culture mobile_le blog

27
janvier
2011
20:00

Souriez, vous êtes hackés

Le verbe anglais "hacker" pose souvent problème lorsqu'il est traduit en français. La traduction de cette "action" prend différentes significations selon le contexte : bidouiller, détourner, contourner, falsifier, transformer, tricher, simplifier, pirater, accéder, dérégler... Le terme a émergé du champs lexical de l'informatique, il désignait à l'origine une personne maîtrisant les mécanismes de sécurité informatique, souvent ravie de défier tout système dit "impénétrable". Aujourd'hui le terme est galvaudé et s'utilise pour qualifier une action qui n'était pas pensée a l'origine par les constructeurs d'un produit. Une fois effectué, ce détournement apporte une valeur ajoutée significative à l'usage premier. Cette pratique peut s'apparenter à une réappropriation d'un outil, d'une lieu, ou d'un produit quelconque, mais reste marginale, car elle n'est pratiquée à l'heure actuelle que par un petit nombre. Souvent à des fins artistiques, ou activistes, le hacking est aussi pratiqué pour le jeu, pour le défi. Voir exemples.

La Grotte du Barbu propose un nouvel atelier bricolage, une balançoire...dans le métro! Vers une ville ludifiée ?

Jailbreaker un Iphone, le "hacker", sert à faire fonctionner les applications qui n'auraient pas été autorisées par la firme Apple. Interdite dans un premier temps, cette pratique s'est vu légalisée par le gouvernement des Etats Unis en juillet 2010 suite à des réclamations sur linteropérabilité d'une oeuvre. L'action encourrue ici est une provocation puisque l'auteur va jailbreaker un iphone en direct d'un Appstore.

Les télécommandes "universelles" éteignent par définition un très grand nombre de télévision, la preuve en est.

A noter, deux évènements ce week-end autour du hacking.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

20
janvier
2011
17:30

Contrôler sa santé sur Iphone

"Allons-nous, à l'instar des États-Unis notamment, vers une prise en charge plus individuelle de notre capital santé ? Demain, chacun disposera peut-être d'un coach santé virtuel personnel pour stimuler son envie de s'occuper de soi. Peut-être aussi que les données qui seront recueillies via un pèse-personne ou un podomètre arriveront directement sur l'ordinateur du médecin..." interrogeait sur Marthe Aurèle dans le dossier Culturemobile "Je prends ma santé en main : quand les patients s'informent, partagent leur expérience et gèrent leur santé sur Internet". En effet, certains objets connectés sont déjà en mesure de transmettre des informations sur notre corps, en voici quelques exemples :

Le tensiomètre Withings à la particularité d'être connectable à un iphone. Les données s'enregistrent sur le mobile et dressent un tableau des mesures et des courbes sont tracées automatiquement pour détecter les tendances en un coup d'oeil. Le suivi devient aisé pour le patient et pratique pour le médecin qui décèlera plus rapidement les anomalies, car le patient peut les exporter et les envoyer par mail.

tensiometre-withings

Dans les hopitaux, un électrocardiocardiogramme se présente sous la forme d'une grosse imprimante à laquelle est reliée une dizaine d'électrode. Son poids nécessite de le déplacer sur un chariot roulant. Un encombrement qui pourrait prendre fin puisque la société Alivecor a mis au point une application "iPhonECG" complémentaire d'une coque iPhone un peu spéciale, équipée d’électrodes elle permet de faire un ECG (Electrocardiogramme) n'importe où, très facilement. Si le degrès de précision s'avère à la hauteur des enregistrements actuels, cette solution pourrait participer à la numérisation des dossiers des patients hospitalisés.

Bien entendu si vous êtes en bonne santé toutes ces applications peuvent vous sembler futiles ; profitez-en alors pour télécharger la nouvelle application gratuite de la Croix-Rouge, elle vous enseignera les gestes qui sauvent.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

7
décembre
2010
18:50

Quand la réalité augmentée se transforme en machine à voyager dans le temps

La réalité augmentée, qui superpose des éléments virtuels au monde réel à l'aide d'une application que l'on utilise sur un terminal mobile, se voit ici appliquée au monde de la culture.

