culture mobile_le blog

22
septembre
2010
09:30

Geocaching, la balade curieuse

La curiosité est un vilain défaut sermonnent les moins audacieux. Elle sourie au plus chanceux, et d’avantage encore à ceux munis d'un GPS sur leur mobile, pourvu qu'ils s'adonnent au "Geocaching". Terme qui désigne la pratique de cache-cache géolocalisé, et plus précisément la traque ludique de petites boites éparpillées dans la nature renfermant des trésors.

La vidéo ci-contre résume ce concept qui ravivera votre envie d'arpenter les sentiers alentours. Il y a fort à parier qu'un de ces boîtes se trouve non loin de votre trajet quotidien : il y aurait 13 000 pochettes surprises parsemées en France, répertoriées sur des sites communautaires dédiés à ces chasses aux trésors geocaching-france, Ciste...

Cette activité participative et communautaire rappelle celle du bookcrossing, l'abandon de livre dans un lieu public à destination d'autrui. Commence alors une chaîne de l'échange entre bien communs. Tentés pour libérez vos livres des étagères?

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

31
août
2010
09:06

AlloSphere, interface d'accès à la connaissance [3]


allosphere-kuchera-morin

Allosphere necessite une réelle implication des participants, impossible de seulement venir flaner, il va falloir faire chauffer les neurones! Pensez cette interface immersive comme un microscope géant, digital, changeant dynamiquement, connecté à un super-ordinateur. 20 chercheurs peuvent tenir sur un pont suspendu à l'intérieur, et être complètement immergés dans leurs données...

Joann Kuchera-Morin est la directrice du centre Research in Electronic Art Technology (CREATE) de l'université de Santa Barbara. Avec son équipe, elle a créé Allosphère, un espace immersif dédié à la co-création. Dans cette "capsule", les murs sont tapis d'écrans pour mieux isolés les chercheurs au centre de leurs travaux, souvent simulés sous forme d'univers 3D complexe. Des outils à disposition permettent d'interargir sur les images projetées et de sculpter en direct ses propres idées. Le tout s'apparenterait presque à une mémoire rendue tangible où chaque connexion neuronal correspondrait à une discussion entre les chercheurs. En somme, un cocon parfait pour produire et murir des idées. Démonstration.

Beaucoup de présentations TED ont été traduites en français! Profitez-en! (A notez que le player vidéo est très pointu : la vidéo est entièrement retranscrite en texte, vous cliquez sur une phrase et la tête de lecture vous place à l'endroit exacte de la vidéo.)

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

6
juillet
2010
12:00

Vers une définition des «ArtGames»

Début juin à Paris se tenait le premier ArtGame weekend, rencontre interdisciplinaire dont l’objectif est la création d’un jeu vidéo nourrit d’une intention artistique. Défi à plus d’un titre, puisque les équipes n’avaient que 48H pour se former et réaliser leurs prototypes. Un processus de création délibérément « en flux tendu » pour que les réflexions nourrissent la conception.

Les ArtGames sont des jeux vidéo qui questionnent, interpellent et nourrissent des réflexions profondes. De la démarche artistique finale naît les éléments de conception du jeu. Via les mécanismes du gameplay, essence même d’un contenu vidéoludique, ces jeux se focalisent sur des sujets qui sont habituellement peu traités par le médium jeux vidéo. Définition « en construction », le terme est explicité ici par Marie-Noéline Viguié co-fondatrice de nod-A, Julien Dora artiste et co-organisateur du ArtGame weekend et Isabelle Arvers, commissaire d’exposition d'œuvres vidéoludiques.



Lire la suite

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

30
décembre
2009
17:03

Rétrospective HighTech 2009 et prospectives 2010


Rafraîchissons nous la mémoire avant la nouvelle et bonne année!



Voici quelques pistes pour prendre de l'avance sur 2010 ;)



L'innovation comme accélérateur le l’investissement -Les atouts du satellite dans la TVHD et la TV mobile - IPTV au cœur du réel décollage de la télévision interactive - Le 3D va-t-il vers un marché de masse ? -Les acteurs de l’Internet vont-ils tirer le marché des ados ? - Le très haut débit à la recherche de revenus dans l’image pour justifier les investissements de déploiement - Energie, matériaux … : Innovations au service de la télévision durable Innovations en faveur des perspectives d'investissements
Un débat via TechtocTV.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

16
novembre
2009
09:22

Les premières voitures "open source" et écologiques


Le succès de l'open source dans le domaine informatique fait des émules...dans l'automobile! Sur les bases du logiciel libre, les plans et les détails techniques sont accessibles à tous et une communauté se regroupe pour apporter les améliorations futures. L'industrie automobile se renouvellerait-elle enfin?

Plusieurs projets ont vu le jour en 2009 dans le monde (Etats-Unis, Pays Bas, Brésil,...). Les idées fourmillent sur les plateformes d'échangent comme celle de la Fiat Mio mise en place par la division brésilienne du constructeur. Les innovations futures portent sur la réorganisation de la production et sur la priorité donnée au développement durable.

La Rally Fighter, par exemple, vise une production décentralisée dans des micro-fabriques, implantées dans différentes villes des Etats-Unis, pour permettre d’être au plus près d’une communauté locale et d'adapter la voiture, aux particularités topographiques et climatiques de la région.

