culture mobile_le blog

17
janvier
2011
20:41

7 exemples d'objets communicants

Rafi Haladjian était l'un des invités du de la conférence TEDxParis 2011. Son nom vous est peut être inconnu, mais certainement connaissez-vous déjà le nom de son animal de compagnie fétiche, "Nabaztag". Symbole des objets communicants, la société Violet à expériementer avec le lapin Nabaztag les émois de l'internet des objets. Depuis un an, un panel (de plus en plus varié) de produit communicant s'immiscent dans notre quotidien. De l'insolite à l'éthique, ces objets intelligents regorgent de nouveaux idées. Les exemples cités lors de la conférence et présentés ci-dessous ne revolutionnent pas encore nos usages, mais n'hésitent pas à nous offrir un nouveau rapport à l'objet, et espérons le, à notre bien être.

Waterpebble est un délimitateur de quantité d'eau pour votre baignoire et votre douche, il vous incitera à moins consommer d'eau chaque jour.

AlertMe est une solution de monitoring à distance, pour controler plusieurs paramètres de votre domicile : alarmes, détection de mouvement, consommation énergétique,... Le service peut être couplé avec la solution Powermeter de Google, service de gestion d’énergie.

Glowcaps est un pilulier connecté. Il clignotera pour vous avertir si vous avez oublié de prendre vos cachets. Pratique!

Sniftag est un collier pour chien qui récolte certaines données : déplacement, sommeil, rencontres,... (Plus pragmatique ce collier Rfid qui actionnera l'ouverture de la gamelle à croquette ou de la litière.)

La balance Withing enregistrera votre poids, votre masse graisseuse et votre masse musculaire. Directement relié à votre smartphone, vous pourrez suivre votre progressionau jour le jour.

Avec Botanicalls si votre plante manque d'eau, elle vous enverra un tweet !

Roseta Stones rendra votre tombeau communicant, pourvu que la personne qui vienne se recueillir dispose d'un mobile ; des données lui seront ensuite envoyées, photos, textes, sons : vos derniers souhaits seront entendus, soyez en sûrs !

inter-des-objets-tedxparis

Lire aussi [Dossier] Culturemobile - Applications et perspectives économiquesDe la santé à la grande distribution, la RFID se concrétise et va se développer partout.
La présetation de R. Haladjian est à revoir ici.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

27
décembre
2010
17:40

L'actu du mobile de l'année 2010... en moins de 3 minutes

Que s'est-il passé cette année qui a marqué l'actualité du mobile ?

5 milliards d'applications ont été téléchargées (en augmentation de 300 millions par rapport à l'année 2009)
5 millons de personnes ont utilisé Foursquare (c'est 200 000 de plus que l'année dernière)
347% d'augmentation de l'utilisation de Twitter
200 millions de personnes utilisent Facebook sur leur mobile
100 millions de vidéos ont été regardées sur YouTube sur téléphone chaque jour.
3000% d'augmentation du trafic d'échanges de données depuis 2008
3339 : c'est, en moyenne, le nombre de sms envoyés par mois, par les ados américains.
92% des utilisateurs mobiles ont le choix parmi au moins 3 opérateurs
96% des utilisateurs de mobiles sont satisfaits de leur opérateur
4 centimes de dollars : c'est le prix moyen pour une minute au téléphone aux Etats-Unis
77 millions : c'est le nombre de smartphones vendus à la rentrée 2010

(Source)

Petit retour en arrière... en vidéo (et en anglais).



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

21
décembre
2010
16:29

L'ordinateur qui répond au doigt (et presque à l'oeil)

Nous avons déjà parlé ici de Kinect, et du fait que depuis sa sortie pour Xbox, des petits malins exploitent son code interne, ouvrant la porte à des applications très variées, indépendantes de la console de Microsoft.
Comme par exemple ce robot qui reconnait les gestes d'un humain, et peut être donc contrôlé à distance par une personne sans que celle-ci soit munie de quelque commande que ce soit.

Plus grand public qu'un robot : un ordinateur familial, qui, couplé avec le capteur du Kinect, peut être commandé sans souris, sans joystick, et à distance.

Démonstration en vidéo

DepthJS from Fluid Interfaces on Vimeo.



Cette vidéo est l'oeuvre d'étudiants du MIT Media Lab. Au delà de la navigation gestuelle sur Internet, ils ambitionnent de rendre possible la navigation au sein même de l'ordinateur, pour utiliser les utilitaires, où pour jouer aux jeux disponibles sur la machine. Le but : rendre disponible le "framework javascript" qu'ils ont réalisé pour qu'encore plus d'applications soient disponibles, indique jeux-kinect.fr.

