culture mobile_le blog

8
novembre
2010
16:10

Skype bientôt aux oubliettes? L'hologramme arrive

La mémoire collective récente place l'hologramme comme un gadget de science fiction. Un concept assez irréel, qui a sa place entre les voitures volantes et la téléportation.
Le grand public l'a découvert dans Star Wars, quand certains personnages participaient à distance, à des réunions.



En quelque sorte, c'était une visioconférence en 3D avant l'heure.

Les scientifiques ont continué à développer le concept.
En 2008, CNN utilisait cette technologie pour faire intervenir des correspondants des quatre coins de l'Amérique, sur un même plateau, à l'occasion des élections présidentielles.



Mais quid de l'usage grand public des hologrammes comme moyen de communication?
Si on n'en est pas encore là, de nouveaux progrès technologiques permettent de l'envisager dans un avenir pas si lointain.

"Nous pouvons capturer des objets à un endroit, et les montrer en 3D à distance, quasiment en temps réel", indique Nasser Peyghambarian, qui pilote les expérimentations pour l'université de l'Arizona, à l'occasion d'une présentation le 1er novembre. "Ce n'est plus de la science fiction, c'est quelque chose de réalisable aujourd'hui", indique-t-il, dans des propos rapporté par le magazine Wired.

En vidéo, cela donne ça:


L'image se rafraîchit toute les deux secondes, et l'équipe de scientifique espère augmenter ce ratio rapidement pour se rapprocher de la limite visible par l'oeil humain.
Le dispositif peut reproduire 16 perspectives grâce à autant de caméras et un laser qui encode les images et « pulse » 50 fois par seconde, s’approchant de la qualité de la perception humaine, analyse le site designersinteractifs.org.

Plus que le simple fait d'améliorer la communication visuelle à distance, c'est bien la téléprésence qui est en jeu, et ses applications qu'elle peut trouver: dans le domaine de la médecine, des médias, du militaire, etc.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

7
juillet
2010
10:00

A quoi ressembleront les festivals en 2050 ?


Future_festivals_Navigation&Connectivity

La saison des festivals a bel et bien commencé! Les Solidays ont battu un record d'affluence, Arles et les Vielles Charrues s'apprettent à ouvrir leurs portes et les Eurockéennes ouvrent l'appétit avec iRock leurs webreportages de l'édition 2009. En Angleterre, le partenariat entre le festival de Glastonbury et l'opérateur Orange fait une fois de plus écho jusqu'ici. Cette année, il ne s'agit pas d'un nouvel artefact hight tech écolo mais d'une prospective sur le futur des festivals. L'étude a été réalisée par des futurologues dans le cadre des 40 ans du festival ; l'idée était justement de s'imaginer au même endroit 40 ans plus tard, en 2050.

Les transmissions corporelles

Grâce a des technologies intelligentes incorporées dans les vêtements, chacun pourra transmettre aux autres combien il profite du festival. Comment ? Grâce à des capteurs de phéromones qui indiqueront sur vos vêtements que les morceaux qui passent ne vous laissent pas indifférents. Le rapport se penche également sur la faisabilité de tatouages qui, reliés à l'Internet, serviraient d'interface pour communiquer d’amis à amis les impressions sur la performance d'un artiste. Au final, les festivaliers seront capables de transmettre leurs ressentis via des nanotechnologies corporelles qui réceptionneront ce que le festivalier voit, entend et sent.

Partage d’instant

Cette innovation porterait sur la façon dont les concerts seraient diffusés et appréciés par des spectateurs non présents sur le site le jour « J ». Construit sur un moteur de recherche sémantique, les téléspectateurs pourront rechercher un spectacle basé sur leurs émotions et leurs humeurs du moment. Leur téléviseur, au combien plus évolué qu'aujourd'hui, proposera un dispositif holographique pour rendre compte de l’immersion habituellement vécue, dans la fosse, entourés d’amis et d’autres spectateurs. « Playlists » personnalisées et autres remixes seront de la partie, utilisés comme éléments de partage sur les réseaux. (cf. Neurosonics Live, les hologrammes n'existent pas encore... (fev2010)


Future_festivals_Interactive_Remote

Multisensorialité

Pour renforcer le degré d'interaction entre l’artiste et le public, il faudra superposer l'immédiateté de la performance avec de nouvelles technologies. Par exemple, les drapeaux traditionnels brandis dans la fosse deviendront des panneaux de messages holographiques visibles uniquement par l’artiste, sans gêner les festivaliers plus reculés. Cela permettra au public d'influencer la façon dont se déroule la performance et de donner à l'artiste la possibilité d'interagir avec les fans ; un jeu de scène plus social en somme. La foule sera en mesure de faire réagir l’espace scénique de l’artiste à l'aide d’interface à reconnaissance gestuelle des trois dimensions. Des technologies haptiques créés sur des nouveaux textiles permettront aux festivaliers de se toucher et de se sentir les uns les autres sans pour autant regarder dans la même direction de la scène.


Future_Festivals_Immersive_Live_Experience

Ce billet n'est qu'un résumé, le document source est à consulter ici, (non traduit).

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

9
novembre
2007
17:33

A quand la télé mobile du futur ?

C'est pour demain! enfin presque...
Déjà lancée au Japon, en Corée, en Italie, en Allemagne et en Finlande, la télévision mobile personnelle (TMP) est très attendue en France.
Le CSA a lancé hier son appel à candidatures officiel auprès des chaînes qui souhaitent obtenir des fréquences pour diffuser sur les téléphones mobiles. Trois canaux ont déjà été préemptés par l'Etat pour des chaînes publiques (France 2, Arte et une troisième dont on ignore encore l’identité) Restent donc 13 fréquences à attribuer à des programmes généralistes ou thématiques.
Le CSA clôt les inscriptions le 15 mars 2008 et rendra son avis en juin. Avant d’être vraiment au point début 2009, les premiers tests sur les téléphones mobiles commenceront au cours de l'année 2008. En espérant qu'ils soient prêts pour les JO de Pékin, ce qui offrirait une opportunité de lancement idéale...

Bien sûr, la télévision mobile existe déjà en 3G et Edge mais elle fonctionne en mode "unicast", en établissant des liaisons "point-à-point", c'est à dire une communication unique entre un émetteur et un récepteur.
La télé mobile personnelle, celle de demain, évoluera vers le mode ’’broadcast’’, un mode de diffusion de masse inspiré des techniques utilisées pour la télévision classique par voie terrestre ou par satellite.



Une question reste en suspend : combien cela va coûter à l'utilisateur?

Pour en savoir plus, rendez vous sur le Forum de la Télévision Mobile Personnelle.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!