L'application "streetmuseum", développée pour les musées de la ville de Londres, permet au touriste équipé d'un iPhone de visualiser les éléments architecturaux et culturels de la ville telle qu'elle était à travers les âges... jusqu'en 1666.

Elle utilise la géolocalisation et la puissance de Google Maps pour guider les utilisateurs vers des sites historiques à Londres.

Un bon moyen de découvrir Londres en 2010... avec la perspective historique dans la poche.



Comme on le voit sur cette vidéo, les images "d'époque" se superposent à la réalité, ancrant un petit peu plus l'art et l'histoire dans le quotidien du touriste.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

3
octobre
2010
20:20

Retour sur Heritage Experience

Heritage Experience est une déclinaison du précédent projet d'Ulrich Fischer que nous vous présentions en détail dans un dossier Culturemobile "Walking the Edit : « Marche ton film » une nouvelle forme de narration urbaine". A l’occasion des journées du patrimoine, ce guide culturel interactif et immersif était à disposition des visiteurs sur le territoire de la Cité internationale Universitaire de Paris. Démonstration.

Heritage Experience / Présentation publique [Journées du patrimoine 2010] from DEDALE on Vimeo.

Retrouvez l’ensemble des films « marchés » lors de ces deux journées sur le site du projet www.heritage-experience.fr. A noter, à l'heure actuelle, les films ne sont compatibles qu’avec le navigateur Safari version 5 en raison de sa compatibilité avec le player vidéo HTML5. Le visionnage sur les autres navigateurs sera disponible prochainement.

Héritage Expérience convoque des images actuelles et d'archives, révélant ainsi la mémoire et l'imaginaire des lieux. Le promeneur, pourra à l'avenir capturer son parcours pour enrichir la base de données d'un lieux. Comme l'évoque Natacha Seignolles après expérimentation «C’est une rupture de sens, une déconstruction de nos habitudes de consommation filmique et un formidable laboratoire pour travailler sur les thématiques de l’image et de la géolocalisation, de l’indexation des données, de la recherche d’images...»


del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

14
septembre
2010
11:09

Errance numérique

Manque de concentration, fatigue ou laisser-aller, vous voilà retournés sur votre page Facebook pour dénicher une pépite récréative, une information de dernière minute ou pour vous évadez dans les albums photos de amis vacanciers. Addictif, n'est-ce pas? Cette habitude, à mi-chemin entre procrastination et sérendipité est si rependue parmi les internautes qu'elle engendre certains sites web, conçus uniquement pour abreuver votre soif insatiable de découverte. Jetez un oeil! çà ne vous prendra que 5 minutes...

"Youtube time machine" se présente sous la forme d'une frise chronologique organisée sous différentes thématiques : sport, musique, évènements, ect . Choisissez une date (à partir de 1860) et une vidéo s'affichera en conséquence.

YYTM

Plus immersif cette fois, Globegenie de Joe McMichael vous téléportera dans un lieu extrait de Google Street View. En plein écran, ces panoramas 360° vous feront redécouvrir certains paysage grace à la fonction "shuffle" (lecture aléatoire) véritable guide de l'évasion éphémère. Un chatroulette en plus soft et plus nature en quelque sorte.

GlobalGenie

Certes le plus court chemin entre deux points est la ligne droite, mais le trajet le plus enrichissant ne sera pas probablement pas celui-ci. C'est le concept que défend Serendipitor, une application (gratuite) pour iPhone de l’artiste Mark Shepard qui vous menera de détour en détour vers votre destination. Vous voilà à la dérive, laissez vous guidez par votre environnement.

Dernière errance illustrée avec le clip interactif du groupe Arcade Fire. Cliquez si vous le l'avez pas encore essayez!