Reste la question de sa véritable exploitation. La commande gestuelle à distance est-elle appropriée à l'utilisation qu'est faite d'un ordinateur de bureau ?



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

12
novembre
2010
19:28

Les tables tactiles ont-elles leur chance?

En 2007, alors que la plupart des constructeurs "tablaient" sur des gadgets de plus en plus petits, Microsoft lançait sa table tactile, baptisée "Surface".
Sous la forme d'une table basse, cet écran tactile agit comme un ordinateur géant, capable de reconnaître et d'interagir avec des objets posés sur la dalle.

Peu grand public, la "Surface" est utilisée principalement par les entreprises qui lui confèrent des services interactifs: en y posant un téléphone par exemple, la "Surface" d'un opérateur détail les informations personnelles des propriétaires des mobiles.

Force est de constater que trois ans après, malgré la publicité visible ci-dessous, l'outil n'a pas encore trouvé son public.



Trois ans plus tard, et la "révolution" de l'iPhone et des smartphones passées, la table tactile revient avec cette "Table Connect", un prototype un tantinet délirant, qui prend la forme d'un iPhone géant.



Et cela marche même avec les jeux, la table disposant d'un accéléromètre.



Alors, ces tables tactiles ont-elles un futur? Y a-t-il la place pour un nouvel écran, plus grand que le mobile, que la tablette tactile, que le netbook, l'ordinateur portable et l'ordinateur de bureau?

Certains lui prédisent un bel avenir, dans l'univers des jeux vidéos.
"Cet outil (...) a donc tout simplement tous les arguments pour s'imposer dans nos salons d'ici quelques années (une fois que les tarifs deviendront suffisamment abordables pour que ce nouvel objet devienne un must-have comme ce fut le cas pour les écrans plats il y a quelques années) et pour devenir le support idéal de nos parties de cartes !"

Et vous, que pensez-vous de ces nouveaux supports?

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

10
août
2010
12:30

RepRap, vers des imprimantes 3D auto-replicantes

Les imprimantes 3D ne sont pas encore répandues sur le marché que leur atout premier, la matérialisation d'objet 3D, pourrait se voir déjà détourné. Le but actuel du projet RepRap est la conception d'une imprimante 3D auto-réplicative libre, dont les plans seront disponibles à tous. Beaucoup de questions et de problématiques restent à travailler pour arriver à un résultat satisfaisant, mais le projet prend forme.

A l'heure actuelle, les imprimantes 3D coutent chères. Les entreprises qui en disposent (Sculpteo , Shapeways,...) offrent des services d'impression à distance : vous envoyez (ou selectionnez) un modéle 3D et vous recevez quelques jours plus tard la sculpture miniature. En pratique il faut compter environs 6H pour une figurine de 6 cm pour un coup d'environs 30€ [démonstration vidéo]

Le projet RepRap a pour but de permettre la création d'une machine capable de se répliquer. Si la structure peut être imprimée/fabriquée, les circuits imprimés et autres tiges de métal utiles aux déplacements de la tête d'impression limitent encore la progression. Un autre problème ralenti aussi le projet, le coût du plastique et de son conditionnement... et ce, alors que les poubelles sont pleines de ces matériaux et ne demandent qu'à être consommés. D'où une réorientation du projet pour l'optimiser au mieux.
« Techniques de tri, fabrication d'une broyeuse "domestique" basse consommation, l'enjeu est de taille : il est question de pouvoir enfin trier ses déchets plastique et les utiliser directement : une source "inépuisable" pour des projets de fabrication domestique, repenser certains achats...des questions de société émergent naturellement de cette possibilité » résume le compte rendu de la présentation faite par les initiateurs du projet Alexandre Korber, Vanessa Brunet, Ursula Gastfall lors des rencontres Estives Numériques tenues le mois dernier.

RepRap

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

6
août
2010
12:21

Et la pensée devient télécommande

Contrôler un avatar, envoyer des textos, jouer au flipper... toutes ces actions ont un point commun, elle peuvent être engendrées par un humain, uniquement par la pensée. Les dispositifs capables de cette prouesse sont les interfaces Cerveau/Ordinateur (BCI ou Brain Computer Interfaces). Elles permettent à son utilisateur d’envoyer des commandes à un ordinateur ou à une machine directement à partir de son activité cérébrale [vidéo explicative]. Ce mécanisme surprenant révèle un peu plus la troisième lois de d'écrivain de science-fiction Arthur C. Clarke "Toute technologie suffisamment avancées s'apparente à de la magie".

