culture mobile_le blog

12
janvier
2011
12:44

Le futur dans les cieux

Le 20 juillet 1969, 700 millions de spectateur assistaient à une mondovision qui présentait la bande annonce d’un futur galactique. L'été dernier avait lieu le premier vol du "SpaceShipTwo" de la compagnie Virgin, futur transporteur sensé inaugurer la conquête spatial pour le commun des mortels. Le vieux rêve du tourisme spatial est donc en marche et devrait propulser quelques fortunés en apesanteur dans les années à venir. Et si les airs devenaient un environnement habitable ? Qu’en ferions- nous ? Quelques pistes pour prendre l’air :

Zep’Lin est un dirigeable de 8000 m³ gonflé à l’hélium qui utilise des panneaux photovoltaïques pour s'alimenter en énergie. Ses ailes souples pivotent de façon intelligente pour rester dans l'axe des rayons du soleil et capter le maximum d'énergie solaire. Le dirigeable serait pourvu d'une maniabilité pointue pour atterir facilement, n'importe où, sans recourir à une piste adaptée.

Ce concept a été designé par Damien GROSSEMY lors d'un stage de fin d'étude chez Renault. Allez voir son portfolio, il y a d'autres projets d'écomobilité très bien pensés.

La marque Samsung et le studio Seymourpowell ont imaginé un concept d’hôtel de luxe volant, le Aircruise. Propulsé avec du gaz hydrogène, il serait capable de soulever 396 tonnes. Bientôt dans villes dans les airs?

Et si en 2016 vous preniez des vacances dans l'espace? Si l'on en croit les avances de Orbital Technologies, il sera bientôt possbile de prendre quelques jours de congés dans le premier hotel de l'espace, accompagné de 6 autres convives. Le prix d'un tel "repos" n'est pas encore annoncé ; on l'imagine astronomique.

orbital-technologies

Une belle illustration de cette prospective avec "Modern Times", un surprenant court métrage de science-fiction :

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

2
décembre
2010
13:49

Mapnificient : une carte peu en cacher une autre

Le site mapnificient.net est un mash-up à lui tout seul : une "Google map" qui propose d'explorer une trentaine de villes à travers leur réseaux de transports en commun.

Mapnificient vous montre les zones que l'on peut atteindre en un certain temps à l'aide des transports en commun, en les représentant sur une carte Google.
Une jolie utilisation des données "open-source" ouvertes par certaines villes.

Mapnificent from Stefan Wehrmeyer on Vimeo.


Le site réalise des courbes isochrone délimitant les points accessibles en transport en commun en un temps délimité par l'internaute, qui peut déplacer un curseur en fonction du temps qu'il a à sa disposition. Une façon d'inverser la méthodologie des transports : on ne se demande plus combien de temps cela va prendre de se rendre à un point précis, mais plutôt où l'on peut se rendre en fonction du temps dont nous disposons.

Autre application de mapnificient: deux personnes de se donner rendez vous dans un endroit se trouvant "à mi chemin" en transport public.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

11
octobre
2010
16:17

Google nous balade, dans une voiture sans conducteur

"(...) l'un des gros problèmes sur lesquels nous travaillons, est la sécurité routière. Notre but est d'empêcher les accidents de la route, faire gagner du temps au gens, et réduire les émissions de carbone, en changeant totalement la manière dont nous conduisons. Donc nous avons développé une technologie pour que les voitures se conduisent elles-même". La nouvelle est pour le moins inattendue, Google déclare s’intéresse de près à la mobilité. C'est discrètement, sur son blog, que la firme a annoncé hier travailler sur des véhicules auto-téléguidés. Des phases de test ont même été lancé : sept véhicules tests (six Toyota Prius et une Audi TT) ont déjà parcouru 1500 kilomètres « seuls » et plus de 200 000 kilomètres avec l’aide occasionnelle d’un vrai conducteur. Pour autant il ne faut pas compter sur de tels moyens de transports avant plusieurs années bien que cette nouvelle pourrait accélérer les recherches concurrentes, CityMobil, un projet européen qui réunit 10 pays et 28 partenaires où le projet de Volkswagen. On notera que le moment a été bien choisi car l'annonce a été faite le 10/10/10 soit lors de la journée d'action contre les émissions à effet de serre. Autre indice confirmant cette intérêt pour les déplacements moins polluants, l'un des projets du concours d'idées "Project 10^100", financé par Google, est un monorail aérien, sorte de pédalo tyrolien...

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

3
août
2010
20:49

« Straddling bus », le transport en commun hybride

bus-futur-chine

L'abribus du futur attendait patiemment son prétendant, le voici, il s'agit du « stradding bus », il est chinois et mesure six mètres sur cinq. La démonstration de son potentiel s'est tenue à l'exposition universelle en mai dernier. Son originalité est de surplomber la circulation automobile tout en empruntant la même voie. Entre tramway et espace flottant, ce bus trouvera-t-il sa place dans les nouvelles agglomérations? Peut être, au vue de la faible consommation énergétique qu'il nécessiterait.

