pour être consulté en toute mobilité. Chacun des sujets, composés de vidéo d'archives et de photos, est consultable en photographiant des QR codes avec son mobile, ces fameux code-barres 2D que l'on voit de plus en plus sur les affiches publicitaires. Le collectif RaspouTeam, à l'origine du projet, à pousser la démarche jusqu'à imprimer ces motifs interactifs sur des carreaux de céramique, collés sur les murs de Paris. Une vingtaine d'entre eux sont parsemés dans la capitale, ils renferment des bribes d'Histoire, parfois méconnues ou oubliés, en rapport des évènements ayant entraîné un "désordre public". A découvrir in-situ donc pour partager la mémoire du lieux, et ici pour les curieux.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

24
novembre
2010
10:13

L'avenir du livre numérique : le livre en papier?

Alors que l'iPad, le Kindle d'Amazon et même le Fnacbook, dernière des liseuses numériques menacent chaque jours un peu plus le traditionnel livre papier, plusieurs initiatives tendent à montrer que le livre "à l'ancienne" continue d'inspirer même les plus férus de nouvelles technologies.

Il y a quelques mois déjà, le "livre Twitter" intriguait...



Le livre Facebook a-t-il un avenir?

When Facebook becomes a book from Siavosh Zabeti on Vimeo.



Le concept du livre interactif poussé à bout

Toutes les maisons d'éditions prenaient son auteur, Jonathan Safran Foer, pour un fou et pensait son livre "impubliable". Le livre "physique" existe encore. Comme ses successeur, il est tactile, interactif, et immersif.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

22
novembre
2010
13:08

Après les tables tactiles, les murs tactiles... en glace

Faire d'une sculpture en glace un écran tactile, c'est maintenant possible. Le projet de ces ingénieurs de Nokia va plus loin que les tables tactiles, dont ce blog se demandait le rôle qu'elles allaient jouer dans le futur.

Comment ça marche?
Découpés en blocs de 50 centimètres de largeur et 25 centimètres d'épaisseur, les blocs de glace sont ensuite assemblés pour former un écran tactile de 2 mètres sur 1 m 50. Ici, pas de capteurs incrustés dans la glace, mais un système propre à Nokia, de vidéo-projection. "Une source infra-rouge et des caméras infra-rouges sont placées derrière le mur de glace. Dès qu’une main approche de la surface d’un bloc, elle réfléchit la lumière infra-rouge et ce signal permet au PC de déterminer la position, la taille et le déplacement de la main" analyse e site Teknologik.fr.

L'innovation pourrait être utilisée pour diffuser des contenus publicitaire dans les pays nordiques.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

20
novembre
2010
20:29

Quand les robots comprennent le langage corporel

Depuis la sortie de Kinect pour la console, la Xbox 360, des petits malins ont réussi à exploiter son code interne, ouvrant la porte à des applications très variées, indépendantes de la console de Microsoft.

Kinect utilise une webcam et des techniques d'interactions qui permet d'interagir par commande vocale et reconnaissance du mouvement et d'image avec la console. Le corps humain sert ici de manette de jeu.

Le chercheur américain Philipp Robbel a exploité l'ouverture du code du Kinect en le reliant à un robot, lui permettant de se représenter en temps réel son environnement.
Ainsi, le robot reconnait les gestes d'un humain, et peu être donc contrôlé à distance par une personne sans que celle-ci soit munie de quelque commande que ce soit.



Qu'est-ce que ça va changer?
On peut aisément imaginer des applications intéressantes dans des opérations de sauvetage mettant à contribution de robots capables d'interagir avec les personnes secourues.

A distance, le robot équipé de Kinect est tracé par l'outil de géolocalisation.

Ici, une autre application détournée de Kinect. Plus poétique...



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

18
novembre
2010
09:04

S'identifier à des sites par reconnaissance faciale... via son mobile

En 2008 déjà, la reconnaissance faciale était accessible, notamment via ce petit logiciel, permettant de s'identifier à des sites internets via sa webcam. Plus fort qu'un mot de passe. Plus fort que dans les films.

Cette fois-ci ça marche vraiment, c'est grand public, et compatible avec les réseaux sociaux les plus utilisés, Facebook et Twitter.

Le projet "MoBio" va plus loin et permet de réaliser la prouesse d'un téléphone portable, en utilisant le capteur frontal du mobile.

Le but, pas gagner du temps (ou alors un fragment de seconde), mais surtout, gagner en sécurité: en effet, si des programmes permettent de casser des mots de passes, ceux permettant de reconnaître des visages inconnus sont encore à inventer...

Logging into Twitter with your face from The Next Web on Vimeo.



Cela va bientôt remplacer les mots de passe, anticipe The Economic Times.

Une nouvelle technologie, adaptée aux besoin du mobile, qui aura quand même pris... vingt ans à développer!



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!