«Quand le cerveau prend une décision, que ce soit un ordre vers un muscle, ou un choix sur un menu de restaurant, cela se traduit par des échanges électriques entre neurones. Grâce à des capteurs électro-encéphalographiques sur le cuir chevelu, les scientifiques parviennent à enregistrer ces impulsions, puis à les transformer en instructions exécutables par des machines.» nous explique l'INRIA (Institut National de Recherche en Informatique et Automatique) créateur du logiciel open source OpenViBE, destiné à ce genre d'exécution.

Le tout est de savoir si cet artefact peut être démocratisé et simplifié au point de devenir un objet commun. Les usages sont pour l'heure destinés à la médecine et à l'industrie militaire. Les neurobiologistes savent en effet que le cerveau se reconfigure tout seul lorsqu'il est endommagé. Un patient atteint de traumatismes pourrait grâce à cette nouvelle interface visualiser son activité cérébrale et tenter d'aider à la reconfiguration de ses neurones. Dans le domaine militaire, l'armée américaine a également débloqué un fonds de 4 millions de dollars à l'Université d'Irvine (Californie) afin de développer un système qui permettra aux soldats américains de communiquer entre eux en s'envoyant des ondes cérébrales, de la télépathie en quelque sorte. Contrairement à Emotiv, les solutions Neurosky et OpenVIBE en libres distributions pourraient participer à la prolifération de ce nouveau support interactif. Voici quelques exemples d'applications :

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

29
mai
2010
16:34

«Station Osmose », prenez le temps d'être mobile


station-metro-osmose-ratp

La RATP présente à la Cité de l’architecture et du patrimoine « Station Osmose » un projet prospectiviste sur les espaces de transports urbains. Laboratoire de solutions innovantes pour le transport de demain, ce projet regroupe trois concepts pensés par Foreign Office Architects (Londres), Abalos, Sentkiewicz Arquitectos & Jasper Morrison office for Design (Madrid et Londres), et Périphériques Architectes (Paris). Quelle forme pour la station de demain ? Comment accueillir tous les nouveaux modes de transport et organiser leur rencontre ? Comment concevoir des espaces efficaces et durables dans un environnement de plus en plus riche et évolutif ? Ebauches de réponse à travers ce projet, matière première pour les études à venir sur la conception de plateformes mobiles.

Pour l'architecte Inaki Abalos, la station de métro doit devenir « le catalyseur de la vie publique et non un lieu souterrain et fermé ». Pour celà tous les services et tous les équipements y seraient accessibles et intégrées dans l'ambiance du métro. Utiliser le potentiel des flux migratoires via ces espaces de correspondances pour faire émerger des nouveaux usages est un défi à relever qui n'est pas sans difficulté ; car tous les citadins qui empreintent de plus en plus les différents transports à la carte (métro, vélo et voitures de location) ont potentiellement moins en moins de temps à partager dans des lieux publics.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

6
octobre
2009
13:55

Les tablettes PC – le renouveau du multimédia?


Les ordinateurs de bureau vivent-ils leurs derniers jours? Une nouvelle espèce se préparent à envahir le marché : les tablette PC, mobiles, tactiles, connectés et résolument multimédia. Les constructeurs et ingénieurs expérimentent ce qu'ils espèrent être le prochain standard de la mobilité.

Microsoft a frappé en premier en diffusant via le site d'actualité HighTech Gizomodo, une vidéo de sa "Tablette Courier". Structurées en deux écrans, le cœur de la tablette repose sur une interface propriétaire dont les fonctions semblent proches de la table Microsoft Surface. Pour autant, Microsoft travaille aussi sur une redéfinition du magazine intéractif.



Apple laisse encore planer le mystère quant-à l'imminente sortie de sa "tablet MAC" (Macbook Touch?). Si les fonctionnalités ne sont pas encore exposées, il est avancé qu' Apple négocierait avec les éditeurs de presse papier pour les intégrer dans son catalogue. L'ergonomie a toujours été une valeur ajoutée pour les produits de cette marque sélecte, l'interface ne se suffira probablement pas d'une simple aggrégation de média, et comblera peut être les attentes des designers intéractifs (voir la conférence sur Le design & la presse en ligne).

apple-tablet-concept

La CrunchPad (sous Linux) sera dédiée à la navigation sur Internet avec des connexions Wi-Fi et 3G embarquées, mais aussi un système qui démarre directement sur le navigateur. Elle ne disposera d'aucune mémoire de stockage et ne fera fonctionner que des programmes hébergés en ligne. Une prise USB sera cependant présente, par exemple pour brancher une souris et un clavier.

