culture mobile_le blog

22
novembre
2010
13:08

Après les tables tactiles, les murs tactiles... en glace

Faire d'une sculpture en glace un écran tactile, c'est maintenant possible. Le projet de ces ingénieurs de Nokia va plus loin que les tables tactiles, dont ce blog se demandait le rôle qu'elles allaient jouer dans le futur.

Comment ça marche?
Découpés en blocs de 50 centimètres de largeur et 25 centimètres d'épaisseur, les blocs de glace sont ensuite assemblés pour former un écran tactile de 2 mètres sur 1 m 50. Ici, pas de capteurs incrustés dans la glace, mais un système propre à Nokia, de vidéo-projection. "Une source infra-rouge et des caméras infra-rouges sont placées derrière le mur de glace. Dès qu’une main approche de la surface d’un bloc, elle réfléchit la lumière infra-rouge et ce signal permet au PC de déterminer la position, la taille et le déplacement de la main" analyse e site Teknologik.fr.

L'innovation pourrait être utilisée pour diffuser des contenus publicitaire dans les pays nordiques.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

14
novembre
2010
12:01

Des routes qui produisent de l'électricité: c'est possible

Imaginez une route faite de panneaux solaires mis bout à bout, qui crée de l'énergie, diffuse des informations, et transporte l'électricité aux habitations adjacentes à ces mêmes routes? Alors que la voiture électrique pointe le bout de son nez, la question de la recharge des batteries de ces véhicules semble d'un coup, balayée du revers de la manche.

Alors, c'est quoi cette "route solaire?
"Solar Roadways" "se veut une alternative intelligente à la traditionnelle route en asphalte".

En plus de produire une quantité impressionnante d'énergie, la "solar roadways" permet de diffuser des informations (plus besoin de peindre les lignes, elles s'affichent grace à des LED, des messages - ralentir, attention - peuvent également être diffusés).
Autre avantage de cette route: la chaleur emmagasinée peut être utilisée en cas d'enneigement!

Ci-dessous, une vidéo du prototype (en anglais).


Financée en partie par le gouvernement américain, cette initiative fait de plus en plus sensation...
Il faut dire qu'elle apparaît comme capable, du moins sur le papier, de répondre aux grands challenges de demain.

"Nous avons des kilomètres et des kilomètres de routes en asphalt au travers le pays, et pendant l'été, elles absorbent énormément de chaleur, chauffant très fortement les routes", indique le professeur K. Wayne Lee, leader du projet. "Si nous parvenons à collecter cette chaleur, nous pouvons la réutiliser au quotidien, économiser les énergies fossiles, et réduire le réchauffement climatique".

Emballant, non?



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

3
octobre
2010
20:20

Retour sur Heritage Experience

Heritage Experience est une déclinaison du précédent projet d'Ulrich Fischer que nous vous présentions en détail dans un dossier Culturemobile "Walking the Edit : « Marche ton film » une nouvelle forme de narration urbaine". A l’occasion des journées du patrimoine, ce guide culturel interactif et immersif était à disposition des visiteurs sur le territoire de la Cité internationale Universitaire de Paris. Démonstration.

Heritage Experience / Présentation publique [Journées du patrimoine 2010] from DEDALE on Vimeo.

Retrouvez l’ensemble des films « marchés » lors de ces deux journées sur le site du projet www.heritage-experience.fr. A noter, à l'heure actuelle, les films ne sont compatibles qu’avec le navigateur Safari version 5 en raison de sa compatibilité avec le player vidéo HTML5. Le visionnage sur les autres navigateurs sera disponible prochainement.

Héritage Expérience convoque des images actuelles et d'archives, révélant ainsi la mémoire et l'imaginaire des lieux. Le promeneur, pourra à l'avenir capturer son parcours pour enrichir la base de données d'un lieux. Comme l'évoque Natacha Seignolles après expérimentation «C’est une rupture de sens, une déconstruction de nos habitudes de consommation filmique et un formidable laboratoire pour travailler sur les thématiques de l’image et de la géolocalisation, de l’indexation des données, de la recherche d’images...»


del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

13
septembre
2010
21:00

Fenêtre sur environnement ubiquitaire

"Le web est mort" annonçait le rédacteur en chef du magazine américain Wired, magazine référent sur les tendances High Tech. Des propos à nuancer bien-entendu (cf. La fin du web? Place de la toile, France culture) mais qui traduisent une étape dans la mutation de l'internet actuel : la consommation des contenus dit "web" (page html, chat, ...) croit moins vite que les contenus reposant sur "internet", la structure qui englobe les vidéos, la VOIP, les jeux multijoueurs, les applications mobiles... De cette observation, il n' y a qu'un pas pour voir venir les prémisses de l'informatique ubiquitaire, que certains futurologues prédisent avec assurance (cf. Une interview d'Adam Greenfield sur « l'informatique ubiquitaire » à venir.). A quand de telles interfaces intégrées dans notre environnement?

