culture mobile_le blog

2
décembre
2010
13:49

Mapnificient : une carte peu en cacher une autre

Le site mapnificient.net est un mash-up à lui tout seul : une "Google map" qui propose d'explorer une trentaine de villes à travers leur réseaux de transports en commun.

Mapnificient vous montre les zones que l'on peut atteindre en un certain temps à l'aide des transports en commun, en les représentant sur une carte Google.
Une jolie utilisation des données "open-source" ouvertes par certaines villes.

Mapnificent from Stefan Wehrmeyer on Vimeo.


Le site réalise des courbes isochrone délimitant les points accessibles en transport en commun en un temps délimité par l'internaute, qui peut déplacer un curseur en fonction du temps qu'il a à sa disposition. Une façon d'inverser la méthodologie des transports : on ne se demande plus combien de temps cela va prendre de se rendre à un point précis, mais plutôt où l'on peut se rendre en fonction du temps dont nous disposons.

Autre application de mapnificient: deux personnes de se donner rendez vous dans un endroit se trouvant "à mi chemin" en transport public.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

10
août
2010
12:30

RepRap, vers des imprimantes 3D auto-replicantes

Les imprimantes 3D ne sont pas encore répandues sur le marché que leur atout premier, la matérialisation d'objet 3D, pourrait se voir déjà détourné. Le but actuel du projet RepRap est la conception d'une imprimante 3D auto-réplicative libre, dont les plans seront disponibles à tous. Beaucoup de questions et de problématiques restent à travailler pour arriver à un résultat satisfaisant, mais le projet prend forme.

A l'heure actuelle, les imprimantes 3D coutent chères. Les entreprises qui en disposent (Sculpteo , Shapeways,...) offrent des services d'impression à distance : vous envoyez (ou selectionnez) un modéle 3D et vous recevez quelques jours plus tard la sculpture miniature. En pratique il faut compter environs 6H pour une figurine de 6 cm pour un coup d'environs 30€ [démonstration vidéo]

Le projet RepRap a pour but de permettre la création d'une machine capable de se répliquer. Si la structure peut être imprimée/fabriquée, les circuits imprimés et autres tiges de métal utiles aux déplacements de la tête d'impression limitent encore la progression. Un autre problème ralenti aussi le projet, le coût du plastique et de son conditionnement... et ce, alors que les poubelles sont pleines de ces matériaux et ne demandent qu'à être consommés. D'où une réorientation du projet pour l'optimiser au mieux.
« Techniques de tri, fabrication d'une broyeuse "domestique" basse consommation, l'enjeu est de taille : il est question de pouvoir enfin trier ses déchets plastique et les utiliser directement : une source "inépuisable" pour des projets de fabrication domestique, repenser certains achats...des questions de société émergent naturellement de cette possibilité » résume le compte rendu de la présentation faite par les initiateurs du projet Alexandre Korber, Vanessa Brunet, Ursula Gastfall lors des rencontres Estives Numériques tenues le mois dernier.

RepRap

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

16
novembre
2009
09:22

Les premières voitures "open source" et écologiques


Le succès de l'open source dans le domaine informatique fait des émules...dans l'automobile! Sur les bases du logiciel libre, les plans et les détails techniques sont accessibles à tous et une communauté se regroupe pour apporter les améliorations futures. L'industrie automobile se renouvellerait-elle enfin?

Plusieurs projets ont vu le jour en 2009 dans le monde (Etats-Unis, Pays Bas, Brésil,...). Les idées fourmillent sur les plateformes d'échangent comme celle de la Fiat Mio mise en place par la division brésilienne du constructeur. Les innovations futures portent sur la réorganisation de la production et sur la priorité donnée au développement durable.

La Rally Fighter, par exemple, vise une production décentralisée dans des micro-fabriques, implantées dans différentes villes des Etats-Unis, pour permettre d’être au plus près d’une communauté locale et d'adapter la voiture, aux particularités topographiques et climatiques de la région.

"Carrosserie thermoplastique légère","intérieur comprenant des mousses à mémoire de forme à base de soja", "matériaux recyclables" sont avancées pour la C,mm,n, concept d’automobile durable, destiné aux villes futures de l’Europe occidentale, initiative de la Société néerlandaise pour la nature et l’environnement, et des universités scientifiques de Delft, Twente et Eindhoven.

Le slogan de Framasoft, réseau de sites web ayant pour objectif commun la diffusion de la culture libre et des logiciels libres, colle parfaitement à ces nouvelles démarches de production : « La route est longue mais la voie est libre ».

La Rivers simple Open Source Green Vehicle Project (OSGV) Rally Fighter Cmmn
Riversimple-car-opensource osgv-car-opensource rally-fighter-car-opensource cmmn-car-opensource
del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!