crunchpad

Le constructeur français Archos présente un produit hybride face aux deux firmes US, un terminal connectable au Web à haut débit en WiFi n. (via businessmobile.fr)

apple-tablet-concept



A voir aussi :

- La Tabbee [Orange]

- la Wallet [eviGroup]

- Le W7 [Ramos]

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

15
septembre
2009
20:55

Mème pas drôle? En image, si, c'est hilarant

Imaginez un événement lambda, une bourde à la télé, une madeleine de proust de l'inconscient collectif, une anecdote. Dites-vous que cet événement peut en intéresser plus un. Dites-vous que vous êtes sur Internet, que le partage est possible, obligatoire.

Et dites-vous que la technologie n'est maintenant plus un obstacle. Ca y est, tout le monde peut s'approprier cette bourde, cet événement lambda, cette anecdote, cette bonne madeleine.
C'est un mème. Oui, un mème, sans accent circonflexe.

Mème: élément culturel reconnaissable, répliqué et transmis par l'imitation du comportement d'un individu par d'autres individus, en langage Wikipédia.

Les mèmes sont donc rigolos. L'âge préhistorique du mème pourrait être les "combles". "Quel est le comble du..?" -"Ah ouais, et quel est le comble du..?". - "Trop drôle, et tu connais le comble du...". Ca y est, vous avez compris?

Sur Internet, le même se décline pour une bonne part (mais pas uniquement) par l'image. Et la force d'Internet se traduit par les "mème generator", les générateurs automatique de mème, qui permettent aux internautes de créer la suite du mème, de décliner la blague "à leur sauce".

La France qui tombait dans l'Internet à haute dose a découvert les "mème generator" avec Martine. Oui, Martine, des livres pour enfants.
Le "Martine cover generator", qui permettait de choisir une couverture d'un album Martine et d'en détourner le titre, a fait un carton, avant d'être fermé: "A la demande (amiable) des éditions Casterman, le site a fermé ses portes le 18 Novembre 2007. Toute l'équipe du site tient à vous remercier pour vos contributions, vos nombreux mails de remerciement, et pour ces grands moments de rigolade !" explique feu le site.
Certains étaient tout de même savoureux, et certains sites proposent toujours de les découvrir (mais plus d'en créer).
Petit best-of totalement subjectif.

martine-parodiemartine-parodie

Le phénomène des LolCat (publier des photos de chats mignons en inventant ce qu'ils pourraient être en train de dire) n'échappe pas au phénomène. Au contraire, ç'en est même le moteur. Allez donc faire un tour ici si vous vous intéressez à la question!


Mieux, plus drôle, plus fort: Internet va vite, les mèmes s'attaquent à ce qui fait l'actu.
Il y a quelques semaines, une photo était publiée sur Internet: celle d'un couple qui se prend en photo en montagne avec le déclencheur automatique de leur appareil. Un écureuil se place sans prévenir devant l'objectif: la photo est très drôle.



Plus drôle encore: le squirilizer (traduisez "écureuilleur"), ce "mème generator" créé en moins de temps qu'il n'en fallait pour que la photo original fasse le tour du web. Visitez le site, et ajoutez ce petit écureuil à n'importe quelle photo. Les résultats sont savoureux.



Suite à la publication du nouveau site de Ségolène Royal, et aux moultes critiques qui ont suivies, un "Desir d'avenir generator" a été créé (dans la journée même où le nouveau site de la Socialiste a fait parler de lui). Ici aussi, les éclats de rires sont au rendez-vous.

desir-avenir-parodie

Bref, les exemples ne manquent pas. Marre des posters un peu "gnagnan" qui prônent les valeurs positives? Ce "Demotivator Generator" est pour vous.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

2
septembre
2009
17:40

Au bureau, nous surfons de moins en moins pour notre plaisir, et de plus en plus à des fins professionnelles...


Dans un livre aussi hilarant que doucement désespéré paru en 2008, « D'un point de vue administratif », l'écrivain Francis Mizio décrit la façon dont, au bureau, il passe des heures et des heures à naviguer sur des sites de voyage, histoire d'utiliser ses rêves des Andes ou d'Amazonie, de jungle et de chamanisme, pour fuir le terrible ennui du travail salarié, ni vu ni connu... De fait, selon l'étude « Réalité de l'utilisation du Web au bureau » ...

>> Lire la suite

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!