L'entreprise TAT, à qui l'on doit le projet Augmented ID, nous promet de belles avancées dans nos échanges d'information quotidiens, le tout sur des supports toujours plus fins et malléables.

Fresscale, fabricant de semi-conducteurs présente ici deux visions de ce que pourrait être la maison du futur. Plaît-il?

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

26
juin
2010
16:43

Villa Teo, balade dans une maison future


VillaTEO©pontecorvo

La maison du future est un sujet intarissable. A quoi ressemblera notre habitat dans 10, 50, 100 ans ; la question se posera toujours. La vision prospective de la « Villa TEO » est née de la discussion entre Raymond Guidot, historien du design, et Jean Baptiste Pontecrovo, designer ; le tout est matérialisé dans un ouvrage d'une quarantaine d'illustrations 3D.

La Villa Teo associe le design et l'architecture vis à vis de l'impact sur l'environnement. Décrit comme un conte « méta-design », cette réflexion réconcilie l'homme (et sa technologie) avec la nature. « Il y a aussi un taud solaire, fait d'un tissu photovoltaïque, qui a également la propriété de collecter la pluie. Tu peux même ajouter la géothermie, la production de gaz à partir des déchets putrescibles, et pourquoi pas, un toit végétalisé. »

Consulter la version web
Le livre « Villa TEO ».

VillaTEO©pontecorvo VillaTEO©pontecorvo
©pontecorvo

A lire aussi :
La maison du futur sera écologique et magique !

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

24
mai
2010
08:39

Un mur végétal dépolluant installé dans une gare



©photo SNCF.com

La SNCF expérimente un dispositif de mur végétal dépolluant dans la gare parisienne Magenta. Une première mondiale car il s'agit d'une installation dans un espace clos. Imposant tableau verdoyant de 70m², ce revêtement situé sur le passage des 70 000 voyageurs quotidiens est composé de 3000 plantes. C'est en réalité le substrat sur lequel poussent les végétaux qui assainit l'atmosphère. Poussières et particules gazeuses sont ainsi capturées dans le terreau. Un assainissement écologique qui pourrait participer à recolorer les lieux publics.

La société lyonnaise Canevaflor qui a consrtuit cette parois végétalisée espère que ce purificateur d'air géant fera ses preuves afin d'occuper d'autres lieux. Des mesures de qualité de l’air ont été réalisées avant son installation et seront renouveler dans un an. Un résultat positif ferait fleurir des projets similaires, un départ vers des cités végétales?

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

6
mars
2010
13:34

Retour en Terra Numerica


Après 3 ans de recherche sur la numérisation du patrimoine en 3D, s'est clôturé en janvier dernier le projet Terra Numerica. Il a pour but de développer les technologies nécessaires à la production la plus fidèle possible des représentations 3D de territoires urbains de grandes dimensions. Le but étant l’exploitation visuelle de ces représentations au travers d’applications en ligne (Internet), d’applications mobiles (téléphone mobile ou PDA) et de dispositifs de réalité virtuelle et de réalité augmentée.

Entre réel et virtuel, le territoires numérisés induisent un nouveau regard sur le monde, défriché pour l'occasion par des artistiques invités. En effet, la puissance de tels outils révèle un potentiel impressionnant sur les usages futurs... Les limites et les inquiétudes suscitées par ce projet le sont donc tout autant, impressionnants. La vidéo ci-dessous présente une rétrospective de l'initiative. Le suivi global se trouve sur le blog Hyperurbain tenu par le CITU (programme commun aux universités Paris1 et Paris8).



Cerise sur le gâteau, lors de la soirée cocktail de clôture, la salle de réception a été scannée avec un appareil Trimble FX. L'instant capturé s'est alors habillé d'une esthétique peu commune. Là encore, impressionnant...

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

22
janvier
2010
19:00

SMARTCITY : LANCEMENT DES WORKSHOP



Les expérimentations artistiques de Smarticity Paris débutent aujourd'hui. Une nouvelle fois, c'est la Cité internationale universitaire de Paris qui servira de terrain d'activité. Cette relecture sensible et artistique du territoire vous sera rapportée sur Culturemobile durant l'évènement jusqu'à la conférence de clôture le 28 janvier. En introduction, une présentation de la thématique des chantiers.

