culture mobile_le blog

25
octobre
2010
19:51

Le Walkman de Sony est mort, vive le Walkman!

Sony, créateur en 1979 du devenu mythique Walkman à cassette magnétique a annoncé lundi 25 novembre avoir arrêté la vente de ses baladeurs au Japon.
Dépassé techniquement, à l'heure du mp3 roi, le Walkman est le symbole de la démocratisation de la portabilité de la musique pour toute une génération.

Cet internaute a même réalisé une vidéo hommage pour célébrer la durabilité de son "joujou".


L'artiste Signal To Noise a réalisé en 2009, à l'occasion des 30 ans du lancement du Walkman, une oeuvre d'art à base des bandes magnétiques des cassettes.


Autre exemple d'oeuvre dédiées à l'engin, cette sculpture: Man With Walkman.


"Le groupe affirme avoir vendu plus de 220 millions de Walkman à cassette dans le monde en trois décennies", indique TF1News.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

22
octobre
2010
13:26

Qu'attendre des médias traditionnels en 2020

medias-2020

Quel sera le paysage médias en 2020? C'est la question posée dans cette étude de l'Udecam (Union des entreprises de Conseil et d'Achat Medias) en partenariat avec HEC, Microsoft et Figaro Medias (les 12 pages sont consultables ici au format PDF). La vidéo ci-dessous expose deux scénarios à l’horizon de 2020 : le premier est caractérisé par l’éclatement complet de la sphère médiatique et la prise de pouvoir par des acteurs « Internet » au détriment des groupes médias traditionnels. Le second voit les groupes médias garder la main dans un paysage en pleine évolution mais dont les structures n’ont pas été chamboulées. Est que « l'empire » sera en mesure de contre-attaquer « les invasions barbares » issues des nouveaux usages de internet...réponse dans les prochaines années.

Les Media en 2020 from FullDawa Prod on Vimeo.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

7
juillet
2010
10:00

A quoi ressembleront les festivals en 2050 ?


Future_festivals_Navigation&Connectivity

La saison des festivals a bel et bien commencé! Les Solidays ont battu un record d'affluence, Arles et les Vielles Charrues s'apprettent à ouvrir leurs portes et les Eurockéennes ouvrent l'appétit avec iRock leurs webreportages de l'édition 2009. En Angleterre, le partenariat entre le festival de Glastonbury et l'opérateur Orange fait une fois de plus écho jusqu'ici. Cette année, il ne s'agit pas d'un nouvel artefact hight tech écolo mais d'une prospective sur le futur des festivals. L'étude a été réalisée par des futurologues dans le cadre des 40 ans du festival ; l'idée était justement de s'imaginer au même endroit 40 ans plus tard, en 2050.

Les transmissions corporelles

Grâce a des technologies intelligentes incorporées dans les vêtements, chacun pourra transmettre aux autres combien il profite du festival. Comment ? Grâce à des capteurs de phéromones qui indiqueront sur vos vêtements que les morceaux qui passent ne vous laissent pas indifférents. Le rapport se penche également sur la faisabilité de tatouages qui, reliés à l'Internet, serviraient d'interface pour communiquer d’amis à amis les impressions sur la performance d'un artiste. Au final, les festivaliers seront capables de transmettre leurs ressentis via des nanotechnologies corporelles qui réceptionneront ce que le festivalier voit, entend et sent.

Partage d’instant

Cette innovation porterait sur la façon dont les concerts seraient diffusés et appréciés par des spectateurs non présents sur le site le jour « J ». Construit sur un moteur de recherche sémantique, les téléspectateurs pourront rechercher un spectacle basé sur leurs émotions et leurs humeurs du moment. Leur téléviseur, au combien plus évolué qu'aujourd'hui, proposera un dispositif holographique pour rendre compte de l’immersion habituellement vécue, dans la fosse, entourés d’amis et d’autres spectateurs. « Playlists » personnalisées et autres remixes seront de la partie, utilisés comme éléments de partage sur les réseaux. (cf. Neurosonics Live, les hologrammes n'existent pas encore... (fev2010)


Future_festivals_Interactive_Remote

Multisensorialité

Pour renforcer le degré d'interaction entre l’artiste et le public, il faudra superposer l'immédiateté de la performance avec de nouvelles technologies. Par exemple, les drapeaux traditionnels brandis dans la fosse deviendront des panneaux de messages holographiques visibles uniquement par l’artiste, sans gêner les festivaliers plus reculés. Cela permettra au public d'influencer la façon dont se déroule la performance et de donner à l'artiste la possibilité d'interagir avec les fans ; un jeu de scène plus social en somme. La foule sera en mesure de faire réagir l’espace scénique de l’artiste à l'aide d’interface à reconnaissance gestuelle des trois dimensions. Des technologies haptiques créés sur des nouveaux textiles permettront aux festivaliers de se toucher et de se sentir les uns les autres sans pour autant regarder dans la même direction de la scène.


Future_Festivals_Immersive_Live_Experience

Ce billet n'est qu'un résumé, le document source est à consulter ici, (non traduit).

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

30
mai
2009
16:16

Futur en Seine, participez à la fête de la culture numérique



Pendant 10 jours, du 29 mai au 7 juin, Futur En Seine invite les franciliens à célébrer la ville numérique autour d’une multitude d’événements dont 10 manifestations partenaires, 16 prototypes technologiques, 30 conférences, un village numérique, des événements internationaux, des portes ouvertes chez les acteurs du numérique...
Organisé par Cap Digital, pôle de compétitivité des contenus numériques, cette première édition fourmille d’innovations technologiques, qui demain, feront notre quotidien. Avant de revenir en détails sur certains prototypes, arrêtons nous sur les nouveaux usages à destination de l’évènementiel.

Futur en seine

La page Netvibes regroupe toutes les informations essentielles nécessaires pour se repérer, suivre et vivre la fête de la ville numérique dans de bonnes conditions.

Les Flux RSS du blog, pour rester à jour, et la chaîne Dailymotion Future en Seine pour visionner tous les contenus vidéos.

Pour appuyer la nouvelle tendance de "real time", ARTESI (Agence Régionale des Technologies Et de la Société de l'Information) a mise en place un dispositif participatif destiné à « prendre le pouls » des événements en temps réel : Futur En Direct.

Ouvert à tous, il permet de recueillir et de visualiser les contributions envoyées par les participants sous forme de messages textuels et/ou de photos.
Les tweets sont aggrégés sous différentes formes sur le Tweetwall, ou bien géolocalisés sur la TweetMap. Les photos sont réunies sur un mur graphique (Photowall) et une carte géographique (Photomap).

Futur-en-direct

Pour situer les lieux et leur projets associés, deux solutions : Econovista et Clickmap. Si vous trouvez que ces espaces numériques manquent de relief, passez sur la Seconde Scène!

Seconde-scene

Dans la continuité de son exploration d'usages hybrides entre espace physique et espace numérique, le MetaLab 3D propose un dispositif unique de retransmissions audio et/ou vidéo en temps réel ainsi que des outils participatifs multimédias. Cet espace s’appuie sur deux plates-formes du monde virtuel multi-utilisateurs éprouvées (Second Life et Twinverse). Les utilisateurs pourront "vivre" et participer en direct à Futur en Seine.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

26
octobre
2007
16:36

Radiohead ou la musique en 2.0




Nouveau clash dans l’industrie musicale, le groupe Radiohead a mis son album In Rainbows en diffusion exclusive sur le web le 10 octobre dernier. Offre inédite, ce sont les internautes eux-mêmes qui en déterminent le prix entre 0 à 99 livres sterling (0 et 140€). En toute logique, ils peuvent donc choisir de le télécharger gratuitement en restant dans la légalité.
Cette initiative a déjà fait couler beaucoup d’encre dans les médias traditionnels et de pixels sur les blogs…
A plus forte raison, quand on observe les premiers bilans de l’opération. En trois jours, le groupe aurait déjà vendu 1,3 millions d'albums. Selon une enquête du Times, seul un tiers des internautes auraient opté pour la gratuité. La moyenne du paiement oscille entre 4 livres sterling (6 euros) et 2,5 livres (3,50€).

Des chiffres à confirmer… mais qui révèlent déjà un bénéfice financier considérable à se passer d’intermédiaires, d'autant plus quand on les met en regard de ceux des réseaux P2P. Dès le 10 octobre, l’album In rainbows a été piraté allègrement sur les liens Bit torrent alors qu’il était possible de le télécharger légalement sans rien débourser !
Ce qui n’a pas empêché Radiohead de gagner près de 4 millions d’euros en quelques jours (là encore, c’est une estimation, on lit aussi 10 millions en une semaine) et ainsi de rémunérer largement création et droit d’auteur…

Facile, dégainent les critiques, pour un groupe déjà connu qui a bâti sa fortune et sa renommée pendant l’âge d’or du CD ! Pourtant, on ne compte plus les petits groupes (Arctic Monkeys ou autre Arcade fire…) découverts sur Myspace grâce à leurs titres diffusés gracieusement sur le web. Et les autres? Ils montent sur scène et misent sur les concerts pour vivre de leur art...

Sous ses airs d'électro planante, In rainbows est une nouvelle volée de bois vert pour les majors qui en voient déjà de toutes les couleurs avec la chute des ventes de disques. Après Prince qui met en vente son album avec un magazine l’été dernier, Madonna quitte maintenant la Warner pour s’allier avec un organisateur de concerts… L’industrie du disque cherche définitivement un nouveau modèle économique.

Voie royale pour les stars, tremplin pour les jeunes talents... quel rôle va encore jouer le web 2.0 dans cette nouvelle révolution?
del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!