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

2
septembre
2010
08:57

La rentrée des plateformes sociales : Twitter, Facebook & Co

La dernière fonctionnalité n'est pas toujours la meilleure, comme le prouve cette infographie des échecs essuyés par Google. Le risque est à prendre...car une nouvelle fonction qui "cartonne" peut entrainer de nouveaux usages et donner une seconde vie à la plateforme tout en remotivant la communauté d'utilisateurs. De ce fait, la concurrence fait rage sur les réseaux sociaux, et c'est une véritable course à l'ingéniosité qui sévit entre les ténors du web. Bien entendu, coups bas et "copier/coller" sont de mises pour attirer au plus vite le chalant, souvent dépassé par ces services qu'on lui offre. Fin des vacances oblige, petite révision dans ce récapitulatif rapide des dernières nouveautés sur les réseaux sociaux.

TWITTER

Twitter optimisé pour Ipad en natif. Le site Twitter offre son application dédiée à la tablette tactile d'Apple,elle est conçue pour faciliter l'échange de contenus via les Tweets, ces mini-messages de 140 charactères. Twitter devenant une passerelle pour consommer son information autrement (en s'abonnant à des relais d'information, veilleurs et autres collègues de profession), la plateforme de microblogging propose un design d'interaction penser pour gagner du temps dans sa consultation d'information...de quoi cloisonner toute pulsion de navigation sérendipitique.

twitter-ipadipad-twitter

FACEBOOK

Le ras de marée continue, Facebook s'apprête à envahir votre quotidien, non plus dans les conversations à la machine à café, mais désormais dans l'espace public. Concrètement, la nouvelle fonctionnalité nommée Places n'est ni plus ni moins qu'un Foursquare bis. L'occasion de réviser, Foursquare permet de tagguer les lieux que vous visitez d'une annotation "ce restaurant offre le digestif", "lieux calme parfait pour travailler",... Cette plateforme sociale apportait un peu de ludique à l'histoire, plus vous référencez un lieu, plus vous obtenez des points, convertis en badge ; système que l'on pourrait qualifier de « geogame » comme l'introduit cet article du site Ecrans.fr. Mais Facebook ne compte pas 2 millions de membres, mais 500 millions, ce qui accroit potentiellement la démocratisation de cet usage.

APPLE

« Il est frais mon player! ». La Keynote d'Apple s'est déroulée hier soir à San Fransisco. Elle était axée sur la nouvelle gamme des iPod, dont le nouveau Ipod Nano, avec écran tactile, en démonstration ci-dessous. Pour le reste l'iPod Touch (cet Iphone qui ne fait pas téléphone) se voit greffer d'une caméra en façade et l’application de visiophonie Facetime. Coté réseau social, le player Itunes sera appuyé par Ping", sorte de Facebook+Twitter où les utilisateurs pourront suivre leurs amis et leurs artistes favoris. Fonctionnalité connue depuis lastFM et Zune, mais qui, intégrée à la force de frappe d'Apple, pourrait entrainer la mort (si ce n'est pas déjà le cas) de Myspace. Autre news, une fonctionnalité permettra bientôt aux possesseurs d’iPhone ou d’iPad de jouer ensemble sur les différentes applications tiers.

GOOGLE ME?

Depuis Farmville, le jeu qui a plus d’utilisateurs actifs (80 millions) que Twitter, le social gaming est le candidat convoité pour être la poule aux oeuf d'or 2010/2011. Google sera inévitablement de la partie puisqu'il est en train d'achèter des entreprises spécialisées dans le domaine. Facebook joue aussi le jeu ; vous l'avez peut être remarqué, depuis quelque semaines, un (10) s'affiche dans les options de votre compte, ce qui indique que vous avez dix crédits à utiliser pour l'achat de jeux Facebook, voir pour des accessoires à l'intérieur de ces jeux (cf. Le game design des Free-To-Play) . La monnaie virtuelle est déjà en place , elle n'attends plus que les joueurs.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

30
décembre
2009
17:03

Rétrospective HighTech 2009 et prospectives 2010


Rafraîchissons nous la mémoire avant la nouvelle et bonne année!



