culture mobile_le blog

11
décembre
2010
19:42

Plus fort que Google Earth : une carte holographique

Que donneraient les images satellites de Google Earth "imprimées", et diffusées de manière holographique ? Et surtout, à quoi cela servirait ? Zebra Imaging a pour le moment répondu à la première question, en créant un hologramme représentant des images extrêmement détaillées. Une carte en couleur, matérialisée, et en couleur. Le type de gadget que l'on retrouvait pour l'instant que dans les films...



Les hologrammes sont "imprimés" à l'aide d'une pellicule spéciale ainsi que de lasers, explique pfsk.com.

Reste la seconde question. A quoi cela sert ? La société vise les architectes, qui peuvent, à l'aide d'un tel produit, visualiser sous tous les angles et à l'avance, le projet qu'ils mettent en oeuvre. A cela s'ajoute la possibilité de superposer plusieurs "couches" de données permettant de proposer une présentation plus efficace, plus originale, et plus en accord avec le produit final.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

14
mai
2010
13:43

Google se la joue lui aussi 3D

Google n'arrête pas d'innover et d'apporter du neuf aux fonctionnalités de son moteur. Il y a bien sûr le tout récent « relooking » de sa classique page de recherche, avec l'apparition d'une colonne sur la gauche de l'écran à la manière de Bing (le moteur de recherche de Microsoft), regroupant toutes les options de la quête de la bonne information sur la Toile. Mais il y a surtout ces nouveautés qui, bien que ne touchant pas l'intégralité de ses publics, symbolisent la modernité forcenée de Google et sa capacité à surclasser la concurrence. Il en est ainsi des évolutions de Google Earth. Premier changement : un bouton « Earth » est disposé à droite des boutons bien connus permettant d'accéder aux différentes vues et services de Google Maps (Trafic, Plan, Satellite...). Il permet évidemment, après avoir fait fonctionner la loupe et lorsque les lieux recherchés ont été scannés, d'accéder aux images des rues, maisons et autres commerces de « Street View ». Mais il y a plus fort : cette vue « Earth », désormais intégrée à Google Maps, propose maintenant des lieux à ...
>> Lire la suite

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

8
octobre
2009
16:53

La vidéosurveillance envahira-t-elle notre quotidien?


L'Etat va doubler le budget qu'il alloue au développement de la vidéosurveillance pour le porter à 20 millions d'euros en 2010, a annoncé début octobre le ministre de l'intérieur. Récemment, deux annonces anglophones révèlent des concepts permissifs à l'omni-surveillance. Les nations seront-elles bientôt sous surveillance?

La première initiative est une application qui sera intégrée dans
Google Earth. Il s'agit de combiner ce que captent les satellites et ce qu'enregistrent les caméras de surveillance. Les données enregistrées en temps réel sont modélisées en 3D, puis réintégrées dans le logiciel. La puissance de calcul des ordinateurs permet aujourd'hui ce genre de prouesse (cf: iOpener, se mesurer en temps réel aux coureurs de F1).


[via Popsi]

Le second service lancée prochainement par une entreprise britannique est le projet Internet Eyes (Les Yeux d'Internet). Celui-ci consiste à repartir le contrôle de toutes les caméras de surveillance en service (commerces, lieux publics,...) à des internautes, puis de les rémunérer s'ils interceptent des fraudes. De la délation à grande échelle? (cf : Souriez, les internautes vous observent - Ecrans.fr).
La complémentarité de ses deux projets, aujourd'hui distincts, pourraient accélérer la mise en place de l'auto-surveillance globale, surtout si l'on hypothéthise que tous les citoyens porteront une caméra sur eux dans quelques années.

bansky-camera-surveillance-culturemobile

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

21
juillet
2009
19:00

On a marché sur la Lune de Google Earth


Pour fêter les 40 ans de l’alunissage d’Apollo 11 sur la Lune, Google Earth, le célèbre logiciel d'exploration virtuelle du monde met à disposition une carte supplémentaire pour découvrir le satellite de la Terre.

Après Mars, qui suppléait la cartographie du globe terrestre, cette nouvelle expérience interactive rend hommage aux deux astronautes Neil Armstrong et Buzz Aldrin qui foulèrent le sol lunaire en 1969. Cette mise à jour offre en sus de nombreux documents historiques, des vidéos et des photos panoramiques réalisées par la NASA lors les missions Apollo 11, 12, 14, 15, 16 et 17.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

15
janvier
2009
10:07

La Terre vue de... Google Earth

Des scientifiques ont découvert par hasard une forêt de 70 km2 jusque là inconnue en surfant sur Google Earth.

Les nouveaux explorateurs s'aventurent sur la Toile. En 2005, en cherchant sur Google Earth une zone où lancer un projet de conservation d’espèces au Mozambique, des scientifiques anglais du Royal Botanic Garden de Kew sont intrigués par une tâche verte. Il s'agit d'une zone forestière et montagneuse d’environ 7 000 hectares (70 km2) encore totalement inexplorée, le mont Mabu.
Trois ans plus tard, une expédition vient confirmer la découverte d'un écosystème intact et inédit : des dizaines d’espèces animales (caméléons nains, papillons, oiseaux, serpents mortels) et végétales, toutes plus rares les unes que les autres, cohabitent sous la vaste et haute (45 mètres à certains endroits) canopée du mont Mabu.

Rendue inaccessible par la guerre civile qui a sévi au Mozambique de 1975 à 1992, la région avait échappé à toute cartographie.
Et c'est vraiment le la conjugaison de l'intuition et du hasard qui a conduit les scientifiques sur cet amas de pixels car, sur Google Earth, on ne voit pas grand-chose d'autre qu'une masse verte et un léger relief.
A en croire le chef de l'expédition, ce genre de découverte pourrait se reproduire : « Aujourd’hui, il est impossible de dire que nous connaissons toutes les zones clés de la biodiversité sur Terre, et il est sûr qu’il nous en reste de nouvelles à explorer », déclare-t-il avec enthousiasme.



© Tom Timberlake

Les coordonnées du mont Mabu sur Google Earth : -16.280674, 36.347926.

Sources : Telerama.fr, Le Nouvel Observateur

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!