culture mobile_le blog

28
janvier
2011
20:37

Lèche-vitrine interactif

Dématérialisation oblige, les publicités expérimentent progressivement les différentes passerelles entre univers numériques et espaces publics. Le potentiel est décuplé grâce aux technologies (QR codes, RFID, réseaux sociaux, géolocalisation,...), et les vitrines interactives fleurissent dans les rues. Atouts stratégiques pour les uns, pollution visuelle pour les autres, espérons que le paysage urbain maîtrise sa mutation.

Yahoo offre une campagne publicitaire basée sur un jeu concours entre 20 quartiers de la ville de San Francisco. "Ecrire le plus rapidement un message", "puzzle", "quizz"... plusieurs défis à remporter par les habitants. Un concert aura lieu dans le quartier gagnant. Une bonne façon pour détendre, attendre et créer de la discussion entre les passagers des transports publics..

Adidas innove dans sa façon d'impliquer le passant dans son prochain achat impulsif. AdiVerse est un mur interactif affichant une multitude de modèle de basket modélisées en 3D. Tel un menu de personnalisation dans les jeux vidéo, le passant choisit ensuite sa monture, et peut même se faire conseiller par les conversations Twitter dédiées aux modèles. Cerise sur le gateau, grâce à la reconnaissance visuelle, le mur detecte si vous êtes un homme ou une femme et adapte ses contenus automatiquement.


via publigeekaire

Si ces démonstration ne vous ont pas convaincu, il sera difficile de ne pas réagir en passant devant cette dernière. L'écran géant diffuse une vidéo interactive qui réagit en fonction de votre démarche. De quoi capter votre attention et vous attirer sur sa nouvelle ligne de vêtement WESC.

Interactive Display Window Concept from Gustaf Engström on Vimeo.

via Fubiz
del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

19
janvier
2011
20:29

Conférences ICAN 2011 #entrevues

ican2011

Du 18 au 22 janvier 2011 se tient la deuxième édition annuel des conférences libres de l'ICAN, organisé par Etienne-Armand Amato et Brice Roy . Jeunes professionnels et seniors de l’industrie créative numérique, artistes et consultants, entreprises et institutions y partagent tour à tour leurs connaissances et savoir-faire sur des champs d’expertise précis tels que la modélisation d’espace urbain, le game design de social games, la composition sonore interactive, l’animation de personnages 3D, le transmédia, la réalité virtuelle ou augmentée…

En veille sur ces sujets, Culturemobile a posé quelques questions aux premiers intervenants et vous les partage ici.

ICAN 2011 - #entrevues

Compléments d'informations :

Xavier Boissarie conçois et réalise des expériences interactives numériques depuis une quinzaine d’années. Il a travaillé pour de nombreuses institutions comme le Centre Georges Pompidou, l’IRCAM, ARTE, le PASS, la Cité des Sciences et de l’Industrie, Le Cube… Ses travaux privilégient l’implication du corps dans l’expérience et offrent un rôle créatif à leurs utilisateurs. Il entretient plusieurs domaines d’expertise à travers une démarche de recherche appliquée : la cartographie subjective, le design interactif, le Game-Design, le design de l’information dans les environnements 3D, la réalité augmentée. Xavier Boissarie a créé la société Orbe en Avril 2009, spécialisée dans la cartographie dynamique et la réalité augmentée.

arte-avignon

Julien Aubert de chez Biggerthanfiction est Experience Designer, il créé les articulations entre la scénarisation des projets transmédia et les interactivités avec les spectateurs . "Jouer AVEC la ville" et "jouer DANS la ville" étaient les deux notions abordées pendant sa prestation. Ci-dessous, quelques exemples concrets qui ont servi à étayer ses propos.

Nathalie Paquet est responsable projets au sein du centre de création numérique le Cube. Elle a monté avec son équipe le dispositif "1,2,3 disparaissez!", jeu urbain pour enfant, agrémenté de technologie (Rfid, QRcode,...). Pour accéder au compte rendu, cliquez sur l'image.

jeu urbain - le cube
del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

15
décembre
2010
16:25

Des clés USB disséminées dans Paris : pour quoi faire ?

L'artiste allemand Aram Batholl est à l'origine d'un projet original. Puisque le partage de fichiers sur Internet est menacé par de plus en plus de dispositifs et lois pour lutter contre le téléchargement illégal "de pair à pair" (P2P), autant transposer le partage... dans la vraie vie, hors ligne.