Voici quelques pistes pour prendre de l'avance sur 2010 ;)



L'innovation comme accélérateur le l’investissement -Les atouts du satellite dans la TVHD et la TV mobile - IPTV au cœur du réel décollage de la télévision interactive - Le 3D va-t-il vers un marché de masse ? -Les acteurs de l’Internet vont-ils tirer le marché des ados ? - Le très haut débit à la recherche de revenus dans l’image pour justifier les investissements de déploiement - Energie, matériaux … : Innovations au service de la télévision durable Innovations en faveur des perspectives d'investissements
Un débat via TechtocTV.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

6
janvier
2009
13:46

Faire de l'art sur son iPhone


Après s'être transformé en instrument de musique, l'iPhone devient une palette graphique.
Démonstration en vidéo par l'illustrateur David Gribouille qui utilise l'application Brushes de Steve Sprang.



Et il n'est pas le seul à gribouiller sur l'écran tactile de son mobile. Ce site américain rassemble des oeuvres d'iPhone Art, réalisées avec Brushes ou d'autres applications iPhone. A voir : http://iartmobile.com.

Quel est le prochain domaine de création artistique à explorer par le touche-à-tout d'Apple?

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

9
octobre
2008
16:03

G1, le premier Google Phone



Enième émule de l'iphone ou concurrent sérieux?
Google et son partenaire, l'opérateur T Mobile, ont présenté récemment en grande pompe le premier téléphone mobile basé sur le système d'exploitation Androïd, conçu par Google lui-même. Attendu pour le 22 octobre aux Etats-Unis au prix de 179 dollars, le premier Google phone s'appellera «T-Mobile G1».
L'appareil, d'une forme assez semblable au modèle d'Apple, est fabriqué par la compagnie taïwanaise HTC et dispose des toutes dernières technologies du moment : connexion 3G, wifi, Bluetooth, un appareil photo 3 millions de pixels, ainsi qu'un GPS. Comme l'iphone, il est doté d'un large écran tactile mais dispose pour sa part d'un véritable clavier qwerty.
Il sera vendu notamment avec une application Amazon, pour télécharger de la musique et une application YouTube, le site internet de vidéo acheté par Google en 2006.
Au Royaume-Uni, il sera disponible à partir de novembre et doit être distribué en France par SFR au premier trimestre 2009.

En attendant, découvrez le G1 sous toutes les coutures ici et un simulateur pour découvrir son fonctionnement .

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

26
août
2008
11:28

iphone ou netbook ?



A force de l'entendre annoncé et de le voir sans cesse repoussé... (cf L'internet mobile décollera-t-il en 2008? ) On allait presque finir par s'impatienter. Enfin! L'internet mobile semble bien avoir décollé pour de bon. Et ce, grâce à de nouveaux terminaux avec écran et clavier confortables qui permettent de surfer pour de vrai et non plus seulement de flotter en attendant la vague.

Aux succès de l'iphone et de son nouvel opus 3G vient s'ajouter le boom des mini PC ou netbooks. Sur ces mini-PC ultraportables à bas coût, on peut brancher une clé USB 3G+ et se connecter en haut débit partout. Presque tous les constructeurs disposeront fin 2008 d'un modèle du même type que le pionnier EeePC 701 d'Asus, commercialisé au début de l'année.

Les opérateurs l'ont compris et lancent ces nouveaux produits sur le modèle économique des téléphones mobiles, à savoir qu'ils subventionnent l'achat de l'appareil si on souscrit à un abonnement. De son côté, l'iphone continue son petit bonhomme de chemin : apparemment en rodage pendant l'été (liste d'attente, bridage des débits), il devrait être à son maximum à la rentrée! A noter qu'Apple ne s'est pour le moment pas manifesté sur ce marché des mini-PC...

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!