Dans cette simulation, la compagnie « Shenzhen Hashi Future Parking Equipment » expose le bus dans un flux d'automobiles "intelligentes" ; où tous les véhicules communiqueraient de façon autonome. Selon les estimations, ce bus d'un nouveau genre serait très économe en énergie : 860 tonnes de carburant pourrait être économisées par an, réduisant de 2,640 tonnes les émissions de carbones. Ses performances avoisineraient les 60 km/h, pour un transport de 1300 passagers, sur deux niveaux, dans un seul bus ! Le district de Mentougou, à l’ouest de Pekin, a déjà commandé 186 km de lignes pour l'année prochaine.

via Suchablog
Source : ChinaHush

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

24
juillet
2010
14:04

Les grandes firmes aimeraient prédire le futur




Anticiper le futur permet aux empires industriels de se maintenir face à la concurrence. Veille technologie, étude prospectiviste, espionnage industriel... on imagine que les stratagèmes doivent être nombreux et sophistiqués pour parfaire cette mission. Microsoft et Google ont forcement quelques tours dans leurs chapeaux ; il y a peu, ils nous laissaient en entrevoir quelques uns. Aperçu.

« Predestination » de Microsoft Research vise à prédire les trajets des automobilistes. Une étude a récolté les données du trafic routier et les coordonnées GPS d'un panel de 169 conducteurs sur plus de 7000 trajets. Avec cette observation empirique, Microsoft tend à créer un algorithme suffisamment puissant pour automatiser des centres de données, des systèmes de management en entreprise ou domestique. «Notre mobilité est prévisible et régulière» annonçait un article sur le site InternetActu.net. Il semble que celà se confirme.

Roi soleil du moteur de recherche, Mr Goolgle a récemment placé quelques cartes dans l'entreprise Recorded Future, spécialisée dans la recherche des références d'événements annoncés ou prévisibles. Vous pouvez dors et déjà tester cet outil si vous êtes prêts à débourser 115€ par mois. Le site vous proposera de détailler votre recherche en remplissant trois champs : « What » (« quoi », l'évenement qui vous intéresse), « Who/Where » (« qui/où », la personnalité, l'entreprise ou le pays concernés) et « When » (« quand », dans une semaine, un mois, un an…). Démonstration (en anglais).


Si vous avez déjà essayé ce moteur de recherche, n'hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires!

Comme rien ne vaut le «fait-maison», vous pouvez regarder dans la boule de cristal participative de FutureStates Predic-o-Meter, interface sous forme de ligne de temps ou chacun peut déposer une prédiction, concrète ou imaginaire. Dommage quelle soit unqiuement en anglais. A quand une version française sur Culturemobile :) ?



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

25
juin
2010
12:57

Sur la route des vélos solaires


route-vélo-solaire

« Sur la route du Soleil Levant » est une traversée de l’Eurasie, de la France au Japon, en solitaire et en expérimentant les dernières technologies en matière de déplacement. Voilà l'audacieux périple de Floriant Bailly et de son vélo électrique et solaire.

La distance à parcourir avoisine les 13.000 km, sur une durée étalée de juin à octobre 2010, avec pour seul véhicule, une semi-locomotion hybride. Le vélo électrique solaire reste un vélo, l’idée n’est donc pas d’utiliser un véhicule à moteur, mais bien de garder l’énergie humaine comme base du fonctionnement. La batterie électrique vient, elle, apporter une assistance, permettant d’aller plus vite pour une même puissance donnée dans le pédalage. L’énergie solaire intervient, elle, sur l’autonomie en permettant la recharge des batteries.

Ainsi assisté, l’idée est d’aller plus vite, de parcourir des distances plus grandes, pour ainsi rejoindre le Japon en une centaine d’étapes seulement, là où l’utilisation d’un vélo normal n’hésiterait le double de temps. Utiliser un vélo électrique solaire, c’est revisiter le monde du voyage, tout en faisant la preuve de l’efficacité de ce nouveau mode de déplacement à l’heure de la grande mutation énergétique qui fait débats dans nos sociétés.

On lui souhaite bien du courage ! Le morale semble bon même avec 2500km dans les jambes.

Lire aussi :

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

29
mai
2010
16:34

«Station Osmose », prenez le temps d'être mobile


station-metro-osmose-ratp

La RATP présente à la Cité de l’architecture et du patrimoine « Station Osmose » un projet prospectiviste sur les espaces de transports urbains. Laboratoire de solutions innovantes pour le transport de demain, ce projet regroupe trois concepts pensés par Foreign Office Architects (Londres), Abalos, Sentkiewicz Arquitectos & Jasper Morrison office for Design (Madrid et Londres), et Périphériques Architectes (Paris). Quelle forme pour la station de demain ? Comment accueillir tous les nouveaux modes de transport et organiser leur rencontre ? Comment concevoir des espaces efficaces et durables dans un environnement de plus en plus riche et évolutif ? Ebauches de réponse à travers ce projet, matière première pour les études à venir sur la conception de plateformes mobiles.