Comment ça marche ?
"‘Dead Drops’ est un réseau de partage de fichiers de pair à pair (P2P), anonyme et offline, prenant place dans l’espace public. Des clés USB sont intégrés dans les murs de la ville, et accessibles à n’importe qui. Chacun est invité à déposer ou à récupérer des fichiers en connectant son ordinateur portable à un « mur ». Chaque clé USB est installée sans données, à l’exception d’un fichier-texte expliquant le projet. ‘Dead Drops’ est un projet ouvert. Si vous souhaitez installer une clé dans votre ville, suivez le guide, puis partagez la localisation et des images de l’installation."



A Paris, trois clés USB sont présentes "dans le jardin du Carrousel, (...) dans le 14e sur un mur (...) et camouflée sur le Pont des Arts", indique le site Pop Up Urbain.

Alors, que pensez-vous de cette initiative ? Utile pour dénoncer les difficultés à partagée sur Internet ? Un joli pied de nez ?



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

4
décembre
2010
20:19

Des robots peuvent lire, comprendre et analyser... comme des grands

Des chercheurs de la faculté des sciences de l'université d'Oxford ont développé un utilitaire permettant à des robots de comprendre des "signalétiques textuelles". "Le but est de leur permettre d'estimer la pertinence de l'endroit où ils se trouvent et des lieux avoisinants par rapport aux actions qu'ils doivent effectuer", indique l'un des chercheurs.

Le logiciel se base sur un système de reconnaissance des caractères (qui repère les mots à partir d'une analyse des contrastes, des tailles et formes de caractères), une connexion internet, ainsi qu'un correcteur orthographique qui permet de contextualiser et comprendre chacun des mots "lus".
Mais pour donner du sens à une suite de mots, le robot se connecte à Internet : "le logiciel analyse le nombre de fois où un mot apparaît sur les façades des rues, comme le nom d'un restaurant, d'une pharmacie ou d'une banque".

A quoi ça va servir ?
Un tel logiciel, couplé à la voiture autonome de Google par exemple, et un GPS, et voici une voiture qui comprendrait les panneaux qui l'entourent...

Ci-dessous, des exemples de reconnaissance textuelles par le robot d'Oxford.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

2
décembre
2010
13:49

Mapnificient : une carte peu en cacher une autre

Le site mapnificient.net est un mash-up à lui tout seul : une "Google map" qui propose d'explorer une trentaine de villes à travers leur réseaux de transports en commun.

Mapnificient vous montre les zones que l'on peut atteindre en un certain temps à l'aide des transports en commun, en les représentant sur une carte Google.
Une jolie utilisation des données "open-source" ouvertes par certaines villes.

Mapnificent from Stefan Wehrmeyer on Vimeo.


Le site réalise des courbes isochrone délimitant les points accessibles en transport en commun en un temps délimité par l'internaute, qui peut déplacer un curseur en fonction du temps qu'il a à sa disposition. Une façon d'inverser la méthodologie des transports : on ne se demande plus combien de temps cela va prendre de se rendre à un point précis, mais plutôt où l'on peut se rendre en fonction du temps dont nous disposons.

Autre application de mapnificient: deux personnes de se donner rendez vous dans un endroit se trouvant "à mi chemin" en transport public.



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

30
novembre
2010
19:56

Des archives vidéos disséminées dans Paris grâce aux QRcodes

http://cosmografik.fr/wp-content/uploads/2010/11/photosQR7.jpg

Le projet "Paris, Désordres Publics" est un web-documentaire dont le contenu est pensé pour être consulté en toute mobilité. Chacun des sujets, composés de vidéo d'archives et de photos, est consultable en photographiant des QR codes avec son mobile, ces fameux code-barres 2D que l'on voit de plus en plus sur les affiches publicitaires. Le collectif RaspouTeam, à l'origine du projet, à pousser la démarche jusqu'à imprimer ces motifs interactifs sur des carreaux de céramique, collés sur les murs de Paris. Une vingtaine d'entre eux sont parsemés dans la capitale, ils renferment des bribes d'Histoire, parfois méconnues ou oubliés, en rapport des évènements ayant entraîné un "désordre public". A découvrir in-situ donc pour partager la mémoire du lieux, et ici pour les curieux.

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

14
novembre
2010
12:01

Des routes qui produisent de l'électricité: c'est possible

Imaginez une route faite de panneaux solaires mis bout à bout, qui crée de l'énergie, diffuse des informations, et transporte l'électricité aux habitations adjacentes à ces mêmes routes? Alors que la voiture électrique pointe le bout de son nez, la question de la recharge des batteries de ces véhicules semble d'un coup, balayée du revers de la manche.

Alors, c'est quoi cette "route solaire?
"Solar Roadways" "se veut une alternative intelligente à la traditionnelle route en asphalte".

