culture mobile_le blog

28
janvier
2011
20:37

Lèche-vitrine interactif

Dématérialisation oblige, les publicités expérimentent progressivement les différentes passerelles entre univers numériques et espaces publics. Le potentiel est décuplé grâce aux technologies (QR codes, RFID, réseaux sociaux, géolocalisation,...), et les vitrines interactives fleurissent dans les rues. Atouts stratégiques pour les uns, pollution visuelle pour les autres, espérons que le paysage urbain maîtrise sa mutation.

Yahoo offre une campagne publicitaire basée sur un jeu concours entre 20 quartiers de la ville de San Francisco. "Ecrire le plus rapidement un message", "puzzle", "quizz"... plusieurs défis à remporter par les habitants. Un concert aura lieu dans le quartier gagnant. Une bonne façon pour détendre, attendre et créer de la discussion entre les passagers des transports publics..

Adidas innove dans sa façon d'impliquer le passant dans son prochain achat impulsif. AdiVerse est un mur interactif affichant une multitude de modèle de basket modélisées en 3D. Tel un menu de personnalisation dans les jeux vidéo, le passant choisit ensuite sa monture, et peut même se faire conseiller par les conversations Twitter dédiées aux modèles. Cerise sur le gateau, grâce à la reconnaissance visuelle, le mur detecte si vous êtes un homme ou une femme et adapte ses contenus automatiquement.


via publigeekaire

Si ces démonstration ne vous ont pas convaincu, il sera difficile de ne pas réagir en passant devant cette dernière. L'écran géant diffuse une vidéo interactive qui réagit en fonction de votre démarche. De quoi capter votre attention et vous attirer sur sa nouvelle ligne de vêtement WESC.

Interactive Display Window Concept from Gustaf Engström on Vimeo.

via Fubiz
del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

24
novembre
2010
10:13

L'avenir du livre numérique : le livre en papier?

Alors que l'iPad, le Kindle d'Amazon et même le Fnacbook, dernière des liseuses numériques menacent chaque jours un peu plus le traditionnel livre papier, plusieurs initiatives tendent à montrer que le livre "à l'ancienne" continue d'inspirer même les plus férus de nouvelles technologies.

Il y a quelques mois déjà, le "livre Twitter" intriguait...



Le livre Facebook a-t-il un avenir?

When Facebook becomes a book from Siavosh Zabeti on Vimeo.



Le concept du livre interactif poussé à bout

Toutes les maisons d'éditions prenaient son auteur, Jonathan Safran Foer, pour un fou et pensait son livre "impubliable". Le livre "physique" existe encore. Comme ses successeur, il est tactile, interactif, et immersif.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

18
octobre
2010
18:53

Etre peintre du numérique

Personne n’a pas pu passer à côté des affiches du Cube dans le métro parisien sans les voir. D’un graphisme contemporain, elles ont annoncées le ton décalé et technologique de l’expo. La 4ème édition du Cube Festival, L’Art Numérique Aujourd’hui, qui s’est déroulée du mercredi 22 septembre au dimanche 3 octobre nous en a fait voir de toutes les couleurs.

Qui n’a jamais rêvé de faire éclabousser la peinture comme Jackson Pollock sans se salir les mains ? C’est aujourd’hui possible grâce à Body Paint, de Mehmet Akten. Les mouvements du corps des visiteurs suffisaient à activer les couleurs sur l’écran. Interactive, amusante et créative, cette oeuvre a privilégié le geste et le partage.


Body Paint - Mehmet Akten / Cube Festival 2010
envoyé par le_cube. - Futurs lauréats du Sundance.

La table cinétique de la compagnie Adrien M a permis également aux spectateurs de devenir artiste. A travers une table tactile, posée à plat, les spectateurs ont pu expérimenter, transformer les compositions qui apparaissaient sous leurs yeux. La vidéo est devenue une matière que le public a façonné selon sa volonté par un simple toucher.