Pour l'architecte Inaki Abalos, la station de métro doit devenir « le catalyseur de la vie publique et non un lieu souterrain et fermé ». Pour celà tous les services et tous les équipements y seraient accessibles et intégrées dans l'ambiance du métro. Utiliser le potentiel des flux migratoires via ces espaces de correspondances pour faire émerger des nouveaux usages est un défi à relever qui n'est pas sans difficulté ; car tous les citadins qui empreintent de plus en plus les différents transports à la carte (métro, vélo et voitures de location) ont potentiellement moins en moins de temps à partager dans des lieux publics.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

9
avril
2010
20:06

Les vélos ont la cote : 5 avancées futures du deux-roues

Les vélos seraient-ils les moyens de transports les mieux adaptés aux sociétés urbaines actuelles. Leurs couts de production est très faible, leurs clientèles est de tous les ages, leurs énergies mécaniques est non polluante. Le succès des vélos en libre service en France ouvre la voie à leur prolifération. Que leurs améliorations passent à la vitesse supérieur.

Lors du Sommet de Copenhague,le MIT Senseable City Lab a présenté la “Roue de Copenhague”, une évolution de la roue arrière des vélos pour rendre les déplacements plus aisés. Celle-ci est capable d'emmagasiner l’énergie cinétique produite lors de chaque freinage, qu'elle libèrera ensuite lors des montées. Cette roue accueille aussi des capteurs environnementaux à la manière de La Montre Verte. Chaque déplacement enregistre des données environnementales et les affiche en direct sur une carte. Photos de Max Tomasinelli

copenhaguewheel-nox

Artikcar de Ben Wilson, simule le volume d'une voiture par un néon lumineux de la forme de celle-ci.

artikcar-bike

Chez kolelinia ce n'est pas tant le vélo qui évolue mais les pistes cyclables, habituellement accolées au réseau routier. Cette fois, le chemin se situerait dans les airs, il surplomberait les routes. Il s'agirait d'une rigole dans laquelle le vélo serait maintenu à l'équilibre. Le cycliste serait toutefois attaché pour garantir sa sécurité. On espère le dispositif discret pour ne pas dénaturer le paysage déjà mise à mal...

kolelinia

Pour gagner en visibilité, notamment lors des trajets de nuit, rien de telle que la solution d'Evan Gant et Alex Tee, de la firme de design américaine Altitude Inc, "LightLane". Un pointeur laser fixé à l'arrière du vélo projette sur la route les délimitations d'une piste cyclable virtuelle.



Free Ride est un scénario d'anticipation de l'agence IDEO, pour le projet d'innovation Living Climate Change. Comme les autres sujets, celui-ci se projette dans 20 ou 30 ans quand le changement de climat nous aura conduit vers un changement de nos modes de consommation. Les déplacements en vélos permettent d'accumuler des cellules d'énergie, reutilisables dans d'autres services d'un écosystème ubiquitaire. [voir la vidéo n°2, Escape]

Dans l'aspiration : LondonGarden, vers une mobilité non polluante en centre-ville

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

18
mars
2010
17:00

5 objets volants nouvellement identifiés


jetpack-martin-culturemobile

Puisque les voitures volantes des années 2000 ne semblent pas pressées de décoller, observons le ciel à la recherche d'un nouveau moyen de transport pour nous envoyer en l'air. Concept mais aussi prototype fonctionnel, l'avenir des transports en commun se trame peut être, là, juste au dessus de nos têtes.

"AR. Drone" de Parrot se présente sous la forme d'un hélicoptère doté de deux petites caméras. Les captations de celles-ci (640*480 pixels, 15 fps & 30 fps) sont retransmises en direct sur la télécommande...qui n'est d'autre qu'un Iphone. La batterie de l'ArDrone, devrait, elle, tenir au moins 15mn. Coté retransmission, les possibilités du wifi interpellent ; en admettant que ces drones puissent rester contrôlables via les bornes wifi gratuites, serait-il possible de filmer à très longue distance? Soit filmer, n'importe qui ou n'importe quoi, de manière anonyme...On en oublierait presque la fonctionnalité de jeu en réalité augmentée qui l'accompagne, démonstration dans la vidéo qui suit :

Lire la suite

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

26
janvier
2010
15:34

5 concepts de téléphone/bracelet futuriste

Wristwatch phones

La montre/téléphone de LG et celle de Blackberry annoncent-elles un retour des technologies portées sur l'avant bras? Certains designers apprécient cette opportunité et n'hésitent pas à repenser le téléphone du futur, en l'améliorant de fonctionnalités ubiquitaires. "Design" oblige, ces nouveaux appareils se mettent sur leur 31 pour se fondre dans les styles vestimentaires de chacun, quitte à passer pour des technologies ostentatoires. Le syndrome de la pomme est passé par là...



Lire la suite

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!