En plus de produire une quantité impressionnante d'énergie, la "solar roadways" permet de diffuser des informations (plus besoin de peindre les lignes, elles s'affichent grace à des LED, des messages - ralentir, attention - peuvent également être diffusés).
Autre avantage de cette route: la chaleur emmagasinée peut être utilisée en cas d'enneigement!

Ci-dessous, une vidéo du prototype (en anglais).


Financée en partie par le gouvernement américain, cette initiative fait de plus en plus sensation...
Il faut dire qu'elle apparaît comme capable, du moins sur le papier, de répondre aux grands challenges de demain.

"Nous avons des kilomètres et des kilomètres de routes en asphalt au travers le pays, et pendant l'été, elles absorbent énormément de chaleur, chauffant très fortement les routes", indique le professeur K. Wayne Lee, leader du projet. "Si nous parvenons à collecter cette chaleur, nous pouvons la réutiliser au quotidien, économiser les énergies fossiles, et réduire le réchauffement climatique".

Emballant, non?



del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

15
juillet
2010
08:45

5 exemples de vitrines interactives

Nombreux sont les artistes à avoir expérimenté le concept d'écrans interactifs qui associent position de l'usager et génération d'image. Aujourd'hui le procédé s'est démocratisé et s'essaye dorénavant dans l'espace public. On peut regréter toutefois qu'il accompagne le plus souvent une démarche strictement marketing. A quand des murs interactifs ludiques pour égayer l'espace urbain?

L'office du tourisme canadien ne s'est pas contenté d'une publicité classique pour promouvoir son territoire. Il propose ici, dans les rue de New York , Los Angeles et Chicago, un mur où sont exposés les expériences touristiques de privilégiés partis découvrir le Canada.

L'idée de la marque Magnum va volus faire sourire, du moins si vous avez envie d'une glace. Explication :

Pour la promotion de son service VOD payant, YouTube avait installé ce dispositif interactif...quelque peu décevant. Habituellement ce médium fait preuve d'originalité pour présenter certaines compagne publicitaire en ligne. On pouvait s'attendre à mieux.

Nokia et sa vidéoprojection interactive pour le lancement d'Ovi maps rappelle le projet "Night Lights" , le passant est cette fois intégrée dans l'installation.

Disney investit l'espace public en présentant une interface jouable de son prochain jeu "L'apprenti sorcier". Une attraction immersive, pour les enfants tout du moins.

via EveryWare et Publigeekaire

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

15
avril
2010
15:47

Les cabines téléphoniques disparaissent ? Vive les cabines Internet !


cabine-telephonique-internet-orange-interface

Que seraient Paris ou Londres sans leurs cabines téléphoniques ? Même s'ils ne les utilisent plus beaucoup depuis l'avènement du mobile, bien des Parisiens et des Londoniens y sont profondément attachés. Mine de rien, cela fait depuis 1881 qu'elles s'inscrivent au cœur du paysage quotidien de Paris, comme le symbole du plus urbain mais aussi du plus évident des services publics. Sauf que la concession d'occupation du domaine public octroyée à l'opérateur historique pour les 5299 cabines installées dans la capitale arrive à échéance dans trois ans, et que l'idée d'un lieu uniquement dédié à la téléphonie (fixe) a peut-être fait son temps. D'où l'idée d'une mise à jour de ce mobilier, grâce à un nouveau design, l'accès à Internet et un écran tactile. Vous voulez téléphoner ? Pas de problème, les 12 prototypes de « cabine téléphonique du futur » installées par Orange et JC Decaux vous permettent d'appeler comme au bon vieux temps, mais en Voix sur IP, c'est-à-dire en mode numérique, pour le prix d'une communication « classique ». Vous voulez juste envoyer un courrier électronique ? Ou naviguer sur Internet afin de trouver une salle de cinéma ou vérifier l'adresse d'un restaurant ? C'est tout aussi simple, et en plus c'est gratuit pendant ...

>> Lire la suite

Photographie © Orange
del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!

8
février
2010
08:44

2050, c'est pour demain

Suite de la fameuse vidéo Prometeus réalisée par l'agence casaleggio, cette version revisitée Web 3.0 nous entraine dans un futur où l'omniprésence des technologies frôle avec les limites de l'éthique d'aujourd'hui. Notamment sur la question des nanotechnologies implantables. A défaut de s'en alarmer, il faut au moins s'en informer. A suivre par exemple, le débat publique participatif "Nanotechnologies, éthique et gouvernance" retransmis en direct le 9 février.


(via spi0n)

Lire la suite

del.icio.us it! Digg it! Blogmark it! Ajouter  mes favoris Technorati Fuzz it! Scoop it!