culture mobile_le blog

14
janvier
2011
12:22

Nos avatars se matérialiseront-ils un jour?

« Les voyageurs des autoroutes virtuelles ont au moins un corps de trop - celui aujourd'hui considérablement sédentaire, le corps à base de carbonique face au clavier, souffre la faim, la corpulence, la maladie, le vieilissement et finalement la mort. L'autre corps, un fac-similé à base de silicium, branché dans un domaine immatériel des données, a des superpouvoirs, même si virtuellement, et il est immortel- ou, plutôt, le corps électif, une incarnation virtuelle 'disjointe' du corps physique, est un logiciel capable de faire face à d'infinies morts ».
Cette citation traduit de «What do cyborg eat» de Margaret Morse illustrait les propos d'Antonio A. Casilli lors de son exposé "Les Avatars : régénération et devenir technologique du corps en ligne" au séminaire EHESS Corps et TIC.

Les humains ont-ils besoin d'un nouveau corps? Se suffiront-ils à le créer "virtuellement", se satisferont-ils de leurs avatars numériques? Rien n'est moins sûr puisque certains chercheurs planchent déjà sur la possibilité de déléguer certaines actions à des robots, de manière totalement synchrone ; au point qu'il n'est pas difficile d'imaginer possible l'univers fictif dépeint dans le film"Clones" de Jonathan Mostow.

Présenté à la 3D Expo 2010 par Tsukuba University's Hoshino Lab, ce bras automatisé mime à la perfection les faits et gestes de son administrateur. Il est piloté par 2 caméras qui visualisent les mouvements à partir de points de lumières spécifiques aux articulations...ce que fait déjà aisément la technologie Kinect de la console Microsoft.

Clones de Jonathan Mostow, bande annonce.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

20
novembre
2010
20:29

Quand les robots comprennent le langage corporel

Depuis la sortie de Kinect pour la console, la Xbox 360, des petits malins ont réussi à exploiter son code interne, ouvrant la porte à des applications très variées, indépendantes de la console de Microsoft.

Kinect utilise une webcam et des techniques d'interactions qui permet d'interagir par commande vocale et reconnaissance du mouvement et d'image avec la console. Le corps humain sert ici de manette de jeu.

Le chercheur américain Philipp Robbel a exploité l'ouverture du code du Kinect en le reliant à un robot, lui permettant de se représenter en temps réel son environnement.
Ainsi, le robot reconnait les gestes d'un humain, et peu être donc contrôlé à distance par une personne sans que celle-ci soit munie de quelque commande que ce soit.



Qu'est-ce que ça va changer?
On peut aisément imaginer des applications intéressantes dans des opérations de sauvetage mettant à contribution de robots capables d'interagir avec les personnes secourues.

A distance, le robot équipé de Kinect est tracé par l'outil de géolocalisation.

Ici, une autre application détournée de Kinect. Plus poétique...



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

16
novembre
2010
08:01

Ca y est, des ordinateurs remplacent les journalistes...

Cela s'appelle du "journalisme artificiel". Et c'est présenté comme l'avenir du journalisme. En pleine crise économique, certains (ça se passe aux Etats-Unis), jettent leur dévolus sur des robots, ou plutôt des algorithmes, capables de retranscrire des faits en un article journalistique.

"Dans le futur, ce que vous lirez dans votre journal favori pourrait bien avoir été écrit par une machine..." écrivait avant l'été Journalismes.info, citant un article du Monde.fr.
Depuis cet été, ce "fantasme" est une réalité: depuis août, le site StatSheet fait écrire des compte-rendus sportifs par des programmes informatiques.



Comment ça marche?

"StatSheet a stocké quelque 500 millions de statistiques, 10.000 données significatives et 4.000 phrases clé
" afin de générer des articles automatiquement, basés sur les statistiques ultra-détaillés des matches, écrit le site Owni. "Le résultat est surprenant. Le style est rugueux, direct et les articles bourrés de chiffres et de statistiques", commente le même site.

Alors, pensez-vous que ce type de journalisme puisse se substituer à (au moins) une partie du travail de journalisme classique ? Où un être humain est-il nécessaire pour rendre compte de certains faits?

A quoi ressembleront les médias dans 20 ans? Lire l'article sur le blog de Culture Mobile



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

1
novembre
2010
15:51

Des robots à la place des infirmières: bienvenue au Japon

Pour faire face au vieillissement de sa population, les japonais ont trouvé mieux qu'une réforme de leur système de retraites: les voilà qui confient l'assistance aux personnes âgées à des robots. Il suffisait d'y pense.

Voici donc Actroid-F, le premier robot androïde destiné aux service médicaux.

Au-delà de ses capacité d'assistance, d'interaction avec les humains - des aspects que de plus en plus de robots atteignent - Actroid-F surprend par son apparence, si proche d'un être humain.



Créé par Yoshio Matsumoto, chercheur de l'Institute of Advanced Industrial Science and Technology, l'infirmière/robot sait sourire, froncer des sourcils, et réaliser toutes autres mimiques permettant de toucher à un autre mode de communication que celui de la parole, bien utile quand il s'agit de réaliser ces tâches hautement sociales que sont celles du domaine de la santé.

On est donc bien loin de la mission première des robots infirmiers, voués à "passer la serpillière, distribuer des médicaments et guider des visiteurs vers le bon patient".
Il ne vous reste plus qu'à apprendre le japonais...
Car en France, on n'en est pas encore là: nos pharmacies se dotent de robots, leurs permettant de ranger et délivrer des médicaments.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

3
juin
2010
18:40

Les robots eux aussi ont leur Coupe du monde en juin 2010

Les « véritables » footballeurs se mêlent entre petits et grands, gros et maigres, et ils jouent toujours à onze, détail qui ne risque d'échapper à personne en cette époque de Coupe du monde en Afrique du Sud. Eh bien, les robots, qui ne sont pas en reste question foot mais sont tout de même bien moins médiatisés, ne sont pas onze mais le plus souvent cinq ou six sur le terrain vert. Mieux : ils ont leur propre coupe du monde, qui se tient quant à elle à Singapour du 19 au 25 juin prochain, et partagent leurs ébats entre plusieurs « ligues », selon leur physique... Oublions la « simulation league », qui, sur écran, ressemblent à un grand jeu vidéo. L'une d'entre ces ligues, bien plus passionnante, est uniquement composée de petits robots « Aldebaran Nao », qui ont remplacé en 2008 les chiens Aïbo. Elle s'appelle la « Standard platform league » et se juge sur la qualité de la programmation des machines autonomes. Il y a ensuite la ligue des robots de « petite taille » ainsi que ...

>> Lire la suite

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

7
février
2008
13:12

Robots avant tout


Dans le sujet les robots parlent aux humains sur le site culture mobile, on fait connaissance avec les dernières générations de robots qui communiquent avec nous. Aux côtés du lapin Nabaztag qu'on ne présente plus, une parfaite hôtesse d'accueil Actroid, un drôle d'animal de compagnie PaPeRo, un robot-poisson Robotic Koi et Paro, le bébé phoque ami des retraités.

En décembre dernier avait lieu à Tokyo l'International Robot EXhibition (IREX) autrement dit le plus grand rassemblement mondial de robots. On a pu y voir entre autres de nouveaux robots communicants, un dinosaure de compagnie plus vrai que nature et un androïde capable de démêler un Rubix Cube.
Incroyablement humains !



Pleo, le dinosaure plus vrai que nature
del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!