"Territoires mobiles"

Les médias mobiles et de localisation, les nouvelles formes de cartographie et de récit, et autres instruments de mobilité ont infiltré nos villes et nos modes de vie. Ils opèrent une mutation des rapports à l’espace et au temps des citadins. On assiste alors à une multiplication des pratiques de mobilité, des trajectoires et de l’intensité des flux de communication et de déplacements.
Quel en est l’impact sur notre perception des territoires, sur les formes urbaines et l’aménagement, sur nos modes de vie ? C’est la question que se proposent d’explorer les artistes du workshop, en travaillant en collaboration sur des projets artistiques variés et appliqués au territoire (déambulation, interface mobile, urban game art, dispositifs immersifs, architectures éphémères…).

SmartCity se déroule dans plusieurs villes européennes. En France, le projet est mis en oeuvre en partenariat avec la Cité internationale universitaire de Paris (CIUP). Elle est considérée comme un laboratoire d'innovation architecturale dès sa première phase de construction vers 1925. En 2008, une première expérimentation grandeur nature été mise en place sur le territoire de la Cité internationale universitaire de Paris - Gentilly - Arcueil. En 2010, les expérimentations se prolongent, à la croisée des thèmes mobilités, art et nouvelles technologies.

Les projets artistiques

Il s’agit d’un programme de recherches-actions appliqué à un territoire donné. Par la mise en oeuvre d’expérimentations urbaines, sociales et artistiques sur le site, les workshops visent à une relecture sensible et artistique du territoire. L'accent est mis sur la collaboration et la fertilisation croisée des compétences pluridisciplinaires. Les workshops réunissent des intervenants issus d’horizons professionnels et géographiques divers, autour d'un programme de travail appliqué au territoire. Ils associent aussi des habitants, des acteurs locaux et des structures partenaires telles que des écoles d’art ou d’architecture, des industriels ou des laboratoires de recherches.

Présentation rapide des projets artistiques entrepris.

Walking the Edit de Ulrich Fischer cherche à combiner le champ du cinéma et le territoire des nouvelles technologies pour un public non spécialisé. De nouvelles formes de narrations cinématographiques sont ainsi expérimentées à travers le projet.

Rebar Group travaille à l’intersection de l’art, du design et de l’activisme. Ce collectif de San Francisco oeuvre dans l’espace urbain : ses installations éphémères et ses performances visent à redéfinir le paysage de la ville, à la fois sur le plan visuel et sur le plan conceptuel.

Coupler le Walkman au GPS : telle est la genèse d’Oterp. Antonin Fourneau a cherché à intégrer le mouvement dans la composition de musiques : un promeneur compose à partir de ses déplacements et ses positionnements géographiques successifs.

Le collectif Pied la Biche réalisera un film dans lequel il s’intéresse en particulier aux modalités de déplacements sur le territoire de la Cité Internationale Universitaire de Paris et ses alentours.

Le Studio 21bis, composé de Romain Demongeot et Laurent Lacotte, fera apparaître, dans l’espace urbain, des dispositifs éphémères et insolites, questionnant notre rapport à l’habitat, aux sphères publiques et privées.

smartcity-workshop

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

12
janvier
2010
10:10

L'abribus du futur : informatif, interactif et communautaire


abrisbus-mit

Le Massachusetts Institute ot Technology (MIT) a mis au point un abribus du futur, complémentaire avec les services qu'offre une ville ubiquitaire. Informatif et participatif, cette machine d'acculturation locale pourrait bien devenir un pivot dans les relations interpersonnelles urbaines.

Lire la suite

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

21
décembre
2009
19:26

U-Songdo, première ville ubiquitaire


Repenser le territoire et l'harmoniser avec les nouvelles technologies : telle est l'ambition des architectes des villes futures. A l'occassion de Scèn'city, dans le cadre de la Novela, le festival des savoirs, le Hub Agence interviewait l'un des créateurs de U-Songdo, première ville ubiquitaire (U-City) dite ville intelligente, centrée sur l'individu.



U-songdo marque l'avènement de ces villes futuristes, pensées dès lors conception comme des environnements connectés où les citoyens se confondent dans l'architecture globale. Les démarches présentées dans cette vidéo interpellent sur la notion de "liberté sous surveillance", cependant ce projet est pour l'instant destiné à la Corée dont les moeurs ne sont pas identiques à celles du Vieux Continent. D'autres pistes sont avancées et ces quelques liens vous invitent à approfondir la question.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!