Anamorphoses - Compagnie Adrien M / Cube Festival 2010
envoyé par le_cube. - Futurs lauréats du Sundance.

Bien d’autres œuvres sont à découvrir sur le site : www.cubefestival.com

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

24
septembre
2010
14:19

Seabird, le mobile rêvé par la communauté Mozilla


seabird

Élégant, original et visionnaire, le mobile Seabird surprend. La prouesse revient aux membres de la communauté Mozilla, qui ont su dans leurs échanges d'idées sur le Mozilla Labs' Concept Series, aboutir à un concept à mi-chemin entre le téléphone mobile et le futur de l'ordinateur. Un argument de plus dans la théorie de Eric von Hippel, comme quoi "il y a 2 à 3 fois plus d’innovations de la part des consommateurs qu’il n’y en a dans l’industrie".

Dans cette vidéo finale, modélisée par le contributeur/designer Billy May, on découvre un téléphone dont l'interaction repose sur un dongle bluetooth et deux pico-projecteurs externalisant le clavier et l'écran ; le tout reposant sur une batterie à recharge sans fil. Un gain de place considérable pour un confort optimum. Tout comme le Nokia Morph, on apprécierait l'avoir dans la poche...un jour.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

21
septembre
2010
21:20

Cuisinons au futur


Le 23 septembre, l'Electrolux Design Lab récompensera l'étudiant designer le plus prometteur sur le sujet imposé de l'electroménager en 2050. Réfrigérateur extérieur, étagère à induction, machine à laver mobile, tous les concepts répondent ici à une problématique qui hantera probablement le quotidien des citadins futurs : l'économie d'espace. Autre marque à partager cette vision de l'avenir, Ikea et son projet de cuisine "SHARP", résultat d'une étude anglaise, envisageable pour 2040.

Avant de sélectionner parmi ces 8 finalistes, Electrolux s'est offert une coquette vidéo regroupant les meilleurs projets en compétition :

Ikea semble tabler son étude sur trois tendances : le “retour à la nature" (première image ci-dessous) soit cultiver ses légumes en intérieur, les “cuisines intelligentes” ou vous serez secondés par un chef cuistot en hologramme, et même les “cuisines émotionnelles” dont l'éclairage devrait s'autogérer en fonction de votre humeur. Le second concept exposé ci-dessous n'est rien de moins qu'une imprimante à cuisiner! (voir le concept des RepRap). "Et bon appétit bien sûr!"

+ d'info

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

31
août
2010
09:06

AlloSphere, interface d'accès à la connaissance [3]


allosphere-kuchera-morin

Allosphere necessite une réelle implication des participants, impossible de seulement venir flaner, il va falloir faire chauffer les neurones! Pensez cette interface immersive comme un microscope géant, digital, changeant dynamiquement, connecté à un super-ordinateur. 20 chercheurs peuvent tenir sur un pont suspendu à l'intérieur, et être complètement immergés dans leurs données...

Joann Kuchera-Morin est la directrice du centre Research in Electronic Art Technology (CREATE) de l'université de Santa Barbara. Avec son équipe, elle a créé Allosphère, un espace immersif dédié à la co-création. Dans cette "capsule", les murs sont tapis d'écrans pour mieux isolés les chercheurs au centre de leurs travaux, souvent simulés sous forme d'univers 3D complexe. Des outils à disposition permettent d'interargir sur les images projetées et de sculpter en direct ses propres idées. Le tout s'apparenterait presque à une mémoire rendue tangible où chaque connexion neuronal correspondrait à une discussion entre les chercheurs. En somme, un cocon parfait pour produire et murir des idées. Démonstration.

Beaucoup de présentations TED ont été traduites en français! Profitez-en! (A notez que le player vidéo est très pointu : la vidéo est entièrement retranscrite en texte, vous cliquez sur une phrase et la tête de lecture vous place à l'endroit exacte de la vidéo.)