"Carrosserie thermoplastique légère","intérieur comprenant des mousses à mémoire de forme à base de soja", "matériaux recyclables" sont avancées pour la C,mm,n, concept d’automobile durable, destiné aux villes futures de l’Europe occidentale, initiative de la Société néerlandaise pour la nature et l’environnement, et des universités scientifiques de Delft, Twente et Eindhoven.

Le slogan de Framasoft, réseau de sites web ayant pour objectif commun la diffusion de la culture libre et des logiciels libres, colle parfaitement à ces nouvelles démarches de production : « La route est longue mais la voie est libre ».

La Rivers simple Open Source Green Vehicle Project (OSGV) Rally Fighter Cmmn
Riversimple-car-opensource osgv-car-opensource rally-fighter-car-opensource cmmn-car-opensource
del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

3
septembre
2009
19:40

La culture sampling [dossier Culturemobile.net]


Le "copier/coller" hante les pratiques du numériques depuis sa création. Les contenus vidéos et sonores, qui occupent désormais une place primordiale sur le médium Internet, sont devenus le terreau d'une nouvelle forme de création. Fragmentés, ils sont mixés et réappropriés pour créer de nouveaux produits. Retrouvez l'analyse de Jean Yves Leloup sur la pratique du "sampling".


Cette réalisation de Daren Solomon est un projet musical collaboratif. L'internaute a le choix de déclencher quand il souhaite la lecture des vidéos. Qu'importe l'ordre, le résultat sera harmonieux. Seuls 6 instruments sont exposés ici, le projet In Bb 2.0 initial comprend 20 instruments. A vous de jouer !

[Via Emob]
del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

7
août
2009
17:39

US NOW, comprendre la collaboration de masse issu du web


Us Now est un documentaire d'une heure qui permet d'observer l'évolution sociétale émergente du "web communautaire". Le réalisateur Ivo Gormley dépeint au travers d'exemples concrets (Couchsurfing, encyclopédie médicale,...) les façons dont la collectivité bouleverse l'innovation dans la création des biens et des services.

Us Now donne un aperçu de l’influence que ce type de participation communautaire pourrait avoir sur la manière dont les pays sont gouvernés.
A lire aussi, le compte rendu de La 27e Région, agence d’innovation publique, l'innovation sociale et politique publiques : l'expérience de la Grande Bretagne.

[Introduction du documentaire]
Plus que jamais auparavant, nous pouvons dire plus de choses à plus de personnes. Et cela ne fait que s'accélérer. L'internet d'aujourd'hui et les outils qui le construisent nous donnent d'immenses possibilités pour réorganiser presque tous les aspects de notre vie. Si un million de personnes sans s'être jamais vues peuvent malgré tout créer une encyclopédie d'une qualité aussi bonne que les références traditionnelles que ne pourra-t-on créer d'autre? Grâce à ces outils nous pouvons maintenant envisager de réaliser des actions "énormes" auxquelles on ne pense même pas encore. Nous pouvons travailler tous ensemble selon des processus qui permettent de revoir les modes de "gouvernance". Pouvons-nous gouverner tous ensemble?


Merci aussi aux traducteurs bénévoles de nous offrir une version sous titrée française.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

8
janvier
2008
17:54

L'intelligence collective : réseaux sociaux vs moteurs de recherche

L'heure des bonnes résolutions, c'est aussi celle des prédictions sur les tendances qui marqueront l'année 2008.
A la lecture des blogs qui se penchent sur le présent et le futur des nouvelles technologies, un nouveau courant se dessine qui pourrait constituer (qui sait?) une petite révolution sur le web dans les mois à venir.

De plus en plus, les internautes chevronnés utilisent plus volontiers les réseaux sociaux pour répondre à leurs questions que les moteurs de recherche traditionnels. (Déjà vu sur Culture mobile, les "Q/R" s'habillent en 2.0.) Cette pratique est appelée par certains "intelligence collective", par d'autres "moteurs de recherche intelligents".


La preuve par l'exemple: l'Explorateur du web, Luc Legay a fait le test. Tour à tour il interroge ses contacts sur Linkedin, Flickr, del.icio.us et Twitter... et à chaque fois, obtient des meilleurs résultats qu'avec Google.

Aujourd’hui, que ce soit avec Linkedin, Del.icio.us, Twitter, mais aussi Facebook, Skype ou Flickr, ce n’est plus l’intelligence artificielle des robots d’indexation qui m’apportent des réponses. Ce sont bien les internautes eux-mêmes. Et je peux affirmer qu’en 2008, ma compréhension d’internet passera à 99% par les contacts présents dans mes réseaux sociaux, et a 1% par Google.



Il suffit d'aller sur le service Questions/Réponses de Yahoo pour avoir des doutes sur l'efficacité du tout participatif. Depuis toujours, les forums existent et donnent certaines réponses mais pas toutes... L'encyclopédie wikipedia génère aussi un grand nombre d'erreurs... etc. Les contre-arguments pleuvent.
Cela dit, face à l'évolution et à l'affinement des réseaux sociaux, ce phénomène pourrait bien gagner en crédibilité et marquer l'avènement du web 2.0.
Alors, Facebook aura tué Google en 2009?
Rendez-vous dans un an pour faire un point...

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!