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

6
août
2010
12:21

Et la pensée devient télécommande

Contrôler un avatar, envoyer des textos, jouer au flipper... toutes ces actions ont un point commun, elle peuvent être engendrées par un humain, uniquement par la pensée. Les dispositifs capables de cette prouesse sont les interfaces Cerveau/Ordinateur (BCI ou Brain Computer Interfaces). Elles permettent à son utilisateur d’envoyer des commandes à un ordinateur ou à une machine directement à partir de son activité cérébrale [vidéo explicative]. Ce mécanisme surprenant révèle un peu plus la troisième lois de d'écrivain de science-fiction Arthur C. Clarke "Toute technologie suffisamment avancées s'apparente à de la magie".

«Quand le cerveau prend une décision, que ce soit un ordre vers un muscle, ou un choix sur un menu de restaurant, cela se traduit par des échanges électriques entre neurones. Grâce à des capteurs électro-encéphalographiques sur le cuir chevelu, les scientifiques parviennent à enregistrer ces impulsions, puis à les transformer en instructions exécutables par des machines.» nous explique l'INRIA (Institut National de Recherche en Informatique et Automatique) créateur du logiciel open source OpenViBE, destiné à ce genre d'exécution.

Le tout est de savoir si cet artefact peut être démocratisé et simplifié au point de devenir un objet commun. Les usages sont pour l'heure destinés à la médecine et à l'industrie militaire. Les neurobiologistes savent en effet que le cerveau se reconfigure tout seul lorsqu'il est endommagé. Un patient atteint de traumatismes pourrait grâce à cette nouvelle interface visualiser son activité cérébrale et tenter d'aider à la reconfiguration de ses neurones. Dans le domaine militaire, l'armée américaine a également débloqué un fonds de 4 millions de dollars à l'Université d'Irvine (Californie) afin de développer un système qui permettra aux soldats américains de communiquer entre eux en s'envoyant des ondes cérébrales, de la télépathie en quelque sorte. Contrairement à Emotiv, les solutions Neurosky et OpenVIBE en libres distributions pourraient participer à la prolifération de ce nouveau support interactif. Voici quelques exemples d'applications :

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

8
juillet
2010
10:15

En attendant la vision augmentée [3]


2020-diet

En 2009 les applications à base de réalité augmentée ont inondé le marché. Beaucoup d'entreprises se sont empressées de surfer sur cette vague pour profiter de l'engouement et de l'attention qui s'y prêtait. A l'image du buzz Inaked (cette application fictive qui déshabillait les personnes), beaucoup de ces services ont d'avantage fait parler d'eux qu'ils n'ont fait émerger d'usages. La faute revient peut être aux appareils mobiles qui ne facilitent pas encore cette pratique : de la faiblesse des batteries à la vision par écrans interposés. Des lunettes pourraient favoriser la consultation de cette couche informative supplémentaire.

Exemple fictif pour l'heure avec cette fausse publicité qui a participé à la promotion marketing du film Iron Man 2, ventant un produit qui n'existe pour l'instant que dans les films de fiction, une paire de lunette capable d'ajouter des informations sur l'environnement observé. Un concept qui semble intéresser le constructeur Nokia...



Entrez dans l'immersion la plus totale, gangrénée par la publicité outrancière et la technologie surexploitée ; celle de « Augmented (hyper)Reality: Domestic Robocop » de Keiichi Matsuda à travers ce court métrage réalisé en fin de cursus étudiant en architecture.



Selon les estimations de l'auteur de cet article de Forbes « Your Life in 2020 » dont ces illustrations sont extraites, il nous faudra encore attendre une petite dizaine d'année pour s'essayer à ce type d'expérience.

2020-bar

2020-clothes

Plus concret maintenant, le dossier Culturemobile « La réalité augmentée : tour d'horizon d'une technologie qui revient à la mode » vous informera sur la passée de cette technologie et vous présentera des projets passionnants, qui eux sont bien réels.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

7
juillet
2010
10:00

A quoi ressembleront les festivals en 2050 ?


Future_festivals_Navigation&Connectivity

La saison des festivals a bel et bien commencé! Les Solidays ont battu un record d'affluence, Arles et les Vielles Charrues s'apprettent à ouvrir leurs portes et les Eurockéennes ouvrent l'appétit avec iRock leurs webreportages de l'édition 2009. En Angleterre, le partenariat entre le festival de Glastonbury et l'opérateur Orange fait une fois de plus écho jusqu'ici. Cette année, il ne s'agit pas d'un nouvel artefact hight tech écolo mais d'une prospective sur le futur des festivals. L'étude a été réalisée par des futurologues dans le cadre des 40 ans du festival ; l'idée était justement de s'imaginer au même endroit 40 ans plus tard, en 2050.

Les transmissions corporelles

Grâce a des technologies intelligentes incorporées dans les vêtements, chacun pourra transmettre aux autres combien il profite du festival. Comment ? Grâce à des capteurs de phéromones qui indiqueront sur vos vêtements que les morceaux qui passent ne vous laissent pas indifférents. Le rapport se penche également sur la faisabilité de tatouages qui, reliés à l'Internet, serviraient d'interface pour communiquer d’amis à amis les impressions sur la performance d'un artiste. Au final, les festivaliers seront capables de transmettre leurs ressentis via des nanotechnologies corporelles qui réceptionneront ce que le festivalier voit, entend et sent.

Partage d’instant

Cette innovation porterait sur la façon dont les concerts seraient diffusés et appréciés par des spectateurs non présents sur le site le jour « J ». Construit sur un moteur de recherche sémantique, les téléspectateurs pourront rechercher un spectacle basé sur leurs émotions et leurs humeurs du moment. Leur téléviseur, au combien plus évolué qu'aujourd'hui, proposera un dispositif holographique pour rendre compte de l’immersion habituellement vécue, dans la fosse, entourés d’amis et d’autres spectateurs. « Playlists » personnalisées et autres remixes seront de la partie, utilisés comme éléments de partage sur les réseaux. (cf. Neurosonics Live, les hologrammes n'existent pas encore... (fev2010)


Future_festivals_Interactive_Remote

Multisensorialité

Pour renforcer le degré d'interaction entre l’artiste et le public, il faudra superposer l'immédiateté de la performance avec de nouvelles technologies. Par exemple, les drapeaux traditionnels brandis dans la fosse deviendront des panneaux de messages holographiques visibles uniquement par l’artiste, sans gêner les festivaliers plus reculés. Cela permettra au public d'influencer la façon dont se déroule la performance et de donner à l'artiste la possibilité d'interagir avec les fans ; un jeu de scène plus social en somme. La foule sera en mesure de faire réagir l’espace scénique de l’artiste à l'aide d’interface à reconnaissance gestuelle des trois dimensions. Des technologies haptiques créés sur des nouveaux textiles permettront aux festivaliers de se toucher et de se sentir les uns les autres sans pour autant regarder dans la même direction de la scène.


Future_Festivals_Immersive_Live_Experience

Ce billet n'est qu'un résumé, le document source est à consulter ici, (non traduit).

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

7
mai
2010
21:17

Callo, le téléphone devenu robot



Les téléphones mobiles ont de la ressource. Suite à leurs fulgurantes évolutions depuis 1985, ils sont arrivés récemment à une phase de maturité grâce à l'internet mobile (photos, vidéos, applications...). Que peuvent-ils nous apporter de plus? Callo, robot personnifié grâce à la visualisation d'émoticones sur un mobile (voir illustration), est une expérience singulière, la démarche de conception montre que le mobile peut être détourné de son usage premier pour offrir de nouveaux services.